News NBA

Tim Duncan entre au Hall of Fame ce soir : 20 raisons de le voir intégrer le Panthéon du basketball, le tout à la sauce TrashTalk

tim duncan

Un très très grand !

Source image : YouTube

Ce soir, c’est le Grand Soir, avec un grand G et un grand S. Malgré un an de retard pour les raisons que l’on connaît, la légendaire classe 2020 du Hall of Fame va faire son entrée dans le Temple de la Renommée pour ce qui promet d’être une cérémonie exceptionnelle. Parmi les très grands noms à l’affiche, celui de Tim Duncan. Si aucune explication n’est nécessaire pour justifier son intronisation, on a quand même voulu vous sortir 20 raisons qui expliquent pourquoi il est un first ballot hall of famer, le tout à la sauce TrashTalk bien évidemment.

  • Parce qu’il est le plus grand joueur de l’histoire des Spurs : aucune discussion possible. Désolé David Robinson, désolé George Gervin, désolé Tony Parker, désolé Manu Ginobili.
  • Parce que le mec fait partie des dix meilleurs joueurs de l’histoire tout en faisant également partie du Top 10 des joueurs les plus mal sapés : pas de panique, Michael Jordan en fait également partie.
  • Parce que c’est le meilleur ailier-fort de l’histoire, y’a même pas débat : allez, next.
  • Parce qu’il est à la fois dans le Top 15 NBA des scoreurs all-time, Top 6 des rebondeurs et Top 5 des contreurs : quand on vous dit qu’il est le meilleur ailier-fort de l’histoire…
  • Parce qu’il a rendu le shoot avec la planche trop cool : on ne l’appelait pas « The Big Fundamental » pour rien quand même.

  • Parce qu’il a réalisé un cursus complet à l’université pour honorer sa mère : avant la NBA, Timmy avait promis à sa mère mourante qu’il allait décrocher son diplôme. Il est ainsi resté quatre ans à Wake Forest alors qu’il aurait pu partir en NBA plus tôt.
  • Parce qu’il a placé les Îles Vierges, dont il est originaire, sur la carte du monde : mais si, celle qui est scotchée sur la porte des toilettes !
  • Parce que les Twin Towers avec David Robinson : ça nous manque de voir deux véritables tours de contrôle dans les raquettes, mais on n’est pas près d’oublier ce duo. Un duo qui sera réuni ce soir puisque Dave va présenter Timmy. Souvenirs souvenirs.

  • Parce qu’il pourra pousser pour introduire Tony Parker au Hall of Fame dans une prochaine cuvée : durant l’année rookie de TP, Tim Duncan l’avait complètement ignoré. Désormais, Timmy va pouvoir lui rendre un bel hommage pour se rattraper.
  • Parce qu’on est curieux de voir son discours sachant que ses plus longues phrases font quatre mots en moyenne : on ne serait pas surpris de le voir débarquer, dire « Thank you everybody », puis repartir.
  • Parce qu’on veut lire des émotions sur son visage pour la première fois en 45 ans : depuis sa retraite de joueur, son âme a quitté la Soul Box des Spurs. Il va pouvoir se lâcher un peu.
  • Parce qu’on veut découvrir les coulisses de la cérémonie grâce à toutes ses stories Insta : non c’est une blague, faut pas pousser non plus hein.
  • Parce qu’il a inventé la dynastie des années impaires : les Spurs n’ont jamais réalisé le back-to-back, mais ils ont remporté le titre en 1999, 2003, 2005 et 2007. Vive les années impaires ! Seule exception, le titre de 2014, mais c’était uniquement pour se rattraper de la défaite de 2013.

  • Parce que dans une autre vie il aurait été Hall of Famer en natation : avant de dominer les raquettes, Timmy dominait à la piscine et semblait destiné à devenir un nageur de niveau olympique. Et puis l’Ouragan Hugo est passé par là…
  • Parce qu’il s’est fait exclure d’un match pour un sourire. Pour une fois qu’il souriait… : c’était en 2007. Visiblement, Joey Crawford n’aimait pas le sourire de Timmy.
  • Parce qu’on ne s’est toujours pas remis de son Game 6 des Finales 2003 contre les Nets : 21 points, 20 rebonds, 10 passes, 8 contres, et une victoire 88-77 pour décrocher le titre. Lé-gen-daire.
  • Parce qu’il est l’un des trois seuls hommes sur Terre à être capable de faire pleurer Gregg Popovich : les deux autres ? Tony Parker et Manu Ginobili, avec qui Tim Duncan a collectionné 575 victoires en saison régulière, record all-time pour un trio.

  • Parce qu’avec ses 19 saisons à San Antonio, c’est un exemple de fidélité : on n’en fait presque plus des mecs comme ça…
  • Parce qu’il a gagné 100% de ses matchs en tant que coach : un match, une victoire, encore un peu et il menaçait Pop (non).
  • Parce qu’il pensait vraiment éviter la lumière en annonçant sa retraite en scred au milieu de l’été il y a cinq ans : so Timmy.

Et niveau palmarès, c’est plutôt pas mal

  • 5 fois champion NBA
  • 3 fois MVP des Finales
  • 2 fois MVP de la saison régulière
  • 15 fois All-Star
  • 1 fois MVP du All-Star Game
  • 15 fois dans une All-NBA Team
  • 10 fois dans la All-NBA First Team
  • 15 fois dans une NBA All-Defensive Team
  • 8 fois dans la NBA All-Defensive First Team
  • Rookie de l’Année

Aux côtés de Kevin Garnett et Kobe Bryant, Tim Duncan est membre de l’une des plus belles cuvées de l’histoire du Hall of Fame, peut-être même la plus belle. La cérémonie est évidemment immanquable, et on vous conseille d’apporter les mouchoirs car elle sera remplie d’émotions. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top