Sixers

Les Sixers battent Boston volume 2 : Joel Embiid a encore été inarrêtable, 38 points pour le cauchemar humain des Celtics

Joel Embiid 23 janvier 2021 Sixers Celtics

Inarrêtable, Monstrueux, Dominant, MVPesque.

Source image : NBA League Pass

C’était un match qui était forcément entouré sur le planning et il a tenu toutes ses promesses. Incapables de résister à Joel Embiid en début de semaine, les Celtics avaient encore rendez-vous avec le pivot camerounais cette nuit. Spoiler alert : ça ne s’est pas très bien passé pour eux. 

42 points et dix rebonds au dernier match mais aussi un début d’embrouille avec Marcus Smart par presse interposée, on avait hâte de voir les acteurs revenir sur le terrain pour en découdre. Cette fois encore pas de Jayson Tatum, mais un Jaylen Brown toujours plus bouillant et un Kemba Walker de plus en plus en jambes. Pas de round d’observation dans cette rencontre et deux équipes qui crament de la ficelle d’entrée de jeu. Joel Embiid roule déjà sur la raquette adverse et il nous fait profiter de son footwork alors que Seth Curry nous prouve qu’il n’a pas perdu son shoot après deux semaines d’absence. En face, c’est l’inévitable Jay Brother qui est à l’attaque avec deux bombes du parking et déjà dix points dans le premier quart. Des deux côtés du terrain Jaylen est crucial, obtient la faute offensive du Process et dans la foulée Cardiac Kemba envoie le natif de Yaoundé sur le banc pour une seconde faute. Gros temps fort des Celtics, qui vont prendre le lead et profiter du manque de scoring adverse. Les défenses prennent le pas sur les attaques et ce petit jeu va permettre aux… Sixers de recoller petit à petit au score, grâce notamment à un Tobias Harris qui sort de sa boîte au bon moment. A la pause il n’y a que trois points d’écart.

Malheureusement pour Boston, c’est le début de la fin mais ils ne le savent pas encore. Le collectif des Sixers monte en température alors que Jojo est déjà à 27 points. Il ne force rien et tout semble lui réussir. Les hommes de Brad Stevens restent dans le match grâce à Jaylen Brown et Marcus Smart mais un premier gap de onze points est fait, et le dernier quart donnera lieu à un jeu du chat et à la souris dans lequel Boston ne semblera jamais vraiment inquiéter les Sixers, trop forts et trop complets. La ligne de stats d’Embiid donne des frissons : 38 points, 11 rebonds, 11/15 au tir, 2/2 de loin et 14/15 sur la ligne. Des stats de MVP tout simplement, l’une de ses prestations les plus abouties de la saison. Il fallait bien cela pour repousser un Jaylen Brown monstrueux (42 points, 9 rebonds, 16/28) et qui avait visiblement à cœur de scorer pour deux cette nuit. Deuxième victoire de la semaine pour les frangins de la ville de l’amour dans ce qui est désormais un clasico de l’Est, un clasico géré de main de maître par Philly en 2021.

Joel Embiid avait visiblement des bouches à fermer du côté de Boston : match monumental et victoire méritée pour Doc Rivers et sa troupe. Nikola Jokic avait fermé le débat du meilleur pivot de la NBA en 2020, JoJo a enfoncé la porte pour le réouvrir et avec lui, celui du trophée de… MVP. 

Boxscore Sixers vs Celtics 23 Janvier 2021

Boxscore Celtics vs Sixers 23 janvier 2021

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alceste Poquelin

    23 janvier 2021 à 8 h 39 min at 8 h 39 min

    Il est juste derrière Sexton dans la course au MVP, le Andrew Bynum 2.0, non ?

    Je comprends les autres années, après une très longue pause que ça s’enflamme à la reprise, mais là, j’ai du mal à suivre. C’est beau le branding…

    • Bernard

      23 janvier 2021 à 17 h 33 min at 17 h 33 min

      Comparer Bynum à Embiid, c’est vous qui vous enflammer Alceste 😁

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top