MVP Rankings

MVP Ranking 2020-21 : LeBron James n’a visiblement toujours pas digéré sa deuxième place de l’an dernier

LeBron James 26 janvier 2021

Seul Joel Embiid lui résiste pour l’instant. Ça tombe bien, on a un Sixers – Lakers… ce soir !

Source image : NBA League Pass

On est mercredi. Et le mercredi chez TrashTalk, une semaine sur deux, on parle de la course au MVP. Il y a quinze jours, un certain Joel Embiid avait pris les devants en combinant très bien grosses perfs individuelles et succès collectif. Depuis, il s’est passé pas mal de choses dans notre ligue préférée, de quoi bouleverser le classement ? Réponse juste en dessous.

5 – Paul George et Kawhi Leonard (Clippers)

Kawhi Leonard Paul George 27 décembre 2020

Statistiques George : 23,9 points, 6,2 rebonds, 5,4 passes décisives, 1,2 interception, 50,4% au tir (dont 48,4% du parking), 90,7% aux lancers francs
Statistiques Leonard : 25,9 points, 5,4 rebonds, 5,7 passes décisives, 2,0 interceptions, 50,5% au tir (41,9% du parking), 90,0% aux lancers francs
Bilan : 13-5 (6-1 sur la dernière quinzaine)
Performances marquantes de la dernière quinzaine, George : 29 points, 7 rebonds et 5 assists vs. Thunder (22/01)
Performances marquantes de la dernière quinzaine, Leonard : 32 points, 5 assists et 6 interceptions vs. Kings (20/01), 31 points, 8 rebonds et 3 interceptions vs. Thunder (22/01), 34 points, 9 rebonds et 8 assists vs. Thunder (24/01)

Cinquième il y a quinze jours, Paul George voit Kawhi Leonard le rejoindre en fin de Top 5. Le premier, auteur d’un début de saison canon, mérite de rester là mais dans le même temps, difficile de ne pas intégrer le second vu comment il est monté en puissance ces derniers jours. Du coup, on a décidé de mettre les deux stars de Los Angeles côte à côte et finalement, ça symbolise assez bien la belle campagne des Clippers jusqu’ici. En bonne santé et terriblement efficaces, autant individuellement qu’en duo, George et Leonard guident l’autre équipe de Los Angeles vers les hauteurs de l’Ouest. Malheureusement, ils viennent d’être coupés dans leur élan car les deux se retrouvent dans le protocole COVID de la NBA actuellement, mais on peut compter sur eux pour relancer la machine dès qu’ils seront de retour.

#4 – Kevin Durant (Nets)

Statistiques : 30,4 points, 7,6 rebonds, 5,8 passes décisives, 1,4 contre, 51,8% au tir (dont 44,6% du parking), 86,3% aux lancers francs
Bilan : 11-8 (5-2 sur la dernière quinzaine)
Performances marquantes de la dernière quinzaine : 42 points et 5 assists vs. Magic (16/01), 30 points, 9 rebonds et 6 assists vs. Bucks (18/01), 38 points, 12 rebonds, 8 assists et 4 contres @ Cavaliers (20/01)

Avec quelques matchs d’absence et un bilan pas top pour les Nets, on avait laissé Kevin Durant hors du Top 5 à la mi-janvier. Mais aujourd’hui, il doit figurer dans notre MVP Ranking. Juste exceptionnel sur ces premières semaines, Kevin Durant montre que même une rupture du tendon d’Achille ne peut pas l’arrêter. En fait, rien ni personne ne peut l’arrêter. Désormais accompagné par James Harden en plus de Kyrie Irving, Durant affole les compteurs avec une régularité flippante et les Nets sont plutôt sur une bonne dynamique avec six succès en huit matchs, même si la défense reste très très suspecte. Au passage, l’ancien MVP a raflé un titre de meilleur joueur de la semaine, comme au bon vieux temps.

#3 – Nikola Jokic (Nuggets)

Nikola Jokic 24 décembre 2020

Statistiques : 25,4 points, 11,9 rebonds, 9,3 passes décisives, 1,9 interception, 56,3% au tir, 84,0% aux lancers francs
Bilan : 10-7 (5-1 sur la dernière quinzaine)
Performances marquantes de la dernière quinzaine : 35 points, 14 rebonds et 9 assists vs. Jazz (17/01), 31 points, 10 rebonds, 8 assists et 3 interceptions @ Suns (22/01), 29 points, 22 rebonds et 6 assists @ Suns (23/01)

Nikola Jokic ne tourne plus en triple-double de moyenne, mais sa domination est toujours aussi impressionnante. Il y a deux jours, il a d’ailleurs été élu meilleur joueur de la semaine à l’Ouest, et ça c’est pas rien quand on connaît la concurrence de ce côté-là des States. Sur la dernière quinzaine, le dossier MVP du Joker a pris du poids, non seulement parce qu’il continue d’enchaîner les perfs de mammouth, mais surtout parce que les Nuggets commencent à enchaîner les victoires. Victime d’un retard à l’allumage malgré les exploits de Jokic, Denver est de retour dans le Top 4 du Wild Wild West après une belle série de quatre victoires consécutives dans laquelle les Nuggets ont tapé deux fois les Suns et une fois les Mavericks. Avec le retour de Michael Porter Jr., la bande à Jokic semble enfin lancée et si elle continue sur cette bonne dynamique, Niko sera longtemps dans la conversation du MVP.

