Draft NBA 2024 – que doivent faire les Pistons avec leur 5è choix ? Zoom sur les différentes options à Detroit

Le 13 juin 2024 à 15:33 par Julien Vion

Detroit Pistons nba draft 13 juin 2024
Source image : YouTube

Les Pistons peuvent de nouveau remercier les Dieux de la loterie (pas du tout). Pour la troisième année consécutive, la saison catastrophique de Detroit est récompensée par un pick… en dehors du Top 4 (téma la curse) puisqu’ils choisiront en 5. Et dans une draft remplie de points d’interrogation, zoom sur les options que Trajan Langdon – nouveau président des opérations basket – peut étudier.

_____

Option #1 : prendre le meilleur prospect disponible, probablement un ailier

Depuis deux saisons, les Pistons sélectionnent un jeune talent avec le pick 5 (Jaden Ivey en 2022 puis Ausar Thompson en 2023). Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Le processus de reconstruction entamé il y a quelques années patine toujours, en témoigne le bilan de 14 petites victoires en 2023-24, et accumuler du talent supplémentaire ne fait pas de mal.

En fonction des sélections aux places 1 à 4, la franchise pourrait parier sur le plus gros potentiel, sur le joueur avec le plus haut plafond. La majorité des mock drafts américaines lient souvent Detroit à Matas Buzelis, l’ancien ailier de la Team Ignite. En plus d’un profil à potentiel, son jeu pourrait parfaitement s’intégrer dans le cinq de Monty Williams. Dans le cas où il ne serait pas disponible, les noms de Cody Williams ou Ron Holland sont aussi des choix possibles à l’aile.

Mais on note aussi que beaucoup de prospects projetés autour du pick 5 sont des guards/extérieurs, et le front-office pourrait tout à fait tenter le coup s’ils imaginent une bonne complémentarité avec Cade Cunningham. A ce niveau-là, il ne faut pas faire la fine bouche sur Stephon Castle, Reed Sheppard, Nikola Topic voire Rob Dillingham en cas de gros coup de cœur.

ESPN, The Athletic, Bleacher Report, & Yahoo Sports, are mocking the same player to the Detroit Pistons after yesterday’s draft lottery.

Matas Buzelis is a 6’10 forward who played for the G League Ignite.

In 26 games he averaged:

14.3 points | 6.9 rebounds | 2.1 blocks | 44.5… pic.twitter.com/aObe2hxKiU

— Aaron Johnson (@AJohnsonNBA) May 13, 2024

Option #2 : trade-down pour récupérer des assets

Dans une Draft caractérisée par l’homogénéité des plafonds (supposés) et l’incertitude quant à l’ordre du top 10, les Pistons pourraient aussi faire le choix de descendre de quelques places. D’autant que plusieurs équipes un peu plus loin seraient tentées de monter.

Selon Jonathan Givony, les Chicago Bulls – détenteurs du pick 11 – s’imaginent peut-être faire irruption dans le haut de la Draft le 26 juin. Si les Pistons n’ont pas de coup de cœur, échanger le pick 5 contre le 11 pourrait leur permettre de récupérer du futur choix de draft ou un autre joueur intéressant. Givony mentionne d’ailleurs que les Bulls ont plus qu’un œil sur Matas Buzelis.

Dans une manœuvre du genre, Detroit pourrait tout de même s’en sortir avec un talent dans la loterie comme Ron Holland, Cody Williams, Ja’Kobe Walter ou Tidjane Salaün si l’un est encore disponible en 11.

The Bulls have shown a willingness to trade up in the draft, per @DraftExpress (https://t.co/Wmn58QwIjU).

Donovan Clingan and Matas Buzelis are two potential targets to monitor for Chicago moving up from No. 11 overall. pic.twitter.com/zDFME8sM4P

— Evan Sidery (@esidery) June 7, 2024

Option #3 : échanger le pick 5 contre un joueur plus expérimenté

Nouvelle option, et revoilà les Chicago Bulls dans l’équation.

Il se peut que Trajan Langdon soit satisfait du noyau de jeunes joueurs dans le Michigan – doucement, on utilise le conditionnel. Entre Cade Cunningham, Jaden Ivey, Ausar Thompson, Jalen Duren ou Isaiah Stewart, ce sont autant de profils de 23 ans ou moins – et talentueux – qu’il faut développer. Alors, plutôt que d’en ajouter un autre s’il n’y a pas de coup de cœur, le président des opérations basket pourrait plutôt vouloir un profil expérimenté.

Le nom des Pistons était revenu avec insistance au moment où les Chicago Bulls cherchaient un acheteur pour Zach LaVine. Alors que l’arrière est toujours sur le marché, un deal entre les deux anciens rivaux n’est pas nécessairement à exclure. Et vu le dossier du numéro 8, Detroit n’aurait pas forcément trop à lâcher dans l’histoire. On en est loin à l’heure actuelle, mais on ne sait jamais.

The Bulls will attempt to trade Zach LaVine this offseason, but his market appears to be severely limited.

Only one team reportedly showed interest in LaVine at the deadline, the Pistons, but they will likely pivot with GM Troy Weaver’s future with the organization seriously in… pic.twitter.com/P1WfegyiEW

— Evan Sidery (@esidery) May 26, 2024