Suns

Preview des Phoenix Suns – saison NBA 2022-23 : le Phoenix peut-il renaître de sa sortie de route en mai dernier ?

Mikal Bridges 16 avril 2022

Deux énormes saisons régulières mais toujours pas de titre pour les Cactus.

Source image : capture d'écran Twitter @Suns

Classique parmi les classiques, la preview globale de franchise est prête pour le client du jour. Aujourd’hui on part direction l’Arizona pour faire l’analyse maison des Phoenix Suns, qui restent sur une saison magique… jusqu’aux Playoffs. Allez, on enfile notre casquette d’Hexpert et on essaye de se projeter. 

Ce qu’il s’est passé la saison dernière

Pendant longtemps, on a cru que la saison 2021-22 serait celle des Suns. 64 victoires en saison régulière, meilleur bilan de l’histoire de la franchise, un collectif qui tourne à plein régime des deux côtés du terrain, plusieurs records qui tombent… bref c’était le grand soleil dans le désert de l’Arizona. Et puis, patatra. Après un premier tour de Playoffs pas fastoche contre les Pelicans durant lequel Devin Booker s’est notamment blessé, les Cactus ont été piqués à plusieurs reprises face aux Mavericks de Luka Doncic, avant d’essuyer une véritable humiliation lors du Game 7 à la maison. Élimination en demi-finale de conférence, tension entre le coach Monty Williams et son pivot Deandre Ayton, puis apparition de rumeurs concernant un potentiel cluster COVID qui a été dissimulé par les Suns, autant dire que la saison s’est clairement terminée en eau de boudin. Vous ajoutez à tout ça l’affaire Robert Sarver qui a plané au-dessus de la franchise de Phoenix pendant une bonne partie de la saison, et ça vous laisse un gros goût d’inachevé dans la bouche.

Le marché de l’été

  • Ils partent : JaVale McGee, Jae Crowder (en instance de départ), Aaron Holiday, Elfrid Payton, Robert Sarver (proprio)
  • Ils prolongent : Devin Booker, Deandre Ayton, Bismack Biyombo, Ish Wainright, Monty Williams (coach)
  • Ils arrivent : Damion Lee, Josh Okogie, Jock Landale, Duane Washington Jr., Timothé Luwawu-Cabarrot

La grande actu de l’intersaison à Phoenix, c’est la prolongation de Deandre Ayton. Alors que les Suns avaient initialement refusé de lui donner un contrat max, ils ont décidé de s’aligner tout de suite sur la grosse offre faite par les Pacers (133 millions de dollars sur quatre ans) pour éviter de le perdre contre peanuts. Toujours chez les pivots et toujours dans la catégorie prolongation, Bismack Biyombo reste une année supplémentaire contrairement à JaVale McGee qui est allé rejoindre Dallas. Bien évidemment on note aussi l’extension de contrat XXL et attendue de Devin Booker (224 millions sur quatre ans) tout comme celle du coach Monty Williams. Par contre, Jae Crowder a lui demandé son transfert des Suns, et la profondeur de banc à la mène s’est réduite avec les départs d’Aaron Holiday et Elfrid Payton. Enfin, petit mot sur Timothé Luwawu-Cabarrot qui a obtenu un deal pour participer au training camp de Phoenix, où il tentera de se faire une petite place dans le roster.

Le roster 2022-23 des Suns

  • Meneurs : Chris Paul, Cameron Payne, Duane Washington Jr. (two-way)
  • Arrières : Devin Booker, Landry Shamet, Damion Lee, Josh Okogie
  • Ailiers : Mikal Bridges, Torrey Craig, Timothé Luwawu-Cabarrot (training camp)
  • Ailiers-forts : Cam Johnson, Dario Saric, Ish Wainright (two-way)
  • Pivots : Deandre Ayton, Bismack Biyombo, Jock Landale

En orange les starters pressentis, selon les fameuses sources proches du dossier

La structure ne change pas chez les Suns. Chris Paul et Devin Booker à l’arrière, Mikal Bridges sur les ailes et Deandre Ayton sur le poste de pivot. La seule modification concerne le poste 4 qui était occupé par Jae Crowder ces deux dernières saisons. Logiquement, Cam Johnson devrait prendre sa place dans le cinq de départ comme on a pu le voir lors des premiers matchs de pré-saison. Mais qui dit Johnson dans le cinq dit potentiellement banc affaibli, Cam étant un membre crucial de la second unit la saison dernière. C’est là où Torrey Craig ainsi que des recrues comme Damion Lee et Josh Okogie devront apporter, en espérant également que le retour de blessure de Dario Saric fasse son effet après une saison blanche.

Une petite vidéo en passant ?

Les salaires 2022-23 des Phoenix Suns

TTFL : les joueurs des Suns à suivre

Devin Booker, Chris Paul et Deandre Ayton.

