Heat

Bam Adebayo a lâché LE contre de l’année : une crêpe monstrueuse quasiment au buzzer, on en a encore la gorge toute sèche

Il était environ trois heures du matin, la majorité des gens normaux dormait à poings fermés, mais les vrais étaient là et bien là. Présents pour assister en direct à l’une des actions de l’année, et peut-être même à l’une des actions les plus folles de ces *insérer un nombre* dernières années…

On se remet dans le bain, et on re-situe le contexte. Game 1 des Finales de Conférence à l’Est, Miami et Boston se bastonnent depuis bientôt trois heures. Quelques minutes auparavant, Bam Adebayo lêché déjà une défense parfaite sur Jayson Tatum, et il reste donc une dizaine de secondes à jouer dans cette prolongation. 116-114 Miami, ballon pour Jayson Tatum, de nouveau. Derrick Jones Jr. est assigné à la défense d’un homme qui a signé jusque-là un match phénoménal (30/14/5/3/2), mais le switch défensif avec Jimmy Butler n’est pas gégé et permet à Tatum de prendre de vitesse le premier rideau du Heat. Ballon dans la popoche, pied droit, pied gauche, c’est officiel le gamin va monter postériser tout le monde quasiment au buzzer.

Oui mais voilà…

Oui mais voilà, dans la raquette de Mayami se dresse MONSIEUR Bam Adebayo, ejecté du podium du DPOY cette saison et on comprendra très vite que c’était officiellement une erreur. Bam Eudrice s’élève, monte au contre avec sa main… gauche et… bloque la tentative de tomar d’un Tatum pourtant lancé en pleine vitesse. Le ralenti est incroyable, le roseau plie mais ne rompt pas, Jayson termine évidemment l’action le cul par terre et le triptyque épaule/colonne vertébrale/honneur en vrac, et le Heat s’imposera finalement de trois petits points grâce à un lancer rajouté dans le caba. Sens du placement, sens du timing, élévation, solidité, une action défensive ALL-TIME du pivot du Heat, qui donne donc la victoire à son équipe grâce à un contre qui restera très probablement dans nos mémoires pendant long-temps.

Y’a pas que les shoots du parking dans la vie, y’a les mecs qui défendent, aussi. Exceptionnelle action de Bam Adebayo, une giga-crêpe qui fera date et qui lance parfaitement la série