MVP Rankings

NBA MVP Ranking 2021-22 : l’entrée fracassante de Giannis Antetokounmpo

giannis antetokounmpo pari

Tiens, le revoilà lui !

Source image : YouTube

Deux semaines après le tout premier MVP Ranking de la saison 2021-22, nous voilà avec une nouvelle version qui sort tout juste du four. Une nouvelle version contenant un certain nombre de changements dans la hiérarchie des top players de la NBA cette saison. Vous êtes chauds ? Alors on y va !

#10 – Trae Young (Hawks)

Stats : 26,0 points, 3,6 rebonds, 9,0 passes décisives, 46,5% au tir (dont 39,4% à 3-points) et 89,2% aux lancers-francs
Bilan : 11 victoires – 10 défaites

Bien dans le dur en début de saison, les Hawks ont nettement redressé la barre sur la dernière quinzaine en enchaînant sept victoires de suite pour repasser dans le positif. Et au milieu de tout ça, Trae Young a fait du sale. La preuve, la NBA l’a récompensé par un petit titre de joueur de la semaine lundi, et c’est clairement mérité. Parce que quand vous tournez à plus de 31 points et 8 caviars par match à plus de 56% au tir dont quasiment 52% du parking, y’a de quoi se la ramener. Avec les blessures de De’Andre Hunter, Bogdan Bogdanovic ou encore Cam Reddish, Ice Trae va devoir continuer son chantier pour aider les Hawks dans leur remontée vers les hauteurs de l’Est.

#9 – Luka Doncic (Mavericks)

Stats : 25,5 points, 8,1 rebonds, 8,1 passes décisives, 1,2 interception, 44,0% au tir (dont 31,5% à 3-points) et 68,2% aux lancers-francs
Bilan : 10 victoires – 9 défaites

Petite chute pour Luka Doncic, septième dans le classement initial. Et pour cause, le maestro des Mavericks est passé par la case infirmerie lors de la dernière quinzaine, ratant trois matchs de suite à cause d’un bobo à la cheville et au genou. Sans lui, son coéquipier Kristaps Porzingis s’est montré en pleine forme mais les Mavs ont perdu trois fois. D’un côté, cela montre évidemment l’importance de Doncic dans le succès de son équipe mais ça pénalise bien le bilan global. Surtout que depuis le retour de Luka, Dallas n’a remporté qu’une seule rencontre malgré les grosses perfs du Slovène (28 points, 8 rebonds, 10 assists de moyenne sur les trois derniers matchs).

#8 – Nikola Jokic (Nuggets)

Stats : 26,2 points, 13,7 rebonds, 6,4 passes décisives, 1,2 interception, 59,5% au tir (dont 41,3% à 3-points) et 75,3% aux lancers-francs
Bilan : 10 victoires – 10 défaites

Autre grand nom passé par la case infirmerie au cours de la dernière quinzaine : le MVP en titre Nikola Jokic. Un poignet qui fait mal, et boum les défaites s’enchaînent pour une équipe de Denver frappée par une terrible malédiction actuellement. L’infirmerie est pleine à craquer et les Nuggets ont perdu six matchs de suite (une première à Denver depuis la saison 2015-16) dont quatre sans le Joker. Ce dernier est finalement revenu lundi face au Heat pour exploser Markieff Morris porter les siens vers une win qui va faire beaucoup de bien à Denver. Vous avez dit « Valuable » ? Si le Joker reprend le rythme exceptionnel qui était le sien avant sa blessure et que les Nuggets parviennent à se remettre la tête à l’endroit malgré leurs galères actuelles, Jokic reviendra vite dans les hauteurs du MVP Ranking.