Les Suns ont quelques clients TTFL, à défaut d’avoir véritablement un pick premium. Devin Booker, avec ses 27 points – 5 rebonds – 5 passes à bons pourcentages, se rapproche le plus de la catégorie élite et quand il explose au scoring ça peut vite vous donner le sourire au réveil. Chris Paul lui reste une valeur sûre en saison régulière et fera ses 15 points – 10 passes à 50% au tir. Pas forcément le mec qu’on prendra en priorité, mais en solution de repli c’est pas tout mal malgré un scoring assez faible. Quant à Deandre Ayton, on parle d’un intérieur qui tourne en 17 points – 10 rebonds avec une grosse efficacité offensive, ce qui permet souvent de faire des scores solides en TTFL.

Infirmerie : le point sur les blessures

Quand on s’intéresse à l’infirmerie de Phoenix, six noms ressortent. Devin Booker, pour commencer, a été légèrement gêné par ses ischio-jambiers et il a manqué sept matchs en décembre dernier pour une élongation à gauche et trois matchs et demi de Playoffs pour une élongation à droite. Chris Paul, quant à lui, n’a connu qu’une blessure avec quinze rencontres manquées pour une fracture-avulsion au pouce droit en février. Dario Saric a connu une saison blanche suite à une déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit en juillet 2021, il a été réopéré en mai au même genou pour une méniscectomie partielle (retrait des fragments de ménisques abîmés) mais il a repris lors de l’EuroBasket sous les couleurs de la Croatie. Cameron Johnson a pour sa part connu deux blessures la saison dernière, avec trois matchs manqués pour une entorse de la cheville gauche et treize pour une contusion du quadriceps gauche. Plus récemment, il a subi une entorse du pouce droit lors de là présaison mais devrait revenir pour la reprise. Cameron Payne a fait trois séjours à l’infirmerie l’année dernière. En octobre, il a manqué cinq rencontres pour une élongation aux ischio-jambiers gauches, quinze autres pour une entorse du poignet droit en janvier et les deux derniers de la saison régulière pour des douleurs au genou droit. Comme Cam Johnson, il s’est aussi blessé la semaine dernière avec une petite entorse d’un doigt de la main droite. Il a été exclu du reste de la pré-saison par précaution mais sera là pour la reprise. Deandre Ayton, pour finir, n’a connu que deux petites blessures : six matchs pour une contusion osseuse du tibia droit et huit au total pour une entorse de la cheville droite (sept en janvier et un autre en avril). 

Quels objectifs cette saison ?

Les Suns restent sur deux saisons régulières exceptionnelles, mais toujours sans bannière de champion au bout. Alors pas besoin d’y aller par quatre chemins, ça vise le titre d’autant plus que les Cactus ne sont passés qu’à deux victoires du sacre il y a deux ans. Avec la concurrence à l’Ouest qui monte et un Chris Paul qui vieillit, la franchise de Phoenix a-t-elle laissé passer sa chance ? Elle veut prouver que non mais pour cela, il faudra déjà que Deandre Ayton soit aussi engagé que lors de la dernière saison régulière, ce qui n’est pas gagné vu la manière avec laquelle il boudait au Media Day après sa prolongation de contrat hyper tardive. Sa situation sera donc à suivre de très près. Il faudra aussi que le départ attendu de Jae Crowder soit compensé d’une manière ou d’une autre car mine de rien il comptait fort dans le collectif des Cactus.

Globalement, on espère donc surtout revoir le même rouleau compresseur que l’an passé en régulière malgré les turbulences de ces derniers mois et semaines, pour ensuite tenter une nouvelle fois d’aller au bout en Playoffs.

Le pronostic du rédacteur

55 victoires – 27 défaites, 2e place à l’Ouest.

Si les Cactus ne démarrent pas leur campagne dans le climat le plus serein possible, on n’a pas trop de doutes sur leurs capacités à faire le boulot en régulière. Collectivement ça reste très solide des deux côtés du terrain, le backcourt Devin Booker – Chris Paul fait partie des meilleurs de la NBA, le cinq se connaît par cœur, et normalement le noyau Booker – Ayton – Bridges (tous 26 ans ou moins) va continuer à progresser, sans oublier Cam Johnson qui devrait désormais être titulaire.

55 victoires en tout, ça termine encore une fois sur le podium de l’Ouest, mais c’est en Playoffs qu’on les jugera.

Quelques liens utiles

Voilà pour la preview des Suns pour cette saison NBA 2022-23. Après la grosse déception de l’an passé, le Phoenix peut-il renaître de ses cendres ou au contraire les Cactus ont-ils gâché leur fenêtre de tir ces deux dernières saisons ? L’avenir répondra à cette question mais on a comme l’impression que la saison qui arrive s’annonce hyper important pour la franchise de l’Arizona. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top