Heat

Tyler Herro vise haut, peut-être un peu trop : « Je pense que mon nom devrait être dans la même catégorie que Doncic, Young, et Morant »

Tyler Herro 9 octobre 2020

Il rigole pas (nous un peu par contre).

Source image : YouTube

Après une campagne rookie séduisante et de gros exploits en Playoffs dans la bulle de Mickey, Tyler Herro n’a pas vraiment réussi à confirmer la saison dernière, un peu à l’image d’une équipe du Heat aux résultats finalement décevants. Alors il ne pense qu’à une seule chose cette année : bien rebondir pour fermer des bouches, et monter le plus haut possible.

S’il y a bien un joueur qu’on attend de voir au Heat cette saison, c’est Tyler Herro. Outre Kyle Lowry, il sera l’un des mecs les plus intéressants à suivre du côté de Sud Plage et ce pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’il avait montré de grosses promesses dès sa première année en NBA, lui qui a été une pièce essentielle du magnifique parcours de Miami dans la bulle (défaite en Finales NBA 4-2 contre les Lakers). La seconde, c’est qu’il nous doit une revanche après une année sophomore compliquée, marquée par des perfs en dessous des attentes, plusieurs absences dans le climat COVID qu’on connaît (18 matchs ratés au total en régulière), et une tendance à s’illustrer plus souvent en dehors des terrains que sur le parquet. Enfin, la troisième, c’est parce qu’il pourrait bien représenter la différence entre une saison réussie et une saison décevante pour le Heat version 2021-22. Car malgré sa saison 2020-21 un peu galère, faudrait pas oublier que le gamin de 21 piges est pétri de talent et qu’il n’a jamais eu froid aux yeux. Et cela n’est pas près de changer, la preuve avec sa dernière décla à Bally Sports Sun: Heat.

« J’ai l’impression d’être dans la même discussion que ces jeunes joueurs de la ligue capables de devenir un All-Star ou une superstar un jour. Luka [Doncic], Trae [Young], Ja [Morant], tous ces gars-là, j’ai l’impression que mon nom devrait également être dans cette catégorie. Je travaille et je veux continuer à progresser chaque jour. J’ai beaucoup d’objectifs en tête, je veux être un All-Star et continuer de poursuivre mes rêves. »

Alors. Comment dire. Pour être gentil, disons que si on devait classer l’ami Tyler aujourd’hui, ce n’est pas vraiment dans la catégorie de Luka Doncic, Trae Young et Ja Morant qu’on le mettrait. Le premier est d’ores et déjà un joueur calibre MVP, le second est un All-Star qui sort d’une énorme campagne de Playoffs, et le troisième a montré lors du premier tour face au Jazz il y a quelques mois qu’il est bien de la race des superstars. Donc calmos. On aime bien quand un joueur se montre ambitieux, mais c’est bien aussi de ne pas s’enflammer.

Ceci étant dit, Tyler Herro a clairement le potentiel pour refaire du bruit dès cette année. Passé par la salle de muscu cet été et désormais papa, l’arrière a bien l’intention de profiter d’une saison « normale » pour relancer sa carrière et montrer que la hype qui existait à son sujet était justifiée. Ses performances en présaison montrent en tout cas que Tyler est déjà en forme : certes il est passé au travers lors de sa dernière sortie (7 points à 3/15 au tir dont 0/7 du parking) mais sur les trois premiers matchs, il a enfilé 26, 24 et 26 points au calme. Potentiellement, on parle d’un candidat crédible pour le titre de Sixième Homme de l’Année. Il aura des munitions offensives, il sera l’option numéro un en sortie de banc, et il devrait avoir des stats sympathiques s’il trouve son rythme dans ce costume-là. On se rappelle que la saison dernière, Herro et le Heat se cherchaient un peu par rapport au rôle du jeunot après ses grosses perfs dans la bubulle. Aujourd’hui, avec Kyle Lowry, Duncan Robinson et Jimmy Butler sur les postes 1-2-3, son rôle semble mieux défini et ça pourrait bien profiter à tout le monde.

« Il s’est vraiment amélioré dans les différents aspects. Son niveau technique est très élevé, il a vraiment bossé là-dessus. On est dans une ligue où les skills deviennent la chose la plus importante et il est en train de devenir l’un des joueurs les plus forts sur le plan technique dans la ligue. »

– Erik Spoelstra, coach du Heat

Tyler Herro a tout ce qu’il faut dans les mains pour intégrer un jour la catégorie All-Star, mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Pour se retrouver dans la discussion avec des mecs comme Luka et Trae, il faut d’abord passer par une étape importante : cartonner pendant toute une saison et porter son équipe sur les épaules. Peut-être que Tyler le fera un jour, mais on demande à voir.

Source texte : Bally Sports Sun: Heat

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top