Los Angeles Clippers

Preview des Los Angeles Clippers – saison NBA 2022-23 : année 4 de l’ère Kawhi – PG, on vise la bannière au plafond ?

Clippers Jazz 29 décembre

Championship or bust.

Source image : NBA League Pass

Classique parmi les classiques, la preview globale de franchise est prête pour le client du jour. Direction les palmiers de Los Angeles aujourd’hui, avec l’analyse maison d’une équipe qui pourrait bien jouer au basket en juin prochain si tout se passe comme prévu. Allez, c’est parti pour la preview des Lakers Clippers.

Ce qu’il s’est passé la saison dernière

Sans Kawhi Leonard et avec un Paul George limité à seulement 31 matchs, beaucoup d’équipes auraient laisser tomber la saison pour se focaliser sur la suivante. Pas les Clippers version 2021-22. Malgré les bobos, malgré les absences, l’équipe de Tyronn Lue a absolument tout donné, enchaînant notamment les comebacks de folie et se battant tous les soirs peu importe les joueurs sur le terrain. Le bilan au final ? 42 victoires au total, huitième place à l’Ouest, tout ça pour terminer avec… deux courtes défaites au play-in tournament dont la deuxième sans Paul George. Cruel car s’il y a bien une équipe qui méritait de participer aux Playoffs, ce sont les Clippers. Néanmoins l’équipe de Ty Lue a posé des bases très solides sur le plan collectif pour la campagne à venir, et a même réussi à se renforcer en cours de saison en recrutant Norman Powell et Robert Covington (contre Eric Bledsoe, Justise Winslow et Keon Johnson) à la deadline.

Le marché de l’été

  • Ils partent : Isaiah Hartenstein, Rodney Hood, Jay Scrubb
  • Ils prolongent : Robert Covington, Nicolas Batum, Ivica Zubac, Amir Coffey
  • Ils arrivent : John Wall, Moussa Diabaté, Moses Brown

Marché plutôt discret chez les Clippers. Le proprio Steve Ballmer a plutôt allongé les dollars pour consolider son noyau, prolongeant Robert Covington (24 millions de dollars sur deux ans), Nico Batum (22 millions sur deux ans) et Ivica Zubac (33 millions sur trois ans). On note tout de même l’arrivée de John Wall, qui voudra se relancer chez les Clips après une saison blanche à Houston, et le départ d’Isaiah Hartenstein qui mine de rien a apporté quelques services dans la raquette californienne la saison dernière.

Le roster 2022-23 des Clippers

  • Meneurs : Reggie Jackson, John Wall, Jason Preston
  • Arrières : Norman Powell, Terance Mann, Luke Kennard, Xavier Moon, Amir Coffey, Brandon Boston Jr.  
  • Ailiers : Kawhi Leonard, Paul George, Robert Covington
  • Ailiers-forts : Marcus Morris, Nicolas Batum, Moussa Diabaté (two-way)
  • Pivots : Ivica Zubac, Moses Brown

En orange les starters pressentis, selon les fameuses sources proches du dossier

Est-ce qu’on est potentiellement devant le meilleur roster NBA ? La question est légitime vu ce que proposent les Clippers sur le papier. Kawhi Leonard et Paul George en leaders, avec derrière un effectif hyper profond, autant dire que le coach Tyronn Lue a dans les mains une véritable machine de guerre. On peut certes souligner un manque sur le poste de back-up d’Ivica Zubac (seul 7-footer de l’équipe avec Moses Brown, qui n’est pas encore certain de faire le roster final), mais il y a suffisamment de monde sur le frontcourt pour combler ça. Et puis bon on est dans une ligue d’ailiers/d’extérieurs aujourd’hui, et à ce niveau-là difficile de faire plus complet que le roster des Clips. On surveillera particulièrement la bataille pour le poste de meneur titulaire, où Reggie Jackson part sans doute favori mais où John Wall aura sans doute son mot à dire. Marcus Morris devrait lui commencer titu devant Nico Batum, même si les deux pourront également être alignés dans des lineups plus small ball.

Une petite vidéo en passant ?

Les salaires 2022-23 des Los Angeles Clippers

TTFL : les joueurs des Clippers à suivre

Kawhi Leonard et Paul George.

