Suns

TrashTalk Fantasy League – Phoenix Suns : les joueurs à avoir dans son deck pour cartonner la saison TTFL 2022-23

Devin Booker 12.10.22

Devin Booker quand il découvre son score TTFL.

Source image : Youtube

Dans le cadre de ces 30 previews en 30 jours on vous parle donc des 30 franchises NBA… en 30 jours, sans blague. Et dans le cadre de ce mois 100% analyse en amont, on vous rappelle aussi que cette année encore la TrashTalk Fantasy League reprendra ses droits pour une nouvelle saison. L’occasion entre deux gros dossiers de vous balancer les tendances pour chaque franchise, et aujourd’hui on vous parle des Phoenix Suns !

C’est quoi la TrashTalk Fantasy League ? Règles et explications pour jouer à la TTFL, le meilleur jeu de basket de la galaxie

Devin Booker est un crack, il n’y a pas de carottes avec lui. C’est bien simple, il n’a jamais scoré moins de 10 points la saison passée avec les Phoenix Suns, saison régulière et Playoffs confondus. Le manque de grosse stat à côté du scoring l’empêche d’être un des meilleurs picks en TTFL, mais il ne vous décevra jamais. Et s’il a un jour off, il assurera un petit 25 ou 30 qui ne fait pas forcément super plaisir mais qui vaut mieux qu’un 10, oui, votre rédacteur est aussi mathématicien. Même chose en un peu moins bien pour Chris Paul. Il enquille tellement les assists que son total TTFL n’est jamais bien bas, à part peut-être une ou deux fois dans l’année mais bon, si vous le choisissez ce jour-là vous pourrez mettre ça sur le dos de la malchance. Attention tout de même : on ne choisit pas Chris Paul en Playoffs, surtout s’il mène une série 2-0. Vous êtes prévenus.

#Les carottes redoutées

Il en va de la réputation des joueurs de ne pas être des carotteurs sur TTFL. Ils en parlent entre eux, se chambrent sur le sujet, on a même entendu Joel Embiid dire que Nikola Jokic a été élu MVP juste parce que sa moyenne TTFL est plus haute de 0,4 point que la sienne. C’est dire si se retrouver dans ce paragraphe est terrible pour les meilleurs basketteurs du monde, mais pour éviter ça il faut être régulier et ce n’est pas le cas de Deandre Ayton. Capable de lâcher des matchs à 21/21 mais aussi à 8/3, le natif de Tokyo – ce qui lui a donné son amour pour les jeux vidéos (ceci est faux) – n’inspire aucune confiance. On a essayé de chercher une logique à ses performances en fonction des adversaires, mais il n’y en a pas vraiment. On ne peut donc même pas vous conseiller de le choisir quand il joue contre Sacramento ou Milwaukee, c’est pareil, il peut être très bon ou très mauvais. À éviter quand vous pensez Phoenix Suns.

#Les trois meilleures moyennes de l’équipe la saison passée
  • Devin Booker : 36,5 points
  • Deandre Ayton : 32,9 points
  • Chris Paul : 30,6 points
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top