Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Pistons : 1991, le démantèlement des Bad Boys

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Pistons de Detroit de grincer des dents et de se souvenir de l’époque où Michael Jordan rossait le crew des Bad Boys et précipitait leur démantèlement.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks

Le contexte

On est en 1991, les rugueux Pistons ont réalisé le doublé et sont en quête du Three-Peat, mais pour cela, il va falloir se défaire des Bulls de Chicago qui, après avoir été éliminés par Detroit pendant 3 années consécutives, dont deux fois aux portes des Finales NBA en 1989 et 1990, voudront enfin prendre le dessus sur leurs rivaux. A cette époque, Joe Dumars est déjà un meilleur joueur que dirigeant, Horace Grant est déjà le binoclard le plus swag de la ligue, et Dennis Rodman n’a pas encore découvert les teintures. La soif de vengeance est palpable chez les Bulls, après plusieurs désillusions face à ces Bad Boys qui ne refusent jamais un peu de baston, et encore moins face à leurs rivaux. Michael Jordan n’arrive pas encore à faire décoller sa franchise mais il souhaite que cela change, les Bulls ont pris la première place à l’Est et retrouvent encore les Pistons aux portes des Finales NBA. Du côté de Motor City, après deux titres consécutifs, la bande à Laimbeer souhaite forcément continuer sur sa lancée et montrer que les patrons dans le Michigan, c’est bien eux. A cet instant précis, on se dit que même si Detroit n’est pas premier à l’Est, l’ascendant psychologique et l’expérience parlent pour eux.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu. Les Taureaux débutent cette série tambour battant et remportent les Games 1 et 2 à la maison en annonçant la couleur : cette année, on n’est pas là pour cueillir des roses, ni des orchidées ni quoi que ce soit d’autre. Du côté des Pistons, une réaction d’orgueil est attendue au Palace, histoire de montrer que les Bad Boys ne sont pas devenus des fragiles, sauf que le Game 3 va également être remporté par la bande à Jordan. Detroit est dos au mur et n’a déjà plus le droit à l’erreur, sauf que ça sent clairement le roussi à cet instant. De Game 4 il n’y aura pas, puisque les Bulls vont littéralement défoncer leurs adversaires sur le score de 115-94 et passer un petit coup de balai dans un Palace qui devait visiblement être plutôt crade. C’est le moment choisi par Isiah Thomas et ses potes pour décider de snober les vainqueurs et de rentrer directement aux vestiaires, sans même leur serrer la pince. La défaite n’est pas acceptée mais elle est pourtant bien réelle : c’est Chicago qui va aller en Finales NBA et remporter le premier titre de son premier Three-Peat. Du côté des Pistons, cette désillusion marque le début de la fin des Bad Boys, la franchise est sortie dès le premier tour par les Knicks l’année suivante et ne participe même pas aux Playoffs en 1993. Cette année là, Chuck Daly, le coach, se retire tout comme Bill Laimbeer après 11 matchs la saison suivante, imité par Isiah Thomas, gêné par une blessure au tendon d’achille. Detroit mettra du temps à s’en remettre… Allez, whisky.

L’arrêt sur image

on se barre vite fait

Allez, on se barre, vite fait, ni vu ni connu. (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains retiendront les Spurs qui refuseront le back-to-back en 2005 ou l’avance 3-2 gâchée lors des Finales 1988 face aux Lakers, mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Pistons, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement ce pétage de plombs d’Isiah Thomas qui aura anticipé la chute des Bad Boys. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel évènement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top