Playoffs NBA

Les All-NBA Teams des Playoffs selon TrashTalk : un deuxième cinq peuplé de jeunes stars, la relève est déjà assurée

21 ans et déjà trop facile.

Source image : NBA League Pass

Maintenant que les Playoffs 2020 sont terminés et qu’on connaît le grand gagnant de la bubulle de Disney World, c’est l’heure de faire le bilan. Comme après chaque saison régulière, on a décidé de faire nos All-NBA Teams : la Third Team, la Second Team, et enfin la First Team, avec évidemment une grande dose d’objectivité subjective. Allez, on ne perd pas de temps, on se pose tout de suite pour vous dévoiler le deuxième cinq des Playoffs.

Luka Doncic (Dallas Mavericks)

Stats sur les Playoffs : 31 points (50,0% au tir, 36,4% à 3-points), 9,8 rebonds, 8,7 passes, 1,2 interception en 35,8 minutes.

Pour ses premiers Playoffs NBA à 21 ans, le ROY 2019 ne s’est pas contenté de découvrir. Battu au premier tour par les Clippers, certes, mais quelle résistance incroyable de la part des Mavericks dans le sillage de ce petit bonhomme venu de Slovénie. Un premier match à 42 points, des records de précocité à la pelle, et puis ce moment de grâce : un petit bottle flip lors d’un temps-mort sur son banc avant de planter le tir le plus clutch de cette postseason pour clôturer cette soirée avec un triple-double et 43 points au compteur avec Kawhi Leonard et Paul George sur la tronche. Un rêve inaccessible pour 99% des joueurs de la Ligue. Le sophomore termine sa saison sur un 38/9/9 dans une défaite logique mais tellement prometteuse pour la suite. On se demandait s’il était prêt à assumer sur la plus grande scène mondiale, on a eu notre réponse en quelques secondes à peine. Vite, c’est quand les prochains Playoffs ?

James Harden (Houston Rockets)

Stats sur les Playoffs : 29,6 points (47,8% au tir, 33,3% à 3-points), 5,6 rebonds, 7,7 passes, 1,5 interception en 37,8 minutes.

Poussé à bout par le Thunder puis achevé par les futurs champions NBA, la Barbe n’a pas grand-chose à se reprocher dans ces Playoffs. Globalement, il n’a jamais été si adroit en Playoffs dans sa carrière et pourtant James Harden a quelques campagnes intéressantes dans le rétro. Il a encore beaucoup partagé la balle à ses coéquipiers pour tenter de donner raison à Mike D’Antoni et son micro-ball. Mais c’est en défense qu’on a le plus été surpris par le Chef de Clutch City qui ne nous avait pas habitué à gagner un match important pour son marquage sur l’homme. Il y a une première à tout et Luguentz Dort risque de faire des cauchemars pendant longtemps de ce block décisif dans le Game 7. Ramesse tient son action repère et possède une réponse toute prête pour tous ses haters.

Kawhi Leonard (Los Angeles Clippers)

Stats sur les Playoffs : 28,2 points (48,9% au tir, 32,9% à 3-points), 9,3 rebonds, 5,5 passes, 2,3 interceptions en 39,3 minutes.

Economisé toute l’année et même gratifié de quatre mois de vacances supplémentaires pendant le confinement, on attendait du grand Kawow dans ces Playoffs. Le genre de joueur capable de mener une équipe jusqu’au titre et de montrer l’exemple en attaque comme en défense ou de plier un match serré comme ce fameux tir dans le Game 7 face aux Sixers il y a un an. Ça a commencé par une immense série et le premier épisode d’un duel de grande classe face à Luka Doncic, puis il y a eu ce choke contre Denver où il n’a pas réussi à mettre ses coéquipiers sur ses épaules. Mais malgré la déception de cette élimination précoce, les grandes mains du MVP des Finales 2019 ont encore fait de sérieux dégâts et Kawhi a prouvé qu’on pouvait dominer en privilégiant le tir à mi-distance.

Jayson Tatum (Boston Celtics)

Stats sur les Playoffs : 25,7 points (43,4% au tir, 37,3% à 3-points), 10,0 rebonds, 5,0 passes, 1 interception et 1,2 contre en 40,6 minutes.

Il était en pleine bourre avant la suspension de la saison et il a confirmé qu’il était le vrai leader de cette équipe très homogène et collective des Celtics. Au scoring d’abord, mais aussi tout simplement dans l’attitude comme lors de ce Game 7 haletant contre les champions en titre terminé en 29/12/7. On remarque une progression constante dans les chiffres depuis sa saison rookie et cela se remarque aussi en Playoffs avec un double-double de moyenne et le plus gros temps de jeu de ces phases finales toutes équipes confondues. Une star est en train de naître sous nos yeux et s’il reste sur la même courbe on pourrait très vite revoir Boston tout en haut de la Conférence Est. En tout cas, pour ceux qui hésitaient encore, le franchise player, c’est JT !

Bam Adebayo (Miami Heat)

Stats sur les Playoffs : 17,8 points (56,4% au tir, 78,3% aux lancers-francs), 10,3 rebonds, 4,4 passes, 1 interception en 36,2 minutes.

Deuxième des votes pour le MIP, Bam aurait peut-être pu grimper sur la première marche si on comptabilisait aussi les Playoffs pour distribuer les trophées de fin de saison. Fidèle bras droit de Jimmy Butler, le dernier vainqueur du Skills Challenge a encore augmenté ses statistiques à l’heure où ça comptait le plus. Pas intimidé par l’enjeu, il est l’une des raisons principales pour laquelle le seed 5 s’est retrouvé en Finales NBA cette année. Intraitable contre les Bucks au deuxième tour, c’est en Finale de Conférence qu’il s’est le plus exprimé. Désolé aux fans des Celtics pour les mauvais souvenirs mais l’ancien de Kentucky a lâché un contre lors du Game 1 qui vient tout de suite se classer parmi les 10 plus gros blocks de l’histoire des Playoffs. On rajoute son immense Game 6 et on obtient une masterclass avant des Finales un peu plus compliquées à cause d’une blessure au cou qui a même de quoi laisser quelques regret au Heat contre les Lakers.

Le deuxième cinq All-NBA des Playoffs 2020 version Mickey est dans la boîte. Et vous, vous mettez qui ? Plutôt d’accord ou pas ? On vous laisse le temps de la réflexion mais on attend avec impatience votre lineup, histoire de débattre un bon coup.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top