Blazers

ITS GEUD ! ATE DEUX BEUZEUR ! DAMIANNE LILLARDE ! Voici les mots qui ont chantonné dans notre tête pendant un moment après la qualification des Blazers au second tour des Playoffs 2019. Lorsque Damian Lillard a mis ce shoot, il n’a pas simplement éliminé le grand favori de la série en cinq matchs tout en l’humiliant totalement, non non non. Dame a littéralement anéanti le Thunder (évasion des stars, destruction complète de tout le projet d’OKC). Vous en connaissez beaucoup vous des mecs capables d’avoir un tel impact sur une autre franchise comme ça ? C’est vrai que s’il y en a d’autres, ils sont bien cachés.

On peut dire que Portland était LA grosse surprise à l’Ouest la saison dernière. Déjà pendant la régulière, on les piquait sur leur banc et sur leur secteur intérieur (surtout après la blessure de Jusuf Nurkic). En même temps, ils l’avaient bien cherché. Pendant les Playoffs 2018, rappelons-nous que les Blazers s’étaient fait salement balayer par les Pelicans de Jrue Holiday et Anthony Davis (4-0), et que ni C.J. McCollum ni Dame DOLLA n’avaient trouvé le moyen de s’en sortir. Mais cette année, Rip City a défié toutes les attentes et surtout, Dame a battu tous les records de clutchitude. C’est la deuxième fois dans sa carrière que le numéro 0 crucifie une équipe avec un tir venu d’ailleurs. La première fois, c’étaient les Houston Rockets qui avaient servi de victimes pour ce shoot qui avait fait le tour du monde. Mais l’exploit des Blazers ne se limite pas au tir d’un seul mec.

À Portland, tous les gars se donnent à fond et c’est notamment grâce à l’arrivée de Rodney Hood et à la prise de responsabilités d’Enes Kanter que la troupe de Dame a pu aller aussi loin en postseason. Parce qu’après le Thunder, il faut bien se dire que c’était pas les vacances. Victoire contre Denver en sept matchs puis une défaite contre les Warriors en Finales de Conf (4-0). Les Blazers se sont battus, mais quand il n’y a plus d’énergie, il n’y a plus d’énergie. Ils auront tout donné mais un Curry a finalement pris le dessus sur son frère. Départ en vacances pour des Blazers qui ont laissé le relais au front office pour l’été. Et on peut dire que le GM, Neil Olshey, a plutôt bien fait son taf. Malgré le départ de Kanter pour le Massachusetts, Rip City a vu arriver le grand Hassan Whiteside, pour tenir la maison en l’absence de Jusuf. Pour ce qui est du backcourt, ce sont Kent Bazemore et Mario Hezonja qui sont venus compenser les départ de Seth Curry, d’Al Farouq Aminu et de Mo Harkless. Quoiqu’il en soit, tant que Lillard sera là pour surveiller le perron, personne ne pourra se moquer de la maison Blazers. Certains ont déjà essayé (n’est-ce pas Westbrook) et ça ne s’est pas très bien fini. Alors attention.


To Top