News NBA

Kobe Bryant entre au Hall of Fame ce soir : 20 raisons de le voir intégrer le Panthéon du basketball, le tout à la sauce TrashTalk

On aurait pu en sortir 50, mais 20 pour 2020 vous comprenez.

Source image : YouTube

Ce soir, c’est le Grand Soir, avec un grand G et un grand S. Malgré un an de retard pour les raisons que l’on connaît, la légendaire classe 2020 du Hall of Fame va faire son entrée dans le Temple de la Renommée pour ce qui promet d’être une cérémonie exceptionnelle. Parmi les très grands noms à l’affiche, celui de Kobe Bryant. Même s’il ne sera pas là physiquement, son aura sera bien présente. Et si aucune explication n’est nécessaire pour justifier son intronisation, on a quand même voulu vous sortir 20 raisons qui expliquent pourquoi il est un first ballot hall of famer, le tout à la sauce TrashTalk bien évidemment.

  • Parce qu’il a débarqué en NBA à 17 ans pour ensuite devenir le deuxième meilleur arrière de l’histoire : premier arrière à se faire drafter sans passer par la case université, Kobe savait ce qu’il voulait dès le plus jeune âge.
  • Parce qu’il a emmené Smush Parker et Kwame Brown en Playoffs : c’était en 2006, et les Lakers menaient même 3-1 face aux Suns du MVP Steve Nash au premier tour. Sacré Kobe.
  • Parce qu’il a joué avec une commotion cérébrale lors d’un All-Star Game : le nez en sang, une commotion, pas grave ça joue.
  • Parce qu’il a marqué deux lancers-francs avec un tendon d’Achille pété : la douleur, c’est dans la tête !

  • Parce qu’il était un pur trashtalker : vous voulez des moments épiques ? Par ici.
  • Parce qu’il était aussi un sacré bon rappeur : non on déconne.
  • Parce qu’il parlait plus de langues que Google Traduction dès qu’il s’agissait de chambrer ses adversaires : en bosnien, en espagnol, en italien ou même en français (coucou TP), Kobe connaissait les mots pour faire mal.
  • Parce qu’il pouvait scorer dans toutes les positions, et de partout : 33 643 points en carrière, quatrième all-time, rien à ajouter.
  • Parce qu’impossible n’était pas Kobe : 81 points dans un match, quatre perfs de suite à 50 pions, 62 unités en trois-quart-temps, 61 points au Madison Square Garden, des buzzer beaters avec seulement une seconde sur l’horloge… ça va ou vous en voulez encore ?

  • Parce qu’il s’est battu avec le gros Shaq, qui faisait 20 cm et 50 kilos de plus que lui : faut être un peu taré pour oser affronter Shaquille O’Neal, mais Kobe n’avait peur de personne, surtout pas d’un mec qui envoyait des briques aux lancers-francs.
  • Parce qu’il pouvait en planter 40 tout en défendant le plomb : ce n’est pas Kyrie Irving qui dira le contraire.

  • Parce qu’il est le plus jeune All-Star titulaire de l’histoire de la NBA : 19 piges et 170 jours. Pas un hasard si le trophée de MVP du All-Star Game porte son nom aujourd’hui, lui qui l’a remporté à quatre reprises, record NBA s’il vous plaît.
  • Parce qu’il a fermé la bouche des Espagnols en finale des Jeux Olympiques : ce 3+1 dans le money-time là, avec le doigt sur la bouche, c’est toujours aussi bon !

  • Parce qu’il était sûrement la personnalité préférée des Chinois, bien qu’il n’était pas chinois : vendre plus de maillots en Chine que le héros local Yao Ming, fallait le faire.
  • Parce qu’on n’a rien vu de plus proche de Michael Jordan que Kobe Bryant : on ne verra jamais un autre Michael Jordan, mais il n’y aura sans doute jamais non plus une copie aussi fidèle que Kobe. Pas un hasard si c’est MJ qui présentera Kobe ce soir.
  • Parce qu’il a gagné un Oscar du premier coup, clutch même derrière la caméra : bref, parce que Dear Basketball.

  • Parce qu’il avait une éthique de travail de malade, au point de faire flipper ses propres coachs : son entraîneur perso Tim Grover était obligé de le ralentir quand il voulait aller à la salle à 3h du mat’ après… avoir joué un match en soirée. Dingue.
  • Parce qu’il est le seul joueur à avoir deux maillots retirés dans une seule franchise, et pas n’importe laquelle : plus personne ne portera le #8 et le #24 chez les mythiques Lakers. On ne dit pas que c’est le meilleur joueur de l’histoire de la franchise, mais on ne dit pas non plus qu’il ne l’est pas.

  • Parce que son dernier match fut légendaire : 60 points, 50 tirs tentés, un money time de folie, et un « Mamba Out » qui sort de sa bouche avant de laisser tomber le micro. Only Kobe.
  • Parce que la Mamba Mentality est immortelle : quand on inspire toute une génération de basketteurs, et pas que des basketteurs d’ailleurs, on mérite le Hall of Fame, point barre.

Et niveau palmarès, c’est plutôt pas mal

  • 5 fois champion NBA
  • 2 fois MVP des Finales
  • 1 fois MVP de la saison régulière
  • 18 fois All-Star
  • 4 fois MVP du All-Star Game
  • 15 fois dans une All-NBA Team
  • 11 fois dans la All-NBA First Team
  • 2 fois meilleur scoreur de la saison
  • 12 fois dans une NBA All-Defensive Team
  • 9 fois dans la NBA All-Defensive First Team
  • 2 fois champion olympique

Aux côtés de Tim Duncan et Kevin Garnett, Kobe Bryant est membre de l’une des plus belles cuvées de l’histoire du Hall of Fame, peut-être même la plus belle. La cérémonie est évidemment immanquable, et on vous conseille d’apporter les mouchoirs car elle sera remplie d’émotions. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top