Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Grizzlies : 2012, les 24 points d’avance fumés par Swaggy P

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Grizzlies de Memphis de grincer des dents et de se souvenir de l’époque où Nick Young ne passait pas son temps sur TMZ et pouvait offrir de sacrés coups de chaud.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers

Le contexte

On est en 2012, la saison est écourtée pour cause de lockout et seuls 66 matchs sont disputés. Les Clippers estampillés « Lob City » commencent à séduire par leur jeu spectaculaire et leurs alley-oops intempestifs, mais doivent maintenant confirmer avec les résultats. En face, il y a les Grizzlies, totalement opposés, ultra rigoureux et dotés d’une défense de fer. A cette époque, Rudy Gay allait encore en Playoffs, Nick Young n’avait pas encore fait connaissance avec D’Angelo Russell et Mike Conley ne touchait pas encore un SMIC rien qu’en lisant cette phrase. Après plusieurs années de disette, les Clippers sont enfin de retour sur le devant de la scène grâce à la venue de Chris Paul et sa complémentarité avec Blake Griffin. Les Grizzlies, quant à eux, sont toujours solides mais souhaitent franchir un palier, c’est ce qu’ils vont commencer à faire dès ce premier match au FedEx Forum en prenant 18 points d’avance dès la fin des 12 premières minutes. Les deux quart-temps suivants sont également remportés par les oursons qui comptent même jusque 24 points d’avance à environ 9 minutes de la fin. A cet instant précis, on se dit que les Grizzlies vont se diriger vers une victoire à l’aise tout en faisant jouer ses randoms issus de Pouffsouffle.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu, nos amis Voiliers vont quand même se rebeller un minimum et vont orchestrer un come-back retentissant. Cette fois-ci, les Clippers sont du bon côté du choke et réalisent l’impossible : remonter un déficit de 24 points pour passer devant au final. Si tout le monde a mis la main à la pâte, c’est ce petit chenapan de Nick Young qui aura eu la plus belle étincelle avec 3 filoches du parking pour passer de 84-96 à 93-96. Ryan Hollins a beau tirer la tronche et demander un temps mort, le momentum est inversé ! Derrière ce cataclysme, le match se décide aux lancers-francs grâce à Chris Paul et Blake Griffin, Rudy Gay aura la balle de match mais son shoot un peu trop petit bras ira s’écraser sur l’avant de l’arceau. Ce n’est qu’un premier tour, mais ce choke est assurément l’une des plus grandes déconvenues de l’histoire des Grizzlies, encore plus à domicile. Les fans n’ont plus que leurs yeux pour pleurer et les joueurs doivent absolument se racheter. Ce qu’ils feront au match suivant mais pas sur l’ensemble de la série car ils seront éliminés par les Angelinos 4-3 en ayant perdu l’ultime Game 7… encore à la maison. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

Reggie Evans

22 points d’avance, Reggie Evans aux lancers… Tout laissait présager une soirée tranquille pour les Grizzlies… (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains penseront au sweep encaissé face aux Spurs en 2013 en Finales de conférence ou à la série de sweeps au premier tour entre 2003 et 2006 pendant l’ère Pau Gasol, mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Grizzlies, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement cette soudaine montée en température de Swaggy P. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel évènement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top