TrashTalk Award

TrashTalk Award – S04 E01 : 2 et 2 font 4, jaune et bleu font vert, et Ben Simmons se fait tailler par l’intégralité de la NBA

Ben Simmons

À défaut d’avoir retrouvé Ben Simmons sur les parquets, on a retrouvé le bol de soupe de J.R. Smith.

Source image : YouTube

La NBA n’est jamais la dernière pour apporter son lot de saillies verbales en tous genres entre ses différents protagonistes. Et forcément, comptez sur nous pour les recenser aussi souvent que possible, car sans être trop premier degré, on est friands de ces duels musclés. Alors, c’est qui pour vous la plus grande gueule du moment ?

La précédente édition du TrashTalk Award a été remportée par Evan Fournier et son cheval de compagnie.

Candidat # 1 : Anthony Edwards est si chaud qu’il conseille le temps-mort aux Rockets

Anthony Edwards n’a qu’une saison NBA « complète » à son actif, mais il a déjà également beaucoup de punchlines à son compteur. Jamais le dernier pour envoyer du bois derrière un micro, ne comptez pas sur lui pour lever le pied. Dès le premier match de la saison, Ant-Man, comme on le surnomme, a prouvé qu’il pouvait jouer les super-héros comme son homonyme de la saga Marvel au moins sur le temps d’un match, même si c’est contre des Rockets destinés à tanker cette saison.

Comme expliqué plus en détail ici, Edwards a effectivement livré une sacrée prestation, dans la lignée de ce qu’il a été capable de proposer lors de sa saison rookie, et il s’est senti pousser des ailes en voyant l’écart entre ses Wolves et les Rockets. On lui souhaite d’en avoir profité car mine de rien, pour Minnesota non plus, les victoires ne devraient pas être forcément très nombreuses cette saison. Reste à voir si le CM mettra encore un tweet similaire à celui-ci qui les mettra dans une sauce aigre-douce.

Candidat # 2 : Ben Simmons cible de moqueries ? Les bras nous en tombent

Depuis ses derniers Playoffs déjà, Ben Simmons est la cible d’un grand nombre de railleries de la part de la planète basket toute entière, et cette tendance ne s’est pas essoufflée après cette saga qui l’oppose aux Sixers, bien au contraire. Le Boomer refuse toujours de s’entraîner, et le peu de fois où il accepte, il finit par se faire renvoyer ou faire parler de lui, mais pas grâce à son jeu ni ses progrès au shoot. Les Pelicans ont donc vanné à leur tour Simmons, par le biais de leur public, qui visiblement se demandait où il se cachait.

Toujours fun quand les publics s’y mettent, mais malheureusement peu utile lorsque l’on sait que les Pels ont perdu ce match avec 20 points d’écart, et sans Ben Simmons du coup, forcément. Même Joel Embiid a tenu quelques propos envers son Australien de coéquipier récemment. Et même s’il a tempéré en demandant aux fans de Philly de le soutenir, car il est toujours un Sixer, cette déclaration à son coéquipier par presse interposée prouve que le mal est bien plus profond dans la ville de l’amour fraternel.

Candidat # 3 : Kyle Kuzma est encore chafouin après être parti des Lakers

Pendant longtemps, Kyle Kuzma a été envoyé aux quatre coins de la Chine des États-Unis, et c’est finalement vers Washington que le double K a été prié d’embarquer de façon immédiate. Celui que bon nombre de fans des Lakers auraient déjà voulu voir rejoindre les Pelicans à l’époque à la place de Brandon Ingram va pouvoir lâcher ses plus beaux posts Insta dignes de la Fashion Week en direct de la capitale. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, les Lakers sont en galère depuis son départ. Et ce sont les chiffres qui le disent.

« Les Lakers en sont à 0-7 sans Kyle Kuzma »

Effectivement, vous connaissez le vieil adage « les hommes mentent, pas les chiffres », et les Lakers n’ont effectivement pas gagné depuis son départ, enfin c’est ce qu’on dirait si on avait écrit l’article hier. Difficile toutefois d’obtenir un lien direct de cause à effet ici, laissons juste à Kuzma le bénéfice du doute, lui qui a finalement bien pris soin d’effacer ce post de sa story, comme si de rien n’était. Sauf que les internautes sont beaucoup trop vifs, les joueurs NBA devraient le savoir.

Candidat # 4 : LeBron James se farcit Cameron Payne

Visiblement, la rancune envers Cameron Payne, qui l’a éliminé au premier tour des derniers Playoffs, est tenace pour LeBron James. Alors que l’ancien binôme de Russell Westbrook dans Danse Avec Les Stars chambrait l’Élu qui était alors sur le banc, ce dernier n’a pas manqué de réagir aussitôt.

« Reste humble. Tu étais chez toi il y a un an et demi, et maintenant tu veux parler ? »

Techniquement, LeBron n’a pas tort, Cameron Payne était effectivement au chômage il y a un an et demi. Ce sont les Suns qui l’ont sorti de Pôle Emploi en 2020 pour aller jouer dans la bulle d’Orlando. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le gaucher a bien saisi sa chance. Aujourd’hui prolongé pour 3 ans, il a également atteint les Finales NBA en 2021 en devant s’incliner face aux Bucks. Même s’il percevait les allocs chômage il n’y a pas si longtemps que ça, Cam Payne a probablement bien pérennisé sa place dans la grande ligue aujourd’hui, prouvant son importance dans la rotation des Suns.

Candidat # 5 : Paul George défie Stephen Curry de shooter du logo ? Challenge accepted

Dans le top 3 des choses les plus bêtes possibles, il y a : provoquer Mike Tyson à la bagarre, provoquer Usain Bolt à la course et provoquer Steph Curry au shoot, c’est pourtant bien cette dernière chose que Paul George a tenté lors du match entre les Clippers et les Warriors. Voici exactement les propos tenus par PG13 à l’encontre du Chef, qui visiblement était bien emballé par ce défi.

Paul George : « Rendons ça intéressant, je te laisse prendre un tir et tu me laisses en prendre un ? »
Steph Curry : « J’ai pas encore raté, arrête… »
Paul George : « On fait ça du logo, t’es chaud ? »

En même temps, il était très probable que ledit défi soit couru d’avance, Steph Curry n’ayant même pas besoin de mots ni de paroles pour trashtalker Paul George ici. Ce shoot veut tout simplement dire « Voilà gamin, tu m’as provoqué, voici la sentence » comme aurait pu le dire Denis Brogniart.

Du lourd encore une fois pour cette période, avec de la punchline et du tacle en veux tu en voilà. La réponse à la question suivante vous revient : qui a eu la plus grande gueule sur cet épisode ? À vous de nous le dire.

Mais qui a eu la plus grande gueule dans cet épisode ?

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top