News NBA

Kevin Garnett entre au Hall of Fame ce soir : 20 raisons de le voir intégrer le Panthéon du basketball, le tout à la sauce TrashTalk

Kevin Garnett

Anything is possible !

Source image : YouTube

Ce soir, c’est le Grand Soir, avec un grand G et un grand S. Malgré un an de retard pour les raisons que l’on connaît, la légendaire classe 2020 du Hall of Fame va faire son entrée dans le Temple de la Renommée pour ce qui promet d’être une cérémonie exceptionnelle. Parmi les très grands noms à l’affiche, celui de Kevin Garnett. Si aucune explication n’est nécessaire pour justifier son intronisation, on a quand même voulu vous sortir 20 raisons qui expliquent pourquoi il est un first ballot hall of famer, le tout à la sauce TrashTalk bien évidemment.

  • Parce qu’il a tenu douze ans dans le Minnesota et qu’il y est même revenu : le meilleur joueur de l’histoire des Loups, tout simplement.
  • Parce qu’il a réussi à rendre des maillots avec des petits sapins verts vraiment cools : et ça franchement, c’était pas gagné.

  • Parce qu’il faut bien un peu de bonheur dans la dure vie des fans des Wolves : les seuls qui existent en France le sont d’ailleurs uniquement par sa faute.
  • Parce qu’il était un monstre de polyvalence : vous voulez ses stats lors de sa saison de MVP en 2003-04 ? Attention les yeux : 24,2 points, 13,9 rebonds, 5,0 assists, 2,2 contres, 1,5 interception. Monumental !
  • Parce qu’il était en avance sur son temps : polyvalence donc, mais aussi mobilité et capacité à shooter en dehors de la raquette. Tout ce qu’on cherche aujourd’hui.
  • Parce qu’à part lui, il n’y a que quatre mecs qui ont gagné un titre de MVP et un DPOY dans leur carrière : Michael Jordan, Hakeem Olajuwon, David Robinson et Giannis Antetokounmpo. Pas mal comme cercle VIP non ?

  • Parce que son turnaround fadeaway depuis le poste bas était une arme redoutable : impossible à contrer, impossible à arrêter.
  • Parce qu’il a fait de Kendrick Perkins un champion NBA : sans KG, Kendrick ne ferait peut-être pas autant le malin à la TV.
  • Parce qu’il a fait pleurer Glen Davis aka Big Baby en plein match : pas facile d’être une âme sensible aux côtés de Kevin Garnett.

  • Parce qu’il a mis à la mode le fait de passer directement du lycée à la NBA avant que ça soit de nouveau interdit : KG a fait le grand saut en 1995. Environ deux ans plus tard, il a décroché un contrat record de 126 millions de dollars sur six ans, provoquant un… lock-out en 1998.
  • Parce qu’il aime beaucoup les céréales au miel : désolé Melo, on était obligés de la placer.
  • Parce qu’il a postérisé à 39 ans le mec qui a postérisé le plus de joueurs depuis quinze ans : Blake Griffin a pris cher.

  • Parce que désormais, à chaque fois qu’il y a une baston en NBA, on crie « bar fight » : « Tonight was a bar fight, a bar fight, tonight was a bar fight Craig !
  • Parce qu’il a dit que Thon Maker serait un jour MVP : l’humour c’est fun.
  • Parce que sa performance dans Uncut Gems est incroyable : si vous n’avez pas vu le film, c’est le moment.
  • Parce que de là-haut, Flip Saunders sera fier de lui : R.I.P. Flip.

Et niveau palmarès, c’est plutôt pas mal

  • 1 fois champion NBA
  • 1 fois MVP de la saison régulière
  • 1 fois Défenseur de l’Année
  • 15 fois All-Star
  • 1 fois All-Star Game MVP
  • 9 fois dans une All-NBA Team
  • 4 fois dans la All-NBA First Team
  • 12 fois dans une NBA All-Defensive Team
  • 9 fois dans la NBA All-Defensive First Team
  • 4 fois meilleur rebondeur
  • 1 fois champion olympique

Aux côtés de Tim Duncan et Kobe Bryant, Kevin Garnett est membre de l’une des plus belles cuvées de l’histoire du Hall of Fame, peut-être même la plus belle. La cérémonie est évidemment immanquable, et on vous conseille d’apporter les mouchoirs car elle sera remplie d’émotions. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top