MVP Rankings

MVP Ranking 2019-20 : oubliez le MIP, Pascal Siakam a déjà changé de dimension

pascal siakam

Mais en fait, il peut aller jusqu’où Spicy P ?

Source image : NBA League Pass

Ça y est, la saison NBA est maintenant bien lancée et c’est donc l’occasion de se pencher pour la toute première fois sur le classement du MVP. Chaque année, la course au plus prestigieux des trophées individuels passionne les fans de la balle orange, et ça sera particulièrement le cas cette saison avec une multitude de prétendants. Focus sur ceux qui affolent déjà les compteurs tout en guidant leur équipe respective vers le succès.

#5 – James Harden (Rockets)

Statistiques : 36,8 points, 4,3 rebonds, 8,8 passes décisives, 5,8 pertes de balles, 37,9% au tir, 95,5% aux lancers francs
Bilan : 3-1
Performances marquantes depuis le début de saison : 40 points et 7 assists vs. Thunder (28/10), 59 points et 9 assists @ Wizards (30/10)

Habitué à être dans la discussion pour le titre de MVP depuis de nombreuses saisons, James Harden sera une nouvelle fois l’un des grands favoris cette année, et sa performance de folie face aux Wizards permet au Barbu d’intégrer notre Top 5 inaugural. Sur les premiers matchs, Harden a collectionné les briques tout en faisant ses stats (merci les lancers francs), mais l’explosion dans la capitale américaine a montré qu’il était chaud désormais. Bien accompagné par son copain Russell Westbrook, qui tourne déjà en triple-double, le MVP 2018 a guidé les Fusées vers trois victoires en quatre matchs.

#4 – Anthony Davis (Lakers)

Anthony Davis Lakers vs Warriors

Statistiques : 28,8 points, 12,5 rebonds, 3,0 contres, 43,2% au tir, 88,9% aux lancers francs
Bilan : 3-1
Performances marquantes depuis le début de saison : 40 points et 20 rebonds vs. Grizzlies (29/10)

Avec Anthony Davis et LeBron James, les Lakers possèdent un duo de feu et deux candidats potentiels pour le titre de MVP. Les deux monstres réalisent un gros début de saison, mais AD a particulièrement marqué les esprits en bouffant du grizzly avec un 40-20 de folie, le tout avec une épaule douloureuse et sans jouer le quatrième quart-temps. Un phénomène ! Ses stats au scoring et au rebond sont déjà au point malgré un petit manque de réussite au shoot, et on n’a même pas encore parlé de son impact défensif, lui qui est le meilleur contreur de la NBA en ce début de saison. Si les Lakers sont aujourd’hui quatrièmes à l’efficacité défensive, ce n’est pas par hasard.

#3 – Pascal Siakam (Raptors)

Pascal Siakam 30 octobre 2019

Statistiques : 28,0 points, 9,2 rebonds, 3,8 passes décisives, 51,0% au tir (dont 44,4% du parking), 96,3% aux lancers francs
Bilan : 4-1
Performances marquantes depuis le début de saison : 34 points, 18 rebonds et 5 assists vs. Pelicans (22/10), 30 points, 5 rebonds et 5 assists vs. Pistons (30/10)

L’une des grandes questions de la saison à Toronto cette année concerne Pascal Siakam. Avec le départ de Kawhi Leonard, Spicy P peut-il franchir un cap supplémentaire jusqu’à devenir le nouveau franchise player des Dinos ? Pour l’instant, la réponse est un grand oui. Malgré les gros départs de l’été, les Raptors ont parfaitement négocié leur début de saison et Pascalou est l’une des principales raisons qui expliquent cela. Siakam cartonne comme jamais, et laisse aujourd’hui la discussion du MIP pour intégrer celle du MVP. Évidemment, Spicy n’est pas tout seul car le collectif canadien est solide avec notamment un très bon Kyle Lowry, mais difficile de ne pas mettre en avant le Camerounais de 25 piges.

