Heat

Le Heat vient à bout des Celtics sur le fil : victoire 98-95, Miami a rimé avec remontada !

Bam Adebayo Heat 25 janvier 2023

15-0 en 3 minutes, ça pique !

Source : NBA League Pass

South Beach, lieu de l’ultime rencontre entre Celtics et Heat la saison dernière, lors des finales de la conférence Est. Un traumatisme pour la bande à Jimmy Butler, qui a vu s’envoler les finales NBA au bout du Game 7 après un tir raté de peu. Les retrouvailles étaient attendues, et sans Jimmy Buckets, Miami a assuré le succès au terme d’un run très tardif face à des C’s décimés niveau effectif. 

La Rivals Week a permis aux deux formations de croiser à nouveau le fer pour lancer une semaine organisée autour de rencontres mettant en scènes différentes rivalités. Jayson Tatum et Bam Adebayo avaient la lourde (bof) tâche de valider ce nouveau concept sorti de la caboche d’Adam Silver et sa team, malgré un classement largement en faveur des C’s à l’Est. Jaylen Brown et Jimmy Butler ? Les deux larrons sont blessés, en civil sur le banc. Ajoutez à cela Marcus Smart, Malcolm Brogdon et Al Horford absents côté Boston. Le quinté de la poisse dans l’ordre pour Joe Mazzulla.

Vous l’aurez saisi, ça fait quand même un contexte plutôt favorable pour le Heat : équipe adverse fatiguée, dépouillée de pas mal d’éléments importants, et match à la maison. Du tout cuit sur le papier à condition d’être un tantinet sérieux… ce que Miami n’a commencé à faire qu’en toute fin de match.

Oui, parce que cette partie n’aura pris un tournant pimenté que dans le money time. Menés jusqu’à cinq minutes de la fin, les hommes d’Erik Spoelstra n’avaient rien montré : jeu offensif très pauvre, défense souvent à la ramasse. Les Celtics n’ont pas sorti un grand match, mais ils ont suivi leur plan de jeu correctement et ça s’est montré suffisant quasiment jusqu’à la fin.

Dix points de retards effacés en tout juste trois minutes par Bam Adebayo et sa clique, qui trouvent des tirs ouverts face à des Trèfles qui accusent subitement le coup physiquement. L’écart monte même à +5 grâce à un Tyler Herro jusqu’ici fantomatique. Boston ne s’en relèvera pas : le momentum est clairement passé du côté Miami, et malgré l’égalisation de Grant Williams pour offrir un dernier espoir, les dernières possessions des C’s se solderont par des échecs.

Ce qu’il faut retenir de ce match ? Côté Miami, la victoire et c’est tout. Bam Adebayo a sorti un gros match en l’absence de Jimmy Butler : 30 points, 15 rebonds et 2 interceptions. Il aura été quasiment le seul a tenter d’esquisser des mouvements collectifs sur pick and roll. On vous parlait de Tyler Herro, heureusement que ses derniers tirs ont trouvé la ficelle, sinon il aurait sans doute eu le droit à un débrief très salé façon Laurent Blanc. 9 points à 4/19 au tir dont 1/7 à 3-points, assez crade hein. Surtout en l’absence du boss Jimmy. Il faudra montrer un autre visage très vite Ty’, car le Heat ne peut pas se permettre de compter uniquement sur Bam.

Chez les Celtics, Jayson Tatum finit avec 31 points, 14 rebonds et 7 passes. Il a souvent mis à l’amende la défense adverse, mais la fatigue a pris le dessus sur la fin. À noter également la belle performance de Derrick White : 23 points, 3 rebonds et 6 passes. Le meneur a pondu un très bon match, il ne manquait que la victoire tiens. Avec les absents et la fatigue, Boston n’a pas démérité. La seule erreur ? Ne pas avoir tué le match quand Miami était en galère.

Le Heat n’a pas joué un grand match de basket, mais le Heat s’en est sorti. Un succès sans paillettes, mais un succès sur lequel il faut désormais construire pour enfin commencer à aller de l’avant dans une saison pour l’instant très compliquée. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top