MVP Rankings

NBA MVP Ranking 2021-22 : Stephen Curry bat peut-être des records, mais Kevin Durant est bien le mec le plus chaud de la planète

Kevin Durant

Easy Money !

Source image : NBA League Pass

Vous le savez, tous les quinze jours chez TrashTalk, on fait un gros point sur la course au titre de MVP, qui passionne toujours les foules. On est aujourd’hui mi-décembre et c’est donc l’heure de la troisième édition. Y’a-t-il des changements au sommet ? Qui intègre le Top 10 du MVP Ranking ? Qui monte ? Qui descend ? 

#10 – Luka Doncic (Mavericks)

Stats : 25,6 points, 8,0 rebonds, 8,5 passes décisives, 1,0 interception, 44,7% au tir (dont 32,6% à 3-points) et 69,8% aux lancers-francs
Bilan : 14 victoires – 13 défaites

Luka Doncic a toujours des stats de MVP et on sait tous à quel point la franchise de Dallas repose sur ses épaules. Mais entre les bobos, les matchs ratés par-ci par-là, les kilos en trop et la petite forme des Mavericks, le phénomène slovène n’est pas loin de sortir du Top 10. Il a perdu une place par rapport à fin novembre, et trois si l’on se base sur notre tout premier MVP Ranking de la saison il y a un mois. Et cette chute risque de se prolonger car Luka regarde aujourd’hui ses Mavs depuis l’infirmerie, lui qui doit toujours faire avec une cheville capricieuse. Il va rater son troisième match de suite ce soir contre les Lakers, et d’autres sont peut-être à venir.

#9 – LeBron James (Lakers)

Stats : 26,3 points, 6,1 rebonds, 7,1 passes décisives, 1,8 interception, 50,6% au tir (dont 35,2% à 3-points) et 76,7% aux lancers-francs
Bilan : 15 victoires – 13 défaites

Comment ça LeBron James est sur le déclin ? Ok il va peut-être avoir 37 balais, mais le King est toujours capable d’enchaîner les coups d’éclat. Demandez donc au Magic, qui a vu LBJ enchaîner les highlights dimanche dernier comme s’il avait 25 piges. Même s’il a raté pas mal de matchs en début de saison à cause de divers bobos, LeBron prouve encore une fois qu’il n’est pas vraiment de notre espèce. D’où tire-t-il cette énergie ? “Beaucoup de sommeil, et beaucoup d’inspiration de la part de mon fils”. Visiblement, voir Bronny sur les terrains donne des ailes à LeBron, auteur de deux triple-doubles sur les trois derniers matchs et récemment élu meilleur joueur de la semaine à l’Ouest. Et quand on voit le bilan des Lakers avec (10 victoires – 6 défaites) et sans James (5-7), il ne fait aucun doute que sa présence fait toujours la différence.

#8 – Rudy Gobert (Jazz)

Stats : 15,1 points, 14,6 rebonds, 2,2 contres, 73,4% au tir et 67,9% aux lancers-francs
Bilan : 19 victoires – 7 défaites

Désolé Pat Beverley, désolé Anthony Edwards, Rudy Gobert est huitième de notre classement et c’est amplement mérité. Bientôt les mecs du Minnesota diront que Rudy ne score pas assez pour se retrouver dans le Top 10 du MVP Ranking, mais on les prendra au sérieux quand ils gagneront plus de matchs. En attendant, Gobert continue de faire du Gobert en se comportant en patron des raquettes soir après soir. On connaît l’impact du géant français dans la peinture – en particulier la sienne – mais ce n’est pas pour autant qu’il faut prendre pour acquis ce qu’il réalise aujourd’hui, d’autant plus que son équipe du Jazz survole la concurrence en ce moment. Sept victoires d’affilée, une domination flippante des deux côtés du terrain, et un écart qui se réduit de plus en plus avec les Suns et les Warriors.

