MVP Rankings

MVP Race – zoom sur le dossier Kawhi Leonard : discret mais diablement efficace, The Klaw mérite sa place dans la discussion

Kawhi Leonard 25 avril 2020

Il n’est pas favori, mais impossible de ne pas parler de Kawhi.

Source image : YouTube

Tiens, si on profitait de ce dimanche pour faire le point sur cette INCROYABLE course au trophée de MVP ? Pas moins de huit candidats crédibles recensés à deux mois de la fin de la saison, quelques autres vraiment pas loin derrière, et bien malin qui peut sortir aujourd’hui le nom du futur lauréat. Ci-dessous ? Focus sur le dossier… Kawhi Leonard, discret mais toujours aussi impressionnant.

Mais aussi…

Les stats

Propre, très très propre. Si Kawhi Leonard n’a jamais été le mec qui enflamme le plus les stats, le combi production – efficacité est toujours très sale. 26 points de moyenne en quasiment 50-40-90 au niveau des pourcentages, on n’en connaît pas beaucoup qui sont capables de faire ça, surtout quand on rajoute aussi sa contribution en défense. Petit bémol tout de même, son nombre de matchs joués. Si Kawhi prend la régulière plus à cœur cette saison après l’échec de l’an passé, s’il joue désormais en back-to-back, il a raté neuf matchs au total (il est notamment passé par le protocole COVID) sur les 47 joués par son équipe. C’est pas énorme mais dans la course au MVP, ça compte.

26,0 points à 51,7% au tir dont 39,5% du parking et 87,3% aux lancers, 6,3 rebonds, 4,8 passes, 1,8 steal et 0,5 contre en 34,4 minutes

Le bilan

Correct mais sans plus. Voilà comment on pourrait résumer le bilan collectif de Kawhi Leonard. À l’heure de ces lignes, les Clippers sont troisièmes de l’Ouest avec 31 victoires pour 16 défaites. L’autre franchise de Los Angeles était bien partie en début de saison mais à partir de février, ça s’est sérieusement compliqué pour elle (16-5 au 31 janvier, 15-11 depuis). Y’a eu quelques absences qui ont joué mais on a surtout senti une équipe des Clippers de plus en plus fébrile collectivement et notamment dans le money time, ce qui n’a pas manqué de faire réagir Kawhi. Bon, si l’on dézoome, le bilan global des Clips reste solide et suffisant pour être dans la course au MVP, mais y’a quand même quatre équipes qui font mieux au sein de la Grande Ligue.

La dynamique

Si on avait écrit cet article il y a genre deux semaines, on serait là à pointer du doigt la mauvaise passe des Clippers malgré des performances individuelles toujours très solides de Kawhi. Heureusement pour eux, ça va mieux avec sept victoires sur leurs neuf derniers matchs dont cinq de suite. Leonard n’a pas forcément affolé les compteurs ces derniers jours mais il a encore repoussé les limites d’efficacité (23,5 points de moyenne, 54,3% de réussite, 42,9% de loin, 87,5% aux lancers), et on se souvient de sa fin de match en mode patron face aux Hawks récemment, où il a take over des deux côtés du terrain. Dynamique positive donc à l’approche du mois d’avril.

La narrative

Tiens, bonne question, c’est quoi la narrative autour de Kawhi Leonard ? C’est quoi vraiment la story ? Aujourd’hui, quand on pense à ses Clippers, on pense toujours au choke des Playoffs. On attend la rédemption de Kawhi, de Paul George et Cie, mais ça c’est uniquement en Playoffs que ça peut se corriger, pas en saison régulière. L’an passé, le script était clair : retour à la maison pour Leonard après le magnifique titre remporté en 2019 chez les Raptors, et grosse bataille de Los Angeles avec les Lakers de LeBron James et Anthony Davis. Cette année, tout ça est un peu passé au second plan. Et puis on connaît Kawhi, il est plutôt du genre discret, ce n’est pas lui qui va balancer des petites déclas dans la presse pour tenter de faire tourner la course au MVP en sa faveur (on ne vise personne…). Du coup, il n’y a pas vraiment de momentum derrière sa candidature comme ça peut l’être chez d’autres prétendants. Y’a rien qui joue vraiment contre lui, mais y’a rien qui peut le différencier positivement de la concurrence non plus. De la neutralité donc, à l’image du personnage.

Et concrètement, le dossier

Techniquement, Kawhi Leonard a pas mal d’arguments pour se mêler à la course au MVP. Il a des grosses stats et il porte son équipe vers un bilan solide dans la redoutable Conférence Ouest. Mais quand on voit la concurrence, compliqué pour Leonard de s’imposer. Il n’est pas celui qui explose le plus les compteurs, et plusieurs équipes font une saison plus aboutie que les Clippers grâce en partie aux performances de leur star. Et si vous rajoutez à ça la petite collection de matchs ratés de Kawhi, ça devient vraiment tendu. Alors attention, il reste environ une trentaine de matchs à jouer, et le Fun Guy peut très bien faire des dégâts à l’approche des Playoffs. Mais dans l’état actuel des choses, on ne miserait pas sur lui.

On connaît l’objectif de Kawhi Leonard, et ce n’est pas le MVP. Ce qu’il veut avant tout, c’est que son équipe trouve la bonne carburation pour arriver au taquet en Playoffs, où lui et son équipe ont pas mal de choses à se faire pardonner.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top