Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Clippers : 2015, le choke de Lob City en menant 3-1

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Clippers de Los Angeles de grincer des dents et se souvenir de l’époque où le pare-feu qui les empêchait d’atteindre les Finales de Conférence était bien réel.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks
 Thunder / Hawks

Le contexte

On est en 2015, les Clippers de Los Angeles sont l’une des équipes les plus spectaculaires de la ligue mais doivent toujours franchir un palier en post-season. En face, il y a les Houston Rockets d’un certain barbu qui a réalisé une saison fantastique et qui veut confirmer derrière. A cette époque, Blake Griffin ne cognait pas encore ses assistants, DeAndre Jordan ne rentrait déjà aucun lancer et James Harden était déjà un défenseur en mousse. Les Clippers prennent rapidement l’ascendant sur les Rockets dans cette série ultra-offensive dans laquelle le premier qui défend a perdu, ils vont même jusqu’à mener 3-1 dans la série après avoir récupéré l’avantage du terrain dès le premier match (sans Chris Paul) et après avoir infligé deux branlées aux Texans dans leur Staples Center. A cet instant précis, on se dit que les Clippers sont enfin débarrassés de leurs vieux démons et vont enfin pouvoir se défaire de cette étiquette de losers qui leur colle à la peau.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu, même s’ils ont encore trois balles dans le chargeur, les Clippers vont déconner, « comme d’habitude chef » nous dirait le patron du kebab. Il faut d’abord retourner à Houston dans un match qui s’annonce périlleux : défaite, ce n’est pas le scénario rêvé, mais gageons que cela puisse arriver. Toujours deux occasions de franchir cette barrière jusqu’ici infranchissable. Le Game 6 se déroule à la maison et c’est ici une superbe opportunité d’en finir une bonne fois pour toutes. D’ailleurs, les marsupiaux s’en sortaient plutôt bien en comptant jusqu’à 19 points d’avance sur les Rockets à l’approche de l’ultime période. Sauf que les Texans vont peu à peu grignoter leur retard et reprendre l’avantage, le tout sans James Harden, sur le banc en survêt’, alors que Los Angeles avait le match en main et se prenait à rêver pour ses Voiliers.

Les Clippers vont finir par perdre ce match qu’ils avaient en main jusqu’aux ultimes minutes en se prenant un 40-15 dans le dernier quart-temps, oui oui, QUARANTE à QUINZE ! Il faut donc retourner encore une fois à Houston pour un Game 7 décisif. Les Clippers sont toujours en vie, mais l’ascendant psychologique est clairement Texan cette fois-ci, d’autant que Houston évolue devant son public. James Harden s’occupera de poser 31 points pour achever les Clippers. Nouvelle défaite 119-107, un peu d’épices sur votre seum messieurs les voiliers ? Chef Harden a détruit les Clippers qui n’y arrivent décidément pas et perdent la série 4-3 alors qu’ils gagnaient 3-1. On tient là l’un des plus grands choke de l’histoire de la franchise qui n’avait vraiment pas besoin de ça pour être raillée par beaucoup de monde. On ne sait pas si c’est la peur de gagner ou l’impossibilité d’accéder à l’échelon supérieur, mais les Clippers ont encore échoué, un peu comme quand tu joues à un jeu-vidéo et qu’un mur invisible t’empêche d’accéder au reste de l’aventure. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

+19

C’était bien parti pourtant (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains penseront aux multiples blessures face aux Blazers en 2016, ou encore à la défaite 4-2 au premier tour avec les 4 ultimes défaites en mode puissance 4 face aux Grizzlies de 2013, sans oublier le scandale à OKC en 2014. Mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Clippers, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement cette chiasse sur les trois derniers matchs, en particulier le Game 6. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel événement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise à l’approche des Playoffs.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks
Thunder / Hawks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top