Dallas Mavericks, le bilan 2023-24 : une magnifique ascension mais une fin amère

Le 19 juin 2024 à 20:13 par Céleste Macquet

Couverture bilan Dallas Mavericks saison 2023 2024 20 juin 2024
Source image : montage TrashTalk via YouTube

La saison vient tout juste de s’achever pour les Dallas Mavericks. Et quelle saison ! Un retour en Finales NBA après une année 2023 sans même aller au Play-in, il fallait l’annoncer ! Douze ans après le sacre de Dirk Nowitzki et consorts, la bande de Luka Doncic a été trop juste pour aller chercher le titre sur leurs premières Finales, à la manière de l’escouade de Dirk en 2006. Une saison 2024 pleine de bonnes surprises et d’apprentissage sur laquelle il faudra se baser pour construire l’avenir.

Ce que TrashTalk avait annoncé

Alex annonce 41 victoires et une neuvième place à l’Ouest. 44 victoires et également une neuvième place pour Bastien. L’attaque est en place, il n’y a pas de soucis, on compte en plus sur Olivier-Maxence Prosper et Grant Williams pour aller aider ce collectif texan. Les incertitudes liées à l’effectif, à la défense et à Jason Kidd ne rassurent pas, et on se dit qu’un nouveau coach ne mangerait pas de pain.

Ce qu’il s’est vraiment passé

Une saison qui commence sur les chapeaux de roues, avec un Luka Doncic de gala. Le Lulu va nous enchaîner les triple-doubles à 30 points, dépasser les 10 000 points en carrière à seulement 24 ans et faire une saison historique. Des lignes de stats folles, des matchs à 15 passes, une masterclass à… 73 pions, tout ça pour finir sur le podium du MVP. Ses lieutenants répondent aussi présent. Qui se rappelle du match où Kyrie Irving et Tim Hardaway Jr. avaient tous les deux envoyé plus de 40 points ? Le pivot rookie Dereck Lively II gagne lui rapidement le statut d’intouchable grâce à une très belle première campagne. Vers janvier-février, on a droit aussi à des rumeurs sur Kyle Kuzma, mais au final c’est Grant Williams qui dégage et P.J. Washington et Daniel Gafford qui iront renforcer la raquette de Dallas à la trade deadline. Le tournant de la saison des Mavs, qui vont dérouler après le All-Star Game.

Les Mavericks changent véritablement de dimension (notamment dans la raquette et en défense) et terminent la régulière avec 50 victoires. En Playoffs, ils connaissent quelques galères contre les Clippers sans Kawhi Leonard, mais le premier tour est passé en six matchs. Même scénario contre un jeune Thunder audacieux, avant de dérouler contre les Wolves. P.J. Washington et Dereck Lively font une série dingue, et après avoir mené 3-0, les Dallas Mavericks s’imposent 4-1 dans la série face à Minnesota. Le coach Jason Kidd est prolongé, le General Manager Nico Harrison aussi. Dallas va en Finales contre des Celtics qui n’ont perdu que 20 matchs cette saison.

Et il n’y a pas eu de miracle. Usés par un parcours de Playoffs d’une difficulté sans nom, les Mavs se retrouvent à bout de souffle contre des Celtes qui ont enchaîné les séries contre des adversaires blessés. Kyrie Irving ne parvient pas à lancer sa série. Luka – inconstant depuis le début des Playoffs – est trop isolé et redevient un plot en défense. L’ouragan Kristaps s’abat sur Dallas. Les Mavericks perdront un premier match, puis un deuxième, et un troisième. Kyrie Irving aura perdu treize fois de suite contre les Celtics. L’arrière ne se reprend qu’au Game 4 de la série, où les Mavs démontent les Celtics de 38 points, le troisième plus gros écart de l’histoire des Finales. Mais c’est déjà trop tard.

Les Mavs y croient, mais pas de suspense au Game 5. Ils se font sortir aux portes du titre NBA 4-1.

La saison des Mavericks en quelques articles

L’image de la saison

Luka Doncic Mavericks 19 juin 2024

Alors que les Finales de Conférence Ouest battent leur plein, Luka Doncic crucifie les Timberwolves au Game 2 d’un titanesque game-winner sur la tête du quadruple Défenseur de l’Année, Rudy Gobert. Un tournant dans ces Playoffs 2024, alors que Minnesota menaçait d’égaliser dans la série. Et un vrai tir de légende.

Pourquoi on peut sourire

Parce que personne n’attendait ces Dallas Mavericks ici, et que l’équipe marche à merveille. Après un exercice 2023 horrible, les Mavs ont récupéré un rookie sensationnel, ont chopé une raquette plus que capable à coup de transferts, et possède un virtuose de tout juste 25 ans avec un superbe partenaire de backcourt à ses côtés. De quoi multiplier les gros runs de Playoffs. Alors bien sûr que l’avenir est brillant à Dallas.

Pourquoi on peut faire la gueule

Parce que ça fait toujours mal de perdre une Finale NBA, et qu’un retour à ce stade n’est pas garanti pour les Mavs. Avec un Kyrie Irving qui va sur ses 33 ans, une Conférence Ouest où rôdent encore les Nuggets de Nikola Jokic, les Wolves d’Anthony Edwards et bon nombre d’équipes ambitieuses, chaque occasion de prendre un titre se doit d’être concrétisée du mieux possible. Et ça, Dallas ne l’a pas fait. Alors attention à ne pas regretter amèrement le fait de ne pas avoir su être à la hauteur de l’événement cette année.

Les statistiques individuelles

Statistiques Mavericls 19 juin 2024

Et la suite ?

L’idée de l’été, c’est d’aller chercher un bon gros ailier pour compléter le bondissant frontcourt de Dallas, et s’il peut avoir de l’expérience, c’est encore mieux. Comme d’habitude, Nico Harrison va essayer d’améliorer son effectif pour maximiser le supporting cast autour de Luka Doncic. Néanmoins, il n’y a pas trop de bouleversements à prévoir pour la saison prochaine. On parle quand même d’une équipe qui sort de Finales. On prend les mêmes et on recommence ?

Elle fut belle, cette saison des Mavericks. Derrière un Luka Doncic calibre MVP, les Mavericks étaient à trois victoires d’aller chercher le deuxième titre de leur histoire. Avec un effectif assez jeune et du gros talent dans le réservoir, on a hâte de voir ce que donnera la saison suivante, après un été de consolidation de l’effectif. On regarde vers l’avenir, dans le Texas, et la vue est belle !