#7 – Paul George (Clippers)

Stats : 25,9 points, 7,3 rebonds, 5,1 passes décisives, 1,8 interception, 43,1% au tir (dont 33,2% à 3-points) et 89,5% aux lancers-francs
Bilan : 11 victoires – 10 défaites

Auteur d’un pur début de saison dans lequel il a porté les Clippers vers un bilan séduisant de neuf victoires pour cinq défaites, Paul George tire un peu la langue en ce moment et sans surprise, les hommes de Tyronn Lue galèrent. Les sept derniers matchs de PG ? En dessous des 24 points de moyenne, avec des pourcentages assez crados (40% au tir, 30% du parking) et pas moins de 15 turnovers sur ses deux dernières sorties. Résultat, cinq défaites pour l’équipe de Los Angeles. Difficile de lui en vouloir évidemment, car Paulo doit être sur tous les fronts chaque soir sans Kawhi Leonard, mais aussi sans Nicolas Batum actuellement (même si Marcus Morris et Serge Ibaka sont revenus). Cependant, on est obligés de le sortir du Top 5.

#6 – Jimmy Butler (Heat)

Stats : 23,6 points, 5,8 rebonds, 5,3 passes décisives, 2,1 interceptions, 51,9% au tir et 85,0% aux lancers-francs
Bilan : 13 victoires – 8 défaites

Déjà sixième il y a deux semaines, Jimmy Butler conserve sa place. Buckets a retrouvé les parquets le 17 novembre dernier après trois matchs d’absence à cause d’une blessure à la cheville et immédiatement, il a repris sur un gros rythme : 31-10-10 contre les Pels, 32 pions contre Washington, puis 29 à nouveau contre les Wizards. Jimmy s’est un peu calmé lors de ses récentes sorties mais le Heat a remporté quatre matchs sur six quand il était sur le terrain au cours de la dernière quinzaine. De quoi consolider sa sixième place au MVP Ranking, et la place de Miami sur le podium de l’Est. À noter tout de même que Butler vient de retourner à l’infirmerie après une vilaine chute contre les Bulls il y a quelques jours.

#5 – DeMar DeRozan (Bulls)

Stats : 25,9 points, 5,2 rebonds, 4,2 passes décisives, 48,9% au tir (dont 32,8% à 3-points) et 89,6% aux lancers-francs
Bilan : 14 victoires – 8 défaites

Les Bulls ont connu des hauts et des bas ces deux dernières semaines (quatre victoires pour quatre défaites), et DeMar DeRozan a été un peu moins impressionnant qu’en tout début de saison où il avait enchaîné les cartons offensifs tout en se montrant bien clutch soir après soir. Mais ce n’est pas pour autant qu’on va le dégager du Top 5 car DMDR reste bien solide dans sa production (plus de 24 points de moyenne sur les huit derniers matchs) aux côtés de Zach LaVine, de quoi permettre aux Bulls d’être deuxièmes de la Conférence Est à l’heure de ces lignes. Belles stats, bon bilan collectif, début de saison globalement très réussi sur le plan individuel, bref ça bouge pas.

#4 – Chris Booker (Suns)

Stats Chris Paul : 14,5 points, 4,1 rebonds, 10,1 passes décisives, 2,0 interceptions, 47,2% au tir (dont 34,9% à 3-points) et 84,6% aux lancers-francs
Stats Devin Booker : 23,9 points, 5,1 rebonds, 4,7 passes décisives, 1,0 interception, 45,8% au tir (dont 41,0% à 3-points) et 85,4% aux lancers-francs
Bilan : 17 victoires – 3 défaites

Les Suns sont tellement chauds en ce moment derrière le duo Chris Paul – Devin Booker qu’on a eu envie de mettre en avant l’ensemble du backcourt de Phoenix. CP3 fait du CP3, et Devin Booker est actuellement sur un petit nuage à l’image des Cactus qui restent sur une série de… 16 victoires consécutives. Book a notamment été élu lundi joueur de la semaine dans la Conférence Ouest, une semaine dans laquelle il a tourné à 30 pions de moyenne avec un superbe 53% de réussite au tir, dont 56% à 3-points et 90% depuis la ligne des lancers-francs. C’est méga propre, c’est méga fort, c’est méga Book. Et connaissant le bonhomme, y’a moyen qu’il prenne feu dans l’énorme choc de ce mardi face aux Warriors de Stephen Curry.

