Heat

Tyler Herro en feu sur ce début de saison : est-ce fou de penser qu’il sera meilleur scoreur du Heat cette année ?

Tyler Herro 9 octobre 2020

Devant Jimmy ? Devant Bam ? Why not hein.

Source image : NBA League Pass

Tyler Herro avait déjà impressionné en présaison. On peut dire qu’il continue sur sa lancée en ce début de saison régulière. Sur les deux premiers matchs du Heat, l’arrière de Miami a largement profité des grosses responsabilités offensives qu’il possède en sortie de banc pour cartonner. 

Il y a une quinzaine de jours, Tyler Herro avait fait les gros titres en mentionnant son nom aux côtés de phénomènes comme Luka Doncic, Trae Young et Ja Morant. Inutile de vous dire qu’on a recraché notre café, surtout que Tyler restait sur une saison sophomore bien compliquée par rapport aux énormes promesses qu’il avait démontrées dans la bulle de Mickey, où ses exploits individuels avaient aidé le Heat à atteindre le stade des Finales NBA. Mais en ce début de saison 2021-22, il faut bien avouer que l’arrière sélectionné avec le 13e choix de la Draft NBA 2019 affole pas mal les compteurs. La présaison du bonhomme fut déjà bien sale, son début de régulière l’est encore plus : 27 points en 24 minutes pour commencer la saison face aux Bucks, 30 points en 41 minutes face aux Pacers (pour info, Kyle Lowry était absent) dans le match suivant, tout ça avec des pourcentages au tir de 47,8%, 35% à 3-points et 85,7% aux lancers-francs. Autrement dit, le bonhomme est chaud patate et avec 28,5 pions de moyenne, il est aujourd’hui largement devant ses copains Jimmy Butler (20 points par match) et Bam Adebayo (18,5), les deux autres All-Stars du Heat qui dominaient le secteur scoring la saison dernière à Miami. Simple anomalie de début de saison ou vraie tendance à venir pour cette année ? Quand on voit la forme du bonhomme et surtout le rôle que lui accorde Erik Spoelstra dans la formation du Heat version 2021-22, on se dit qu’il pourrait s’ajouter à la liste des sixièmes hommes ayant terminé une saison dans le costume de meilleur marqueur de leur équipe.

La stat qui saute aux yeux sur ces deux premiers matchs, ce n’est pas seulement sa moyenne de points, mais aussi son nombre de tirs tentés. 46 sur deux matchs, 46 en l’espace de 65 minutes ! On est sur des bases à la Kobe et ça montre clairement deux choses : la première, c’est que le Heat est prêt à donner les clés de la second unit à son jeunot. Le discours de Coach Spo avant que Herro rentre sur le terrain ? C’est probablement un truc du genre, « Oublie la saison dernière, lâche-toi, on a besoin que tu exploses les défenses en sortie de banc ». La réponse de Tyler ? « Bien reçu coach ». Résultat, Herro a plus que le feu vert pour prendre plein de shoots, c’est tout simplement open-bar ! Et ça se voit dans le nombre de shoots qu’il tente chaque soir. La deuxième chose, c’est que Tyler a bien l’intention de fermer des bouches cette année. Avec une deuxième saison en deçà des énormes attentes le concernant, l’arrière de 21 piges a pris pas mal de critiques dans la gueule, le Heat se faisant en plus éliminer au premier tour des Playoffs 2021 face aux Bucks avec un sweep particulièrement violent. Cette saison, il veut définitivement mettre cet épisode dans le rétroviseur et prouver que la hype qui l’entourait était bien justifiée. Alors, est-ce que ça veut dire que Tyler Herro finira meilleur scoreur du Heat cette année ? C’est bien évidemment trop tôt pour l’affirmer, mais pas trop tôt pour l’envisager. Vu comme c’est parti, y’a de bonnes chances que Tyler possède plus de tickets shoot qu’un Bam Adebayo, et que Jimmy Butler se concentre avant tout sur son all-around game pour bien faire fonctionner le collectif, avec du 20-7-7 tous les soirs. Quant à Kyle Lowry, il sera surtout en mode gestionnaire, tandis que Duncan Robinson prendra probablement sa dizaine de shoots par match, dont 80% provenant du parking, comme d’hab. Donc oui, il existe un scénario dans lequel Tyler Herro – qui possède aujourd’hui un rôle clair en sortie de banc et avec une mission bien définie – termine top scoreur de Miami, et par la même occasion avec le trophée de Sixième Homme de l’Année dans les mains. Mais pour cela, l’ancien de Kentucky devra évidemment rester sur sa grosse dynamique actuelle et ne pas fatiguer, car ça demande pas mal d’énergie d’être aussi agressif tous les soirs pendant une saison entière. En tout cas, le talent et l’envie sont là.

Gros gros début de saison de Tyler Herro, qui semble prêt à franchir un gros cap après les difficultés démontrées la saison dernière pour confirmer ses très belles performances dans la bulle. Et s’il y parvient, il faudra clairement se méfier du Heat. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top