Hawks

Cam Reddish, un début de saison qui promet et des… rumeurs : tiens tiens, en voilà un dossier intéressant à suivre

Reddish cartonne en ce début de saison, mais son avenir s’inscrit-il à Atlanta ?

Source image : YouTube

Ayant bien l’intention de confirmer leur superbe parcours lors des Playoffs NBA 2021, les Hawks peuvent compter sur un Cam Reddish bien en jambes en ce début de saison. Celui qui a lâché quelques grosses perfs en Finales de Conférence contre les Bucks il y a quelques mois est en effet revenu avec les mêmes intentions. De quoi booster un peu plus les ambitions d’Atlanta, mais aussi les rumeurs de transfert ?  

On se souvient encore de son retour encourageant lors du Game 2 face aux Bucks en Playoffs après des semaines et des semaines d’absence. On se souvient aussi de sa contribution lors de la victoire des Hawks contre Milwaukee dans le quatrième match de la série, et surtout de son finish en fanfare dans la sixième manche – 21 points en 29 minutes en sortie de banc – où il a tout fait pour essayer d’empêcher l’élimination des siens, sans succès. C’est donc comme ça que Cam Reddish a fini la saison dernière, et c’est comme ça qu’il démarre la campagne 2021-22. Les Hawks n’ont joué que trois rencontres depuis la reprise, mais le dixième choix de la Draft NBA 2019 se positionne déjà comme un candidat potentiel dans la course au titre de Sixième Homme de l’Année cette saison. On parlait de Tyler Herro hier, et bah Reddish c’est pas mal non plus : 18,7 points de moyenne (20, 19 et 17) lors de la semaine de rentrée, 4,3 rebonds, 1,3 interception, tout ça à 44,2% au tir dont… 56,3% de loin (9/16 du parking) et presque 82% depuis la ligne des lancers-francs. S’il y en a bien un qui n’a pas eu de retard à l’allumage du côté d’Atlanta, c’est Cam, qui profite notamment de l’absence d’un Danilo Gallinari blessé pour s’imposer. Une preuve supplémentaire de la très belle profondeur d’effectif des Hawks aujourd’hui, mais surtout une preuve du talent de Reddish pour ceux qui l’auraient oublié après les nombreux pépins physiques qu’il a connus depuis son arrivée en NBA. Réputé surtout pour ses qualités défensives et l’énergie qu’il peut apporter au sein de la second unit, l’ancien de Duke montre aujourd’hui un aperçu très sérieux de son potentiel offensif à travers notamment ses progrès au shoot. À confirmer sur la durée bien évidemment mais on pouvait difficilement demander un meilleur départ.

Un grand départ qui pourrait provoquer un… départ d’Atlanta ? Oui la phrase est chelou et vous vous demandez sans doute pourquoi les Hawks choisiraient de se séparer de leur pépite alors qu’elle est justement en train d’éclore au grand jour. Pas de panique, on vous explique. La première chose à savoir, et c’est Michael Scotto de HoopsHype qui nous informe, c’est que plusieurs dirigeants au sein de la NBA surveilleraient attentivement l’ailier de 22 piges, qui se retrouvait d’ailleurs déjà dans les rumeurs lors de la dernière trade deadline. Son talent, son profil physique (2m03, 100 kilos) et sa polyvalence – notamment défensive – séduisent à travers la Ligue. Certes, il n’a pas encore prouvé grand-chose sur la durée mais le potentiel est clairement là. Et c’est justement parce qu’il commence à enchaîner les bonnes performances que certaines franchises – non identifiées par Michael Scotto – sont de plus en plus sur le coup. Ensuite, l’autre élément à avoir en tête, c’est la situation salariale des Faucons en lien avec la situation contractuelle de Cam Reddish. Comme l’indique The Athletic, les Hawks ont sorti le chéquier pour prolonger les piliers de l’équipe, de Trae Young à John Collins en passant par Clint Capela et Kevin Huerter. Résultat, ça commence à sentir la luxury tax du côté d’Atlanta (c’est prévu pour la saison 2022-23) et qui dit luxury tax dit parfois choix à faire. Après la saison 2021-22, De’Andre Hunter et Cam Reddish seront tous les deux éligibles à une prolongation de contrat, eux qui proviennent de la même classe de draft (2019) et qui entrent donc dans leur troisième saison NBA. Si Reddish continue sur sa lancée, il va forcément avoir des arguments au moment de négocier son prochain deal. Mais dans le même temps, on sait à quel point les Faucons kiffent le potentiel two-way de De’Andre Hunter, qui a tourné à 15 points par match en tant que sophomore et qui fait aujourd’hui des misères aux meilleurs (coucou Luka Doncic) avec sa défense. Dans la hiérarchie des Hawks à l’heure actuelle, De’Andre est au-dessus de Cam et on peut donc se demander si Atlanta ne va pas décider de sacrifier Reddish, histoire d’obtenir quelque chose de vraiment intéressant en retour avant de négocier une prolongation pouvant alourdir encore un peu plus les finances. Selon Michael Scotto, qui cite un dirigeant d’une équipe NBA, certaines franchises pourraient notamment offrir un lottery pick protégé à Atlanta dans le cadre d’un éventuel transfert…

Beaucoup de choses dépendront évidemment de la volonté du propriétaire des Hawks Tony Ressler à dépenser des sous pour maximiser les chances d’Atlanta en Playoffs. Au vu des dernières signatures, Ressler semble vraiment prêt à le faire, lui qui croit à la marge de progression de son effectif actuel tout en rêvant d’attirer des grands noms à Atlanta. Autrement dit, l’ambition est là. Reste à voir si Cam Reddish sera une partie intégrante du projet.

Sources texte : HoopsHype, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top