Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Bulls : 1994, l’arbitrage au hasard contre Scottie Pippen

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Bulls de Chicago de grincer des dents et de se souvenir de l’époque où une décision arbitrale faisaient fulminer les Bulls post-Jordan.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans

Le contexte

On est en 1994, les Bulls de Chicago sont arrivés 3èmes de la Conférence Est malgré la retraite soudaine de Michael Jordan à la suite du décès de son père. Du coup, tous sur le dos de Scottie Pippen. Face à eux, les Knicks qui ont écarté les Nets un tour plus tôt sans trop d’encombres. A cette époque, Rolando Blackman ne pouvait pas encore être confondu avec Renaldo Balkman, Bill Cartwright faisait déjà saigner des yeux avec son shoot et Anthony Bonner n’avait pas encore été éclipsé par Matt. Les deux équipes se livrent une série très disputée et font bien souvent jeu égal. A chaque fois, c’est l’équipe à domicile qui l’emporte, ce qui nous laisse sur un score de 2-2 à l’issue du Game 4, remporté par Chicago à la casa. Le Game 5 est probablement le plus haletant et disputé, et les coéquipiers de Scottie Pippen font même la course en tête à quelques secondes de la fin au Madison Square Garden, ils mènent par 86-85. A cet instant précis, on se dit que même sans His Airness, les Bulls vont frapper un grand coup et prendre une immense option sur les Finales de Conférence (poke LAC).

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu. Les Knicks ont effectivement une occasion de revenir alors qu’il reste 7.6 secondes à l’horloge. L’action semble mal engagée mais John Starks parvient tout de même à trouver Hubert Davis, étrangement seul sur une passe désespérée. Ni une ni deux, il allume avec le pied sur la ligne du parking, le shoot rebondit sur l’arceau mais… Scottie Pippen semble faire une faute sur le tir. Les arbitres sifflent et envoient Davis sur la ligne des lancers, ce dernier ne tremble pas et transforme les deux. Les Bulls ont encore deux secondes pour égaliser mais vont déféquer l’ultime remise en jeu et donc repartir avec une cruelle défaite d’un petit point. Après visionnage des ralentis, la décision semble très dure et Pippen ne semble pas faire faute. Sans cette erreur du corps arbitral, les Bulls auraient pu finir le travail à la maison mais même après avoir remporté le Game 6, ils seront trop justes pour aller chercher ce Game 7 au Madison Square Garden et s’arrêteront aux portes des Finales de Conférence. Les Bulls auraient pu garder un espoir de gagner sans Michael Jordan, mais les refs en ont décidé autrement. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

La "faute"

Sérieusement ? (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains retiendront cette série héroïque perdue dans les derniers instants face aux Celtics en 2009, ou les leçons données par les Pistons dans les 80s. Mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Bulls, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement cette erreur d’appréciation du corps arbitral à l’égard de Scottie. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel événement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top