Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Hornets : 2016, le fan qui a trop chauffé Dwyane Wade

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Hornets de Charlotte de grincer des dents et de se souvenir de l’époque où un de leurs supporters mettait Dwyane Wade dans une colère noire.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves

Le contexte

On est en 2016, le Heat effectue sa seconde saison sans LeBron James, reparti à sa maison, mais aussi sans Chris Bosh, toujours gêné par ces foutus caillots sanguins. En face, Charlotte prend part à ses premiers Playoffs depuis le retour de la franchise à l’appellation « Hornets ». A cette époque, Spencer Hawes a déjà une dégaine (ou plutôt une non-dégaine) de conducteur de tractopelle, Amar’e Stoudemire est depuis longtemps le meilleur pote des extincteurs, et Miami is toujours the house of Dwyane Wade. La série débute par deux victoires du Heat à l’American Airlines Arena avant de voir Charlotte riposter à son tour en prenant ses deux matchs à la maison. Deux partout, balle au centre donc, ce match 5 s’annonce déjà crucial et aucune des deux équipes ne voudra laisser l’autre prendre une option sur la qualification. C’est pourtant ce que parviendront à faire les Hornets en allant récupérer l’avantage du terrain en Floride sur ce Game 5 grâce à un shoot salvateur de Courtney Lee du parking de l’AAA à 25 secondes de la fin (et aussi un peu grâce à un non coup de sifflet sur la dernière tentative de Dwyane Wade). A cet instant précis, on se dit que les Hornets ont une occasion en or de conclure la série et de réaliser une petite surprise au sein de la Conférence Est.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu. Si le Game 6 est très disputé jusque dans les dernières secondes, avec Kemba Walker et Dwyane Wade qui se rendent coup pour coup dans le money time, c’est bien le vétéran qui va prendre le dessus et montrer que le patronat lui appartient encore malgré les 37 points de Walker Floride Ranger. Le score est très serré et Charlotte peut encore y croire malgré un léger retard, sauf que c’est le moment choisi par un fan pas très malin pour chauffer Flash au bord du parquet. Et connaissant la bête, ce n’est pas l’idée du siècle : Wade va activer le mode vénère et même se mettre à planter du parking en cette fin de match, alors que d’habitude, pour lui, cette zone du parquet s’apparente plutôt à une bande d’arrêt d’urgence. Il convertira ses deux tentatives primées du match et fera passer Courtney Lee pour un bleu pendant toute la dernière minute grâce à son expérience, avant de scotcher Walker contre la planche sur sa dernière tentative. L’expérience du Heat, et surtout de Wade, permet à la Floride de revoir un Game 7 et de se foutre de la gueule de ce fan un peu idiot. La manche décisive sera à sens unique et les Hornets vont se prendre une branlée monumentale, 106-73. Sortez le Smecta pour les joueurs et dégainez les Crying Jordan memes pour ce pauvre fan qui devient instantanément l’homme le plus détesté de Caroline du Nord. Les Hornets pourront nourrir des regrets et leur saison s’achève prématurément. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

Couverture230-1

« Mais quel sombre idiot ce type… » (source : NBA League Pass)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains penseront à l’avance de 3-2 gâchée en demi-finales en 2001 face aux Bucks, mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Hornets, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement ce fan qui a montré à tout le monde que quand on chauffe D-Wade, on en paie le prix. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel évènement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves

1 Comment

1 Comment

  1. Adrian Ortiz de Zevallos

    22 mars 2017 à 11 h 12 min at 11 h 12 min

    « purple shirt guy » une légende, merci d’avoir réveillé le Flash

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top