Minnesota Timberwolves, le bilan 2023-24 : bien au-delà des espérances

Le 18 juin 2024 à 14:49 par Céleste Macquet

Couverture bilan Minnesota Timberwolves saison 2023 2024 18 juin 2024
Source image : montage TrashTalk via YouTube

Les Minnesota Timberwolves étaient attendus au tournant après une première saison un peu décevante autour du projet Towns-Gobert-Edwards. L’éveil de la superstar Anthony Edwards est survenu, croyez-le ou non mais Chris Finch a bien failli finir coach de l’année, et Karl-Anthony Towns s’est mis à terroriser les attaquants adverses. C’est parti pour le bilan de la saison 2023-2024 des Minnesota Timberwolves !

Ce que TrashTalk avait annoncé

44 victoires pour Alex et une huitième place, 45 victoires et une septième place pour Bastien. La défense rend confiant, le duo du Jazz Conley-Gobert donne des garanties et Anthony Edwards a encore des caps à passer. On veut que ces Wolves gagnent au moins un tour de Playoffs, car le Play-in, c’est un plancher.

Ce qu’il s’est vraiment passé

Les Wolves en ont choqué du monde ! En s’imposant dès le début de la saison comme la meilleure défense de toute la NBA, les Timberchiens se sont emparés de la première place de l’Ouest et ne l’ont quitté que très rarement. Une saison plutôt calme, où s’instaure une petite rivalité contre les Denver Nuggets, mais au global l’effectif tourne. On tente le pari T.J. Warren, Jaden McDaniels est toujours aussi important sur son aile et envoie quelques gnons aux Warriors, et on arrive au All-Star Game sur une très bonne dynamique. Karl-Anthony Towns se blessera après y avoir envoyé 50 pions pour venger l’absence de son coéquipier tricolore, Rudy Gobert. Mais ça marche à Minnesota, même si on galère à trouver un racheteur pour la franchise.

La fin de saison verra les défaites se faire plus courantes, et après une ultime lose contre les Suns, le sort est décidé, les Loups finissent troisièmes à l’Ouest. Au niveau des récompenses individuelles, c’est régalade avec Rudy Gobert qui récupère le DPOY tandis que Naz Reid obtient le sixième homme de l’année.

Minnesota – Phoenix au premier tour donc, une série de Playoffs qui sera… complètement dominée par Anthony Edwards. Et Rudy Gobert. Et Luka Garza. 4-0 Wolves, Ant est le joueur préféré de Kevin Durant, et on n’en parle plus. Les pronostics, Minnesota les déjouera une seconde fois, ce coup-ci contre les Nuggets. Un premier match remporté avec la manière, un deuxième où ils terrorisent les potes de Nikola Jokic sans Rudy Gobert, parti assister à la naissance de son enfant. Les détracteurs ne peuvent que critiquer injustement l’absence de Rudy, mais la série finit par tourner.

1-2, puis 2-2, et on va même avoir droit à un game 7. Alors que les Loups sont largement menés dans la seconde mi-temps, ils sortent le plus gros come-back de l’histoire des game 7 pour l’emporter et arriver en Finales de Conf’. A ce stade, les Wolves ont trop donné et n’en peuvent plus. Ils viendront tomber en cinq matchs contre les Texans. Sacré déception pour Ant qui avait hâte de jouer contre Kyrie Irving. Le jeune leader des Wolves dit avoir appris de cette opposition et être prêt à revenir bien plus fort la saison prochaine.

Pas de bagarre entre coéquipiers, de coup de poing dans le mur, ou de sortie au premier tour pour les Wolves cette année. Il aura fallu un Luka Doncic au sommet de son art pour priver les Loups de leurs premières Finales NBA. C’est indéniable, le temps est au beau fixe pour préparer la saison prochaine, alors qu’Ant-Man file rejoindre Rudy Gobert à Paris pour les Jeux Olympiques.

La saison des Wolves en quelques articles

L’image de la saison

Rudy Gobert 13 mai 2024

Rudy Gobert qui remporte son 4ème trophée de Défenseur de l’année, égalant ainsi Dikembe Mutombo et Ben Wallace en haut du Mont Rushmore des gardiens du temple. Pourra-t-il aller en chercher un 5ème pour trôner seul ?

Pourquoi on peut sourire

Parce que Anthony Edwards est le crack qu’on attendait et que les Minnesota Timberwolves ont réalisé la deuxième meilleure saison de leur histoire. KAT n’a que 28 balais, Naz Reid en a 24, Edwards et McDaniels 23 (Ant les aura en août). Rudy Gobert a encore été élu Défenseur de l’Année, et Mike Conley semble encore avoir deux saisons dans les jambes. En allant rééquilibrer encore un petit peu cet effectif, les Wolves seront encore des contenders très sérieux la saison prochaine, et avec tous leurs joueurs majeurs encore sous contrat l’an prochain, ils s’imposent comme des candidats légitimes pour les Finales NBA en 2025.

Pourquoi on peut faire la gueule

Parce qu’il ne va pas falloir trop tarder quand même. A 36 ans, Mike Conley a tout de même fait ressentir aux siens un début de sentiment d’urgence par rapport à la fin de sa carrière qui se profile. Et Rudy Gobert a bientôt 32 printemps. Pour pinailler, avec les derniers doutes qui planent sur le rachat des Minnesota Timberwolves, on a de plus le droit de s’inquiéter sur ce à quoi ressemblera le groupe l’année prochaine.

Les statistiques individuelles

Statistiques Wolves 15 juin 2024

Et la suite ?

Minnesota a le 27e pick de la prochaine Draft. A voir ce qu’ils décideront d’en faire. En attendant, l’ancien GM des Nuggets officiant désormais aux Wolves, le très convoité Tim Connelly a été prolongé. Ce dernier va sûrement s’activer pour rendre cette équipe de Minnesota encore plus compétitive la saison prochaine. On laisse à Ant, Jaden McDaniels et Naz Reid l’été pour progresser autant que faire se peut, et on verra le niveau que pourra atteindre la plus à l’Est des équipes de la Conférence Ouest l’an prochain.

Quelle saison, quelle saison de la part des Minnesota Timberwolves ! Bien au-delà de ce qui était espéré dans les réalisations, les Loups ont en plus acquis une chose qui leur manquait cruellement : de l’expérience dans les Playoffs. Tout le groupe sait désormais ce que c’est que de gagner du match en demis voire en Finales de Conférence. Tous ces acquis seront les bienvenus pour la post-season l’année prochaine, c’est sûr et certain. Attention à la meute, elle est plus affamée que jamais !