Mavericks

Kristaps Porzingis se sent « libéré » : de punchline en Playoffs à level All-Star, tout va trop vite en NBA

KP a retrouvé le sourire !

Source image : YouTube

Lors des derniers Playoffs face aux Clippers, il était devenu la cible numéro un des critiques. Il était devenu une véritable punchline sur Twitter, succédant en quelque sorte à Paul George qui se trouvait dans l’équipe d’en face. Ce gars-là, c’est Kristaps Porzingis, ancien All-Star que certains avaient déjà enterré. Mais en ce début de saison, KP répond présent avec les Mavericks. Plus que ça, il ressemble à nouveau à une vraie licorne.

Sept matchs consécutifs à plus de 20 points, record en carrière. Des moyennes de 26 pions (53% au tir dont plus de 40% du parking et 94% aux lancers-francs), 9,3 rebonds, 2,3 assists et 1,4 contre sur la période allant du 11 novembre à aujourd’hui. Pas de doute, Kristaps Porzingis est en très grande forme en ce moment. 26 points et 9 rebonds, c’est quasiment… deux fois plus que ses stats au premier tour des Playoffs contre les Clippers il y a quelques mois (13 points, 5,4 rebonds), série dans laquelle KP était en quelque sorte devenu un role player à 30 millions de dollars. Et les role players à 30 millions de dollars, habituellement ils prennent cher niveau critiques, surtout quand vous avez un Luka Doncic à côté qui se démène pour finalement s’incliner. Mais aujourd’hui, Luka n’est plus seul. Absent pendant trois matchs de suite (entre le 17 et les 21 novembre) à cause d’un bobo au genou et la cheville, Doncic peut compter sur un KP en mode All-Star qui nous rappelle un peu ses années Knicks, lui qui a été décisif en prolongation mardi face aux Clippers justement. « Honnêtement, cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti ça. La dernière fois, c’était probablement à New York » a-t-il déclaré d’ailleurs après la rencontre. KP a le sourire, KP est épanoui, KP est en bonne santé, KP participe au succès de Dallas.

« Je suis libéré et je peux jouer mon jeu. Mes coéquipiers croient en moi, mes entraîneurs croient en moi. Je prends du plaisir sur le terrain. Si vous ne prenez pas de plaisir, c’est dur de jouer et de tout donner. J’ai l’impression que cette année, nous sommes dans ce type d’environnement. On joue dur les uns pour les autres et on prend du plaisir ensemble. »

– Kristaps Porzingis, via le New York Post

Résultat, on n’entend plus grand-chose à son sujet actuellement. Les rumeurs de transfert, les critiques, ce n’est plus trop d’actualité à Dallas. Bien évidemment, cela peut repartir de plus belle dès que KP aura un coup de moins bien ou passera à nouveau par la case infirmerie, mais quelque chose nous dit que son début de saison très solide n’est pas qu’un feu de paille. L’arrivée de Jason Kidd – qui a remplacé Rick Carlisle – lui fait beaucoup de bien car il se retrouve plus responsabilisé. Depuis son arrivée à l’intersaison, Kidd veut voir son groupe être un peu moins Luka-dépendant et ça passe forcément par un Porzingis plus impliqué dans les différents secteurs du jeu, lui qui est aujourd’hui titularisé sur le poste 4 mais qui est également pas mal aligné en 5. La récente blessure de Luka a également favorisé cela et maintenant qu’il est de retour, on va donc peut-être enfin voir ce duo tourner à plein régime sur la durée. Contre les Clippers, Doncic a terminé avec 26 points, 9 rebonds et 9 passes, avec un KP en 30 points, 7 rebonds.

« Je joue juste mon jeu. Quelques post-ups, quelques attaques depuis l’extérieur, des rebonds offensifs, de l’énergie, des contres. »

– KP, via mavs.com

Si l’on en croit le New York Post, le proprio des Mavs Mark Cuban n’a jamais envisagé de transférer Kristaps Porzingis au cours de l’été malgré le fiasco des Playoffs et les envies de départ de ce dernier, plus vraiment à son aise à Dallas. Au lieu de ça, beaucoup de choses ont changé en coulisses et surtout sur le banc, et c’est KP qui semble en profiter le plus. Avec un bilan dix victoires pour sept défaites, les Mavs continuent encore de se chercher mais certaines bases sont en train d’être construites, avec un KP qui fait clairement partie du projet. Pourvu que ça dure !

Touché au dos en début de saison mais désormais en pleine forme, Kristaps Porzingis veut poursuivre sur cette grosse dynamique et ainsi continuer d’accompagner Luka du mieux possible afin de faire des Mavericks un contender à l’Ouest. Est-ce que ça peut durer ? Y’a des signes encourageants, mais c’est la réalité du terrain qui parlera. 

Source texte : New York Post, mavs.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top