Celtics

Jayson Tatum a sorti le grand jeu au meilleur moment : 29 points, 12 rebonds, 7 passes, ce Game 7 était à lui !

All-Star pour la première fois de sa carrière en 2020, Jayson Tatum a changé de dimension cette saison et ce Game 7 face aux Raptors était l’occasion de prouver son nouveau statut. Challenge parfaitement relevé de la part du phénomène de 22 ans, qui a sorti le grand jeu au meilleur moment pour envoyer les Celtics en Finale de Conférence Est. 

29 points, 12 rebonds, 7 passes décisives. La ligne de stats parle d’elle-même. Dans ce Game 7 irrespirable entre Toronto et Boston, Jayson Tatum a terminé meilleur marqueur, meilleur rebondeur et meilleur passeur de la rencontre. Personne n’a fait mieux, que ce soit dans le camp des Celtics ou des Dinos. En d’autres termes, Tatum a régné sur ce match décisif, le tout à seulement 22 piges. Arrivé en NBA en 2017, Jayson avait déjà participé à deux reprises à un Game 7 lors de sa saison rookie, et avait montré qu’il n’était pas du genre à craquer sous le poids de l’enjeu, LeBron s’en souvient encore d’ailleurs. Et cette nuit, il a encore brillé sous la pression, jouant comme un vétéran dans l’un des plus gros matchs de sa jeune carrière. S’il vous fallait une preuve supplémentaire de son changement de statut, elle est là. Porter son équipe dans un match à élimination directe pour atteindre le Final Four de la NBA, ce n’est pas donné à tout le monde, surtout pour un gars de son âge qui n’est que dans sa troisième saison chez les pros. La preuve, il est devenu le deuxième plus jeune joueur de l’histoire à terminer un Game 7 avec plus de 25 points, 10 rebonds et 5 passes au compteur. Le plus jeune ? C’est Kobe Bryant, son héros et ancien mentor, qui avait sorti une performance similaire en 2000 lors de la Finale de Conférence Ouest entre les Lakers et Portland, alors qu’il n’avait que 21 ans à l’époque. Pas de doute, de là-haut, le Black Mamba est très fier.

Quand Jayson Tatum a véritablement explosé en début d’année, il est devenu le nouveau boss des Celtics, celui qui peut permettre à Boston de vraiment se mêler à la course au titre. Ce Game 7 face aux Raptors n’est finalement que la suite logique de la saison. Tatum a bien été accompagné par Jaylen Brown, Kemba Walker était en retrait avec une nouvelle soirée compliquée, et c’est Jayson qui a fait la décision en pesant sur les différents aspects du jeu. Scoring, impact au rebond, playmaking, présence défensive, il a coché quasiment toutes les cases. Alors oui, il n’a pas sorti le match le plus efficace de sa vie (9/23 au tir mais 4/8 de loin, 7/10 aux lancers), il n’a pas toujours fait les meilleurs choix niveau sélection de shoots, mais il y avait quand même une sacrée défense en face, et on parle d’un Game 7 qui s’est terminé sur le faible score de 92-87. Un gros combat où l’on ne se fait pas de cadeaux, où chaque possession est cruciale. Certains sont bâtis pour ça et d’autres non. Tatum fait clairement partie de la première catégorie, lui qui est allé chercher un rebond offensif très important dans les dernières secondes suite à un lancer franc raté du rookie Grant Williams. Le genre d’action qui parle. Bref, il était partout, et les Celtics peuvent désormais voir plus loin, avec cette Finale de Conférence Est alléchante contre le Miami Heat. Une nouvelle occasion pour Tatum de montrer qu’il fait partie de la race des très grands.

Jayson Tatum a porté les Celtics sur ses jeunes épaules, proposant une performance de All-Star dans un Game 7 d’une très haute intensité. À seulement 22 ans, il continue de prouver qu’il n’est pas vraiment un joueur comme les autres, et il n’a clairement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Le Heat est prévenu. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top