Hornets

Les Charlotte Hornets qui débutent par un 3-0, du jamais vu dans l’histoire : alors, bail éphémère ou début d’une belle histoire ?

Hornets

Méfiez-vous de l’essaim le plus en forme de la NBA.

Source image : montage TrashTalk

Les Hornets sont virevoltants en ce début de saison. Trois matchs, trois victoires. Clair, net et précis, c’est le meilleur départ en NBA pour les Hornets sur le sol de Charlotte. Un départ historique de LaMelo Ball et ses potes pour le plus grand bonheur de His Airness.

Alors que l’arrivée des températures automnales produit d’habitude l’effet inverse sur ce type d’insecte, les Frelons sont bien plus résistants cette année. Taper les Pacers à la maison pour bien commencer, les Cavs dans l’Ohio pour se rassurer avant de terminer les Nets à Brooklyn… vous avez dit solide ? Nous on dit très solide. Tel est le début de saison parfait des Hornets. La recette : de la fougue, du vice et du talent, beaucoup de talent. Les Hornets sont jeunes (24 ans de moyenne), et ils jouent vite et intelligemment à l’image de LaMelo Ball qui s’impose comme la plaque tournante de l’équipe. Papa doit être aux anges, son petit frelon tourne à 22 points, 5,6 rebonds et 6 assists sur les trois premiers matchs de sa deuxième saison NBA mais le petit dernier de la fratrie Ball n’est pas le seul à faire briller son équipe. Miles Bridges – en plus de démolir les cercles et les Top 10 à grand coup de 360° – apparaît lui aussi de plus en plus solide alors que Gordon Hayward,qui peut sublimer le tout en fonction de sa version du soir, se dessine comme un facteur X parfait. Sans oublier des seconds couteaux qui sont vachement bien aiguisés avec notamment le voyageur Ish Smith mais aussi le valeureux PJ Washington, l’aérien Cody Martin, le vénérable Mason Plumlee (oui) ou encore le swaguesque Kelly Oubre Jr… L’essaim est homogène, emballant et il se bat jusqu’au bout peu importe l’adversaire, ce qui est toujours mieux que de se battre entre coéquipiers comme certains. Résultat des courses 3-0 et le meilleur début de saison de l’histoire des Hornets à Charlotte.

A Charlotte oui, car une équipe nommée Hornets avait déjà réalisé des débuts aussi emballants mais elle jouait à l’époque en Louisiane, à la Nouvelle-Orléans quand, emmenée par Chris Paul et David West, la frelonnade avait débuté par un 4-0 lors des saisons 2006-07 et 2007-08. Un autre monde bien éloigné. Les années ont passé, la NBA est revenue à Charlotte par l’intermédiaire des Bobcats – qui tenaient plus d’un petit chaton que d’un gros félin agressif – entre 2004 et 2014, et les Hornets ne sont réapparus à Charlotte qu’en 2014 sous l’impulsion de Michael Jordan. Un retour aux sources qui a marqué un renouveau impulsé notamment par Kemba Walker, devenu depuis meilleur marqueur de l’histoire la franchise devant Dell Curry. Oui certains l’oublient mais Charlotte a sa petite histoire et la NBA est bien ancrée en Caroline du Nord. Muggsy Bogues, Alonzo Mourning, Larry Johnson, Dell Curry oou autres Glen Rice ont rythmé les premières années des Hornets dans les années 80 et 90 mais tous ces joueurs de talent n’ont donc jamais réussi ce que la troupe à LaMelo est en train de réaliser. Ces petits Hornets sont en train de devenir grands et consolident leur nid après un exercice 2020-21 intéressant avec 33 victoires pour 39 défaites et une qualif pour le play-in tournament sans pour autant décrocher le précieux sésame. Les promesses se confirment donc en ce début de saison et si ça continue, les équipes adverses vont devoir commencer à faire des stocks d’aspivenin pour soigner les piqûres. Prochain adversaire des Hornets, les Celtics dès ce soir.

Trois victoires en trois matchs, de la jeunesse et du beau jeu. Les Hornets réalisent le début de saison idéal pour le plus grand plaisir du proprio. Plus que 79 victoires avant le 82-0 historique, toute la ville de Charlotte bourdonne et les bouteilles d’hydromel sont déjà prêtes à couler à flot.

Source Texte : Bleacher Report, Maxime Dupuis.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top