#7 – Paul George (Clippers)

Stats : 25,0 points, 7,3 rebonds, 5,4 passes décisives, 1,9 interception, 42,2% au tir (dont 31,8% à 3-points) et 88,0% aux lancers-francs
Bilan : 16 victoires – 12 défaites

Paul George n’a pas été le All-Star le plus en vue sur la dernière quinzaine. Et pour cause, il n’a joué que trois matchs sur ce mois de décembre, lui qui est aujourd’hui touché au coude. Mais il conserve tout de même sa septième place au classement pour l’ensemble de son œuvre sur ce premier tiers de saison régulière. Car même si les Clippers enchaînent les victoires sans lui en ce moment (quatre wins de suite, trois sans Paulo), ils ne seraient évidemment pas dans le Top 5 de la Conférence Ouest aujourd’hui sans les performances de PG-13. Sur tous les fronts dans son costume de leader, George mérite d’être dans la conversation élargie du MVP.

#6 – DeMar DeRozan (Bulls)

Stats : 26,4 points, 5,3 rebonds, 4,1 passes décisives, 49,8% au tir (dont 33,3% à 3-points) et 88,8% aux lancers-francs
Bilan : 17 victoires – 10 défaites

DeMar DeRozan sort du Top 5 du MVP Ranking, et pourtant il n’y peut pas grand-chose. Rien à voir avec ses performances individuelles, rien à voir avec des Bulls moins performants, DMDR fait tout simplement partie de ceux qui ont dû faire un détour via le protocole sanitaire de la NBA. DeMar n’a pas joué depuis le 4 décembre dernier, lui qui a été brisé en plein élan après avoir été élu joueur de la semaine. Il restait notamment sur plusieurs masterclass du côté de New York avant que le COVID ne vienne véritablement foutre le bordel chez les Bulls. La bonne nouvelle, c’est qu’on devrait bientôt revoir le roi des quatrièmes quart-temps sur les parquets.

#5 – Nikola Jokic (Nuggets)

Stats : 26,5 points, 13,8 rebonds, 7,3 passes décisives, 1,3 interception, 58,4% au tir (dont 37,4% à 3-points) et 75,4% aux lancers-francs
Bilan : 14 victoires – 13 défaites

Huitième du classement fin novembre, Nikola Jokic fait un bond de trois places pour revenir dans le Top 5 de la course qu’il a remportée la saison dernière. Car ce qu’il est en train de faire sur le mois de décembre est tout simplement énorme : 27,3 points de moyenne, avec 14 rebonds, plus de 9 caviars et 1,4 interception, le tout à 56,3% de réussite au tir et avec un bilan positif de quatre victoires pour trois défaites en prime. C’est très très très fort, surtout quand on connaît le nombre d’absences à Denver (Jamal Murray, Michael Porter Jr., P.J. Dozier…). Clairement, on n’en connaît pas beaucoup qui seraient capables de tenir la baraque comme le fait Jokic chez les Nuggets. Mais en même temps, on n’en connaît pas beaucoup qui sont aussi forts que le Joker aujourd’hui.

#4 – Chris Paul (Suns)

Stats : 14,6 points, 4,0 rebonds, 10,3 passes décisives, 2,0 interceptions, 47,4% au tir (dont 33,3% à 3-points) et 81,8% aux lancers-francs
Bilan : 22 victoires – 5 défaites

Phoenix est le genre d’équipe qui peut perdre son top scoreur sans que cela n’affecte trop ses résultats. Six matchs sans Devin Booker, bilan de quatre victoires pour deux victoires pour les Suns. Et ça, cela s’explique notamment par la force collective des Cactus et bien évidemment par la présence d’un Chris Paul toujours là pour faire en sorte que tout tourne correctement. Sans forcément affoler les compteurs au scoring, le Point God reste le Point God, ce meneur exceptionnel qui sait quoi faire, quand le faire et comment le faire pour permettre à son équipe d’enchaîner les wins. À l’heure de ces lignes, les Suns possèdent le deuxième meilleur bilan NBA.

