Old-School

Le pire souvenir en Playoffs du Thunder : 2016, la zone de confort de Kevin Durant

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour du Thunder d’Oklahoma City de grincer des dents et de se souvenir que son désormais ancien franchise-player a rejoint ses derniers bourreaux.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks

Le contexte

On est en 2016, le Thunder d’Oklahoma City retrouve les Finales de conférence après une saison passée en vacances anticipées. En face, les Warriors de Golden State, la franchise du double MVP en titre et accessoirement le meilleur bilan de l’histoire de la saison régulière avec 73 victoires pour 9 défaites. A cette époque, Kevin Durant et Russell Westbrook sont encore potes, Draymond Green commence tout juste à être casse-couilles au sens propre du terme et Nick Collison ressemble déjà à un red-neck. Le Thunder, porté par son duo infernal Durant-Westbrook, arrive à arracher l’avantage du terrain dès le premier match en s’imposant dans la forteresse de l’Oracle Arena. Puis l’équipe de Billy Donovan perd le second match mais fait un énorme taf à la maison en infligeant deux fessées au champion en titre à la Chesapeake Arena et se retrouve donc avec une belle avance de 3-1. A cet instant précis, on se dit que le Thunder est en passe de réaliser l’un des plus grands coup de l’histoire et que le tenant du titre et meilleur bilan de l’histoire de la saison régulière est sur le point de tomber.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu, le Thunder va s’incliner de façon plus ou moins logique lors du Game 5 à l’Oracle Arena, ce qui n’est pas un crime en soi, lorsque l’on connait la propension des autres artificiers à faire littéralement cramer les différents filets de la NBA, mais après ce match, il reste encore deux occasions d’en terminer et de réaliser l’impensable. Sauf qu’à domicile, Oklahoma City va avoir la tremblote et perdra littéralement ses moyens dans le dernier quart-temps, encaissant un 33-18 sur la période qui précipitera sa chute sur ce match dominé par un Klay Thompson divin. Oklahoma City a déjà gaspillé deux munitions et la troisième et dernière pourrait bien être la plus difficile à concrétiser. A ce moment là de la série, le momentum est inversé : Golden State évolue devant son public et a regagné un énorme capital confiance qui va leur permettre d’aller au bout et de surmonter ce déficit. La bête était blessée, mais pas morte, les Warriors l’ont prouvé. L’ambiance est morose chez les fans du Thunder, conscients de l’énorme chance qu’ils ont laissé filer mais qui ne sont pourtant pas au bout de leurs surprises. L’été cauchemardesque se poursuit lorsque dans une page de journal, Kevin Durant indique son intention de quitter sa zone de confort et de signer chez… les Warriors, l’équipe qui l’a privé de sa seconde Finale NBA en carrière donc. Le seum est palpable à Oklahoma City, les maillots ont brûlé et la rancœur est encore vive envers le « traître ». Le fait que GS ait dilapidé la même avance en Finales NBA n’atténuera que trop peu la haine envers l’ancienne gloire du Thunder. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

Durant et Green

T’inquiètes bro, j’arrive. Au moins, mes bourses seront en sécurité (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains retiendront plutôt la première défaite de l’histoire de la franchise en Finale NBA en 2012, ou l’élimination prématurée en demi-finale l’année suivante, mais dans la majeure partie des cas, pour les fans du Thunder, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement cette double perte cruelle qui peut légitimement donner des envies de destruction. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel évènement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise à l’approche des Playoffs.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks

1 Comment

1 Comment

  1. Ru Bre

    2 avril 2017 à 10 h 10 min at 10 h 10 min

    Me rappeler pas çela je vais pleurer

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top