#2 – LeBron James (Lakers)

LeBron James 12 octobre 2020

Statistiques : 25,2 points, 7,9 rebonds, 7,4 passes décisives, 49,7% au tir (dont 41,2% du parking)
Bilan : 14-4 (5-1 sur la dernière quinzaine)
Performances marquantes de la dernière quinzaine : 34 points, 6 rebonds et 8 assists @ Bucks (21/01), 46 points, 8 rebonds et 6 assists @ Cavaliers (25/01)

Le feu ça brûle, l’eau ça mouille, et LeBron James est dans la course au MVP. Grand classique. Déjà second il y a deux semaines, le King reste à la même place mais se rapproche de plus en plus du trône. Quand vous allez sur le terrain du double MVP en titre et que vous montrez qui est le patron, quand vous massacrez votre ancienne équipe avec un énorme carton, forcément vous marquez des points, surtout quand vous guidez votre équipe vers le meilleur bilan de la NBA pendant qu’Anthony Davis se montre discret. À 36 ans, LeBron coche déjà toutes les cases malgré une intersaison historiquement courte, lui qui n’a pas encore raté le moindre match cette saison. Un vrai cyborg. Il faudra évidemment compter sur lui tout au long de la campagne 2020-21.

#1 – Joel Embiid (Sixers)

joel embiid

Statistiques : 27,7 points, 11,5 rebonds, 2,7 passes décisives, 1,4 contre, 1,3 interception, 55,4% au tir (dont 40,5% du parking), 83,3% aux lancers francs
Bilan : 12-6
Performances marquantes de la dernière quinzaine : 42 points et 10 rebonds vs. Celtics (20/01), 38 points et 11 rebonds vs. Celtics (22/01), 33 points et 14 rebonds @ Pistons (23/01)

Malgré le coup de chaud de LeBron, Joel Embiid reste tout en haut pour l’instant. Les Celtics ont notamment pris cher face à Jojo sur la dernière quinzaine, et les Sixers sont en tête de la Conférence Est. Le genre de début de saison qui méritait bien un petit Apéro maison, mais qui permet surtout à Embiid d’avoir de très gros arguments dans la course au MVP, lui qui a en plus été nommé meilleur joueur de la semaine à l’Est il y a deux jours. En parlant d’arguments, il y en a un autre à ne pas oublier, à savoir le niveau des Sixers quand Embiid ne joue pas. Avec lui ? Le bilan est de 12 victoires en 14 matchs. Sans lui ? Quatre défaites en quatre rencontres. Vous avez dit valuable ?

Ils ne déméritent pas : Stephen Curry (Warriors), Donovan Mitchell (Jazz), Jaylen Brown (Celtics), Giannis Antetokounmpo (Bucks), Damian Lillard (Blazers), Luka Doncic (Mavericks)

Alors qu’il était quatrième dans le premier Top 5 de la saison, Stephen Curry a été relégué au stade des mentions, la faute à des résultats collectifs en dents de scie malgré des perfs individuelles solides. Difficile de rester dans le haut du classement quand vos concurrents ajoutent des victoires à leur CV. Parmi les mecs qui montent, on a du Donovan Mitchell, première raison de la très belle série actuelle du Jazz (neuf victoires de suite, deuxième à l’Ouest) après un début de saison assez claqué. Jaylen Brown poursuit également sa magnifique progression et a montré sans Jayson Tatum qu’il avait les épaules pour prendre les rênes des Celtics. Giannis Antetokounmpo est lui encore un peu en rodage avec ses Bucks mais on imagine qu’au fur et à mesure de la saison, ils vont monter en puissance, tandis que Damian Lillard fait tout ce qu’il peut pour porter les Blazers malgré les absences de C.J. McCollum et Jusuf Nurkic. Enfin, notre ami Luka Doncic noircit bien les feuilles de stats en ce moment mais les Mavericks, particulièrement touchés par le COVID, galèrent un peu avec un bilan global négatif.

Après un peu plus d’un mois de compétition, une première vraie tendance se dégage avec un duel Joel Embiid – LeBron James, deux monstres qui guident actuellement leur équipe respective vers le sommet de leur conférence. Et devinez quoi, dès ce soir, on aura droit à un très gros duel entre les deux avec un Sixers – Lakers qui s’annonce particulièrement épique. Une occasion en or pour faire passer un message. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top