#2 – Kawhi Leonard (Clippers)

Statistiques : 29,2 points, 7,6 rebonds, 6,2 passes décisives, 2,2 interceptions, 50,5% au tir (dont 39,1% du parking), 87,1% aux lancers francs
Bilan : 4-2
Performances marquantes depuis le début de saison : 30 points, 6 rebonds et 5 passes décisives vs. Lakers (22/10), 38 points, 12 rebonds et 4 interceptions vs. Spurs (31/10)

Champion et MVP des dernières Finales, Kawhi Leonard n’est toujours pas redescendu. La nouvelle superstar des Clippers est tout simplement magistrale sur ce début de saison. Dès la première rencontre dans la bataille de Los Angeles, il a montré que le patron, c’était lui et personne d’autre. Facile au scoring, toujours aussi impactant en défense, et surtout de plus en plus redoutable pour faire jouer les autres, Leonard ne semble plus avoir la moindre faiblesse dans son jeu. Il n’y a que Gregg Popovich qui peut encore lui donner quelques petits conseils, comme on a pu le voir après le récital de Kawhi face aux Spurs. Quand le numéro 2 était sur le terrain (il a manqué une rencontre), les Clippers ont remporté quatre matchs sur cinq.

#1 – Karl-Anthony Towns (Timberwolves)

Karl-Anthony Towns

Statistiques : 27,3 points, 11,5 rebonds, 2,5 interceptions, 54,4% au tir (dont 52,9% du parking)
Bilan : 3-1
Performances marquantes depuis le début de saison : 36 points et 14 rebonds @ Nets (23/10), 37 points, 15 rebonds et 8 passes décisives @ Hornets (25/10), son barfight vs. Joel Embiid (30/10)

La baston entre Karl-Anthony Towns et Joel Embiid a évidemment fait la une de l’actu, sauf qu’il ne faut pas oublier pour autant le début de saison monstrueux de KAT, qui a porté les Loups vers trois victoires en quatre matchs. Il a notamment sorti deux performances Triple XL à Brooklyn et Charlotte, et est reparti avec le trophée de meilleur joueur de la semaine à l’Ouest. Malheureusement pour lui et son équipe du Minnesota, il va désormais devoir prendre son mal en patience car il est suspendu pour les deux prochains matchs. Ça va forcément mettre un coup à ses débuts tonitruants, mais on peut compter sur lui pour revenir avec le couteau entre les dents.

Ils ne déméritent pas : Joel Embiid (Sixers), Kendrick Nunn (Heat), Kyle Lowry (Raptors), Giannis Antetokounmpo (Bucks), Kemba Walker (Celtics), Tristan Thompson (Cavaliers), Trae Young (Hawks), Donovan Mitchell (Jazz), Russell Westbrook (Rockets), LeBron James (Lakers), Luka Doncic et Kristaps Porzingis (Mavericks), DeMar DeRozan (Spurs), Devin Booker (Suns), Damian Lillard (Trail Blazers).

Forcément, en ce début de saison, y’a beaucoup de noms qui se dégagent en plus du Top 5 et on ne va pas passer en revue tous les candidats potentiels. Mais on peut quand même zoomer sur deux ou trois mecs qui cartonnent bien depuis la reprise des hostilités. On pense par exemple à Trae Young, énorme lors des deux victoires des Hawks et meilleur joueur de la première semaine à l’Est. Malheureusement, il a dû faire un détour à l’infirmerie. On pense également à Kendrick Nunn, la très grosse surprise made in South Beach. Le guard non drafté est le meilleur marqueur d’une équipe de Miami qui tourne bien, avec plus de 22 points de moyenne. Fallait avoir le nez fin pour prévoir cela. Enfin, on tient à mettre en avant aussi le duo Luka Doncic – Kristaps Porzingis, vraiment séduisant lors des premiers matchs de Dallas. Le prodige slovène fait déjà des misères à la concurrence, tandis que l’ancienne star des Knicks revient très bien de sa blessure. De bon augure pour les Mavs.

La course au MVP est lancée, et certains n’ont pas perdu de temps pour montrer leurs intentions. Ça annonce une très grosse saison avec des perfs de malade tous les soirs, et surtout une lutte acharnée pour succéder à Giannis Antetokounmpo en juin prochain. Allez, on se retrouve dans deux semaines pour un nouveau classement.

1 Comment

1 Comment

  1. Remy

    3 novembre 2019 à 16 h 46 min at 16 h 46 min

    Heuu j’adore KAT mais premier je trouve ça un poil haut vu le début de saison des wolves…
    Sinon le top 5 sans LeBron personne d’autre n’est choqué ?
    27/7/10.6, meilleur passeur de la ligue le cyborg et 1er de l’ouest (juste ça)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top