Celtics

Les Celtics l’ont fait : victoire au Game 7 face aux Raptors, le champion est à terre, direction les Finales de Conférence face à Miami !

Jayson Tatum 12 septembre 2020

Et Jayson Tatum continue d’écrire sa belle histoire.

Source image : NBA League Pass

C’était le main event de la nuit, un Game 7 qui promettait trois heures de forte température dans nos salons. Comme prévu ce fut tendu, et au bout du compte ce sont donc les Celtics qui rejoignent le Heat en finale de la Conférence Est. Allez, un café, un récap, et on enchaîne.

Si vous vous attendiez à une orgie de points level Wizards-Suns, vous avez sans doute rapidement ravalé votre salive. Un Game 7 ça se gagne à la grinta, à la baston, à la circonférence des testicules. Une entame équilibrée, puis un premier coup de surin vert trèfle. 13-0 Boston, les Celtics ne sont pas là pour enfiler des perles, puis… une réaction aussi immédiate qu’obligatoire des Raptors avec un 15-2 initié par Fred VanVleet Serge Ibaka et Norman Powell. 13-0 Boston ? 15-2 Toronto ? Mettez-moi un petit 11-0 Celtics avant la mi-temps et on sera bon. Jayson Tatum transcendé, Jaylen Brown des deux côtés et un Marcus Smart possédé sont les fers de lance des hommes de Brad Stevens, alors qu’en face le backcourt Lowry/FVV et Serge Ibaka font le taf. Kemba Walker et Pascal Siakam ? Partis du côté du terrain annexe pour un concours de briques, quand ça veut pas ça veut pas comme dirait Jean-Claude Dusse. A mesure que le temps s’égrène les nerfs se tendent et les paniers marqués se font de plus en plus rares, sauf finalement pour nos amis Pascal et Kemba, qui eux ne marquent de toute façon rien depuis le début. Kyle Lowry débute son show à base de hustle plongeon mais… trouve en Marcus Smart son maître pour la soirée. Les deux hommes jouent à qui tombera le mieux tout en assurant en attaque et après un mini-run des Verts c’est cette fois-ci Toronto qui choppe le momentum et revient à un petit point.

Brad Stevens décide alors de tenter un coup de poker en lançant Grant Williams à la place d’un Daniel Theis combatif mais à six fautes, et le deuxième Williams de la bande… fait le taf encore mieux que prévu, en défense notamment, et permet aux C’s de garder leur minuscule avance. Jayson Tatum continue sa démo de très grande qualité, et à +2 et une minute au chrono Norman Powell a alors l’occasion de tie le game en contre-attaque mais… Marcus Smart nous là joue LeBron et lui éclate un énorme contre bien clutch sur la tronche pour valider un é-norme match des deux coté du terrain et pour réveiller la salle. La suite ? Toronto est acculé, Kyle Lowry a pris sa sixième et est obligé de laisser la balle de match à Fred VanVleet, mais le meneur est menotté par… Grant Williams, again, et le verrou posé par Boston aura finalement raison de Raptors qui ne peuvent ce matin s’en prendre qu’à eux-mêmes. Trop de ballons perdus donnant lieu à trop de paniers faciles, grosse coulante des leaders avec un Siakam en plein cauchemar, un backcourt moins dominant qu’à son habitude et un Gasol déjà en vacances à Lloret Del Mar, ça fait beaucoup pour un Game 7, surtout face à une équipe aussi bien en place.

Le champion est à terre, et le Massachusetts est en fête. Direction les Finales de Conf pour y affronter Miami pour une match-up que peu d’entre-nous avaient imaginé il y a encore deux semaines, mais force est de constater ce matin que tout ce petit monde a bien mérité sa place. Le trône de l’Est est libre, y’a plus qu’à s’y asseoir.

stats Celtics Raptors 12 septembre 2020

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alceste Poquelin

    12 septembre 2020 à 7 h 27 min at 7 h 27 min

    Oui !!!! Putain, Tatum, Brown, Smart, c’est vraiment un trident complètement fou.

  2. Alanders

    12 septembre 2020 à 16 h 58 min at 16 h 58 min

    Amoureux de ces trois-là depuis le premier jour, mon amour grandit pourtant quotidiennement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top