#3 – Giannis Antetokounmpo (Bucks)

Stats : 27,0 points, 11,8 rebonds, 5,9 passes décisives, 1,8 contre, 1,1 interception, 52,6% au tir (dont 27,7% à 3-points) et 67,2% aux lancers-francs
Bilan : 18 victoires – 11 défaites

Il y a deux semaines, Giannis Antetokounmpo avait fait une entrée en bombe dans notre MVP Ranking version 2021-22. Depuis, il a conservé sa troisième place grâce à ses perfs de Freak et les bons résultats des Bucks, de retour sur le podium de la Conférence Est. De quoi solidifier son statut de joueur à suivre de très près dans la course cette année. Petit problème cependant, Giannis vient d’entrer dans le protocole sanitaire de la NBA, coupant ainsi le double MVP et les champions 2021 dans leur élan. Quand on voit le rythme sur lequel sont les deux joueurs situés devant lui au classement, ça pourrait coûter cher au moment de faire les comptes.

#2 – Kevin Durant (Nets)

Stats : 29,6 points, 7,8 rebonds, 5,8 passes décisives, 52,3% au tir (dont 37,5% à 3-points) et 88,2% aux lancers-francs
Bilan : 20 victoires – 8 défaites

31 points, 5 rebonds, 6 passes et 3 contres face à Atlanta. 51 points, 7 rebonds, 9 caviars contre Detroit. 34 points, 13 rebonds, 11 assists pour l’emporter face à Toronto. Voilà ce qu’est en train d’accomplir Kevin Durant en ce moment alors qu’il se retrouve de plus en plus seul chez les Nets, touchés de plein fouet par le protocole COVID et divers bobos. Aujourd’hui sur trois victoires consécutives et sur six succès en huit matchs, Brooklyn reste sur le trône de la Conférence Est grâce aux performances calibre MVP de KD, tout simplement injouable en ce moment. Preuve qu’il est sur tous les fronts, Durant joue plus de 40 minutes par soir sur les dix derniers matchs. “Ce n’est pas idéal mais je n’ai pas d’autre option que de le faire jouer moins et perdre plus” avait notamment déclaré le coach Steve Nash début décembre. Ou comment résumer le côté valuable de Durant en une phrase…

#1 – Stephen Curry (Warriors)

Stats : 26,9 points, 5,5 rebonds, 6,1 passes décisives, 1,6 interception, 43,1% au tir (dont 39,9% à 3-points) et 92,3% aux lancers-francs
Bilan : 23 victoires – 5 défaites

Stephen Curry est loin d’avoir connu la meilleure quinzaine de sa carrière. Peut-être à cause de la pression entourant le record à 3-points de Ray Allen mais en tous les cas, le Splash Bro a marqué l’histoire au Madison Square Garden alors on ne pouvait pas le dégager du top spot de notre MVP Ranking. Et puis malgré les perfs individuelles un peu en deçà de Steph sur ce mois de décembre (24,1 points par match, 37,3% au tir dont 36,6% du parking), ses Warriors sont toujours au top de la NBA au niveau du bilan avec 23 victoires en 28 matchs. Cela suffit pour rester tout en haut après les premières semaines exceptionnelles de Steph, mais attention tout de même parce que Kevin Durant est juste là dans le rétro.

Mentions honorables : Trae Young (Hawks), Jimmy Butler (Heat), Zach LaVine (Bulls), Donovan Mitchell (Jazz), Joel Embiid (Sixers), Devin Booker (Suns)

Stephen Curry tout en haut, Kevin Durant pas loin derrière, Nikola Jokic qui se relance, LeBron James qui débarque… voilà ce qu’il faut retenir de notre dernière édition du MVP Ranking. Rendez-vous au moment de la glissade vers 2022 pour faire un nouveau point, en espérant que le COVID n’ait pas pris la première place entre-temps. 

Le MVP à la mi-décembre, pour vous c'est :

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top