Team USA assure face au Canada (86-72) : premier match de prépa, première victoire !

Le 11 juil. 2024 à 07:46 par Bastien Fontanieu

Curry LeBron Team USA
Source image : Youtube

Pour son tout premier match de prépa, à quelques jours du début des Jeux Olympiques de Paris 2024, Team USA affrontait le Canada à Las Vegas. Un premier match remporté par les Américains, sans démonstration particulière, mais avec le sérieux d’une équipe déterminée (86-72).

C’était le grand moment, tantatendu, de cette semaine de basket.

Le début des Avengers à Las Vegas, avec toute la clique américaine dirigée par Steve Kerr.

Pas de Kawhi Leonard, remplacé par Derrick White, pas de Kevin Durant, mis au repos à cause d’un petit pépin physique. Ce qu’on voulait voir ? Du sérieux, de l’application, et de l’excitation forcément en voyant le nombre de stars présentes au mètre carré. Sur le parquet, mais aussi dans les tribunes avec Barack Obama au premier rang pour ne citer que lui.

Dans le 5 majeur américain ? LeBron James, Stephen Curry, Jrue Holiday, Devin Booker et Joel Embiid. Allons-y rapidement avec ce dernier, qui est complètement passé à côté de son premier match en FIBA et avec son nouveau pays préféré. Maladroit au shoot, ne trouvant pas ses spots, enchaînant les fautes et envoyant même une antisportive dans un match d’exhibition avec un coude droit dans la gueule de Dwight Powell, Embiid n’a pas du tout brillé pour sa première et il est sorti pour 5 fautes dans le troisième quart.

C’est peut-être la seule grosse ombre du tableau, avec ce premier quart globalement raté par Team USA et qui va permettre au Canada de prendre le lead (21-14).

CURRY ALLEY OOP TO LEBRON 🔥 pic.twitter.com/zFY2eTmWzj

— TrashTalk (@TrashTalk_fr) July 11, 2024

Malheureusement pour Shai Gilgeous-Alexander et sa bande ? L’avance ne sera que de courte durée.

Le déséquilibre du 5 majeur laissera surtout place à un banc… monstrueux, entre l’entrée en jeu d’Anthony Davis, Bam Adebayo, Jayson Tatum et Anthony Edwards. Le kid du Minnesota, qui disait récemment en rigolant qu’il est le patron de cette équipe américaine, a ajouté les actes aux paroles. Agressif, malin, puissant, Ant a mis l’Amérique sur son dos et a dit : follow my lead. C’est dans son sillage que Team USA va recoller au score, passer devant, et ne plus jamais regarder en arrière.

Une équipe canadienne extrêmement maladroite au tir extérieur (7/33 à trois-points) ne va pas faire bien mieux dans la raquette. Il faut aussi dire que le secteur intérieur américain est d’une densité folle, avec plusieurs baobabs rugueux en défense. AD, Adebayo, suivis par LeBron, Tatum, et sachant que des gars comme KD ne jouent pas ou Jrue Holiday vient aider derrière, c’est très compliqué à attaquer. Là sera probablement la force numéro 1 de cette équipe étoilée, sa propre moitié de terrain. Concentrés ? Ces Américains seront très difficiles à punir au scoring.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TrashTalk (@trashtalk.co)

C’est d’ailleurs dans ce registre que LeBron James a trouvé ses marques, laissant le scoring aux autres et jouant le rôle de connecteur au sein du groupe. Une sorte de Draymond – en plus propre et moins chelou – qui s’est d’ailleurs vachement bien entendu avec un certain Stephen Curry. Les deux superstars de la sélection y sont allées de leur petit alley oop iconique, avant de faire l’interview d’après match ensemble. Sans en faire des caisses, mais sans tirer la gueule non plus.

Un peu à l’image de ce match côté Team USA : rien de flamboyant, mais rien d’inquiétant non plus.

Victoire 86-72 face au Canada, en attendant les prochains ajustements de Steve Kerr et l’intégration de… Kevin Durant dans ce groupe, qui pose des bases très très sérieuses en ce début de préparation. Rendez-vous à Abu Dhabi, pour les deux prochains matchs d’échauffement !


Tags : Team USA