Kawhi et Paul George n’ont totalisé que 31 rencontres la saison passée mais ça y est ils sont de retour, pour le plus grand bonheur des joueurs TTFL. On ne présente plus le Fun Guy, monstre d’efficacité et de polyvalence. Certes il reste sur une saison blanche mais on a aucun doute sur le fait qu’il va refaire du sale assez vite. Quant à PG, même dans une saison tronquée comme celle l’an passé, il a une nouvelle fois prouvé qu’il faisait partie des grands noms de la TTFL du haut de ses 24 points – 7 rebonds – 6 passes de moyenne. Attention tout de même au load management cette saison, ça pourrait vous jouer des tours.

Infirmerie : le point sur les blessures

Quand on s’intéresse à l’infirmerie des Clippers, quatre noms ressortent. Kawhi Leonard, pour commencer, a connu une saison blanche après une opération en juillet 2021 d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Il a profité de sa longue absence forcée pour travailler sur son corps et prendre du muscle. Il dit se sentir en forme et reprend progressivement le chemin des parquets. Norman Powell quant à lui s’est blessé dès son deuxième match avec LAC et a manqué deux rencontres pour une tendinite patellaire (tendon rotulien) au genou gauche. Testé positif au Covid en janvier, il a été ensuite été écarté de huit rencontres. Deux semaines après son retour, il s’est fracturé l’os sésamoïde médial du pied gauche et a raté vingt-trois matchs. On enchaine ? Début décembre 2021, Jusuf Nurkic a atterri sur le coude droit de Paul George, lui causant une entorse du ligament collatéral ulnaire. La blessure a été jugée mineure et il est revenu après cinq matchs mais une IRM a finalement révélé une déchirure du ligament. Il a donc manqué quarante-quatre matchs et a déclaré être revenu meilleur qu’avant, notamment grâce à une meilleure dextérité de sa main gauche. Fin octobre dernier pour finir, Marcus Morris s’est arrêté pour quinze matchs en raison de douleurs au genou gauche. Ce genou a continué de le faire souffrir jusqu’à la fin de la saison. Le repos estival devrait lui avoir permis de mettre ça derrière lui. 

Quels objectifs cette saison ?

Pas besoin d’y aller par quatre chemins, c’est le titre NBA. Cela fait déjà trois ans que les Clippers ont recruté Kawhi Leonard et Paul George, c’est désormais l’heure de prendre le contrôle de la Conférence Ouest et d’aller tutoyer les sommets. Il y a tout ce qu’il faut en magasin pour être la meilleure équipe de la Grande Ligue. Reste à trouver le meilleur équilibre possible pour maximiser ce groupe aussi talentueux que profond, mais ça c’est le job de Tyronn Lue.

Bien évidemment, pour espérer répondre à leurs ambitions, les Clippers devront arriver en Playoffs en pleine santé. On sait que Kawhi et PG ne sont pas des monstres de durabilité, Leonard revenant même d’une saison blanche. Si ce dernier aura donc peut-être besoin d’un petit temps d’adaptation avant de retrouver toutes ses sensations, le duo de All-Stars devra monter en puissance au fur et à mesure de la régulière pour être au top de sa forme au printemps. Si c’est le cas, les Voiliers pourront regarder n’importe quelle équipe dans les yeux.

Le pronostic du rédacteur

“55 victoires – 27 défaites. 1ère place à l’Ouest.

Après une saison de transition liée aux blessures, les Clippers vont revenir sur le devant de la scène sous l’impulsion de Kawhi Leonard et Paul George. Les deux stars, même si elles devraient être ménagées de temps en temps durant la régulière, sont de retour pour faire du sale et derrière Ty Lue possède une ribambelle d’options dans sa rotation. C’est talentueux, c’est hyper deep, ça attaque, ça défend, y’a beaucoup d’expérience, bref y’a tout ce qu’il faut pour devenir l’équipe la plus compétitive de toute la NBA. Y’a plus qu’à comme dirait l’autre.”

Quelques liens utiles

Voilà pour la preview des Clippers pour cette saison NBA 2022-23. En dehors des questionnements qu’on peut avoir sur la durabilité du duo Kawhi Leonard – Paul George mais aussi sur la production de John Wall après une saison sans jouer à Houston, la team de Los Angeles semble armée jusqu’aux dents pour aller au bout cette année. La saison 4 de l’ère Kawhi – PG sera-t-elle la bonne ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top