#3 – Giannis Antetokounmpo (Bucks)

Stats : 27,0 points, 11,8 rebonds, 5,9 passes décisives, 1,8 contre, 1,1 interception, 52,6% au tir (dont 27,7% à 3-points) et 67,2% aux lancers-francs
Bilan : 13 victoires – 8 défaites

Absent du Top 10 il y a quinze jours, Giannis débarque et prend tout de suite le troisième spot. C’est ce qu’on appelle faire une entrée fracassante. Une entrée fracassante liée évidemment à l’ascension des Bucks au sein de la Conférence Est après un début de saison plombé par les absences. Antetokounmpo, égal à lui-même depuis la reprise, a désormais du soutien avec les retours de Jrue Holiday et Khris Middleton, et les Bucks ont ainsi enclenché le mode rouleau compresseur avec sept victoires de suite. Domination des deux côtés du terrain, stats individuelles monstrueuses, troisième bilan de l’Est pour Milwaukee (à égalité avec Miami et Washington), ça mérite bien une place sur le podium pour Giannis.

#2 – Kevin Durant (Nets)

Stats : 28,6 points, 7,6 rebonds, 5,4 passes décisives, 54,8% au tir (dont 41,1% à 3-points) et 85,4% aux lancers-francs
Bilan : 14 victoires – 6 défaites

Les Nets ne respirent pas la sérénité en ce début de saison. Brooklyn a encore du mal contre les gros. James Harden continue de se chercher. Kyrie Irving est toujours sur son canap’. Et Joe Harris vient de rejoindre l’infirmerie pour une blessure à la cheville qui devrait le priver de plusieurs semaines de compétition. Malgré tout ça, les Nets sont aujourd’hui en tête de la Conférence Est. La raison principale ? Elle se nomme évidemment Kevin Durant, qui continue sa magnifique campagne individuelle. Depuis le début de saison, KD porte l’équipe new-yorkaise sur ses épaules et il devra sans doute encore faire plus sans Harris, à moins qu’Harden redevienne enfin le James Harden qu’on connaît…

#1 – Stephen Curry (Warriors)

Stats : 28,6 points, 5,8 rebonds, 6,8 passes décisives, 1,8 interception, 46,6% au tir (dont 42,3% à 3-points) et 94,2% aux lancers-francs
Bilan : 18 victoires – 2 défaites

Stephen Curry est toujours au sommet du MVP Ranking, et ce n’est pas près de changer vu le niveau du bonhomme et la forme actuelle des Warriors. Depuis notre point classement il y a quinze jours, Steph et ses Dubs n’ont toujours pas connu la défaite. Au contraire, ils explosent tout le monde sur leur passage – les petits comme les grands – toujours sans Klay Thompson. Et vaut mieux pas les énerver. Parce que quand vous énervez Stephen Curry, la vengeance est tout simplement terrible. Demandez donc aux Clippers, qui sont tombés dimanche sous les coups de boutoir du Baby Faced Assassin. C’est simple, Curry évolue sur une différente planète actuellement, la planète des triples MVP.

Mentions honorables : Zach LaVine (Bulls), Rudy Gobert (Jazz), Ja Morant (Grizzlies)

Stephen Curry toujours premier, KD toujours second, Giannis qui fait une entrée en bombe, voilà ce qu’il faut retenir de ce deuxième MVP Ranking. On attend désormais vos réactions, vos classements, et vos analyses fines. C’est le moment de défendre votre poulain préféré, alors lâchez-vous ! En attendant, nous on vous donne déjà rendez-vous pour la troisième édition mi-décembre. 

Le MVP fin novembre, pour vous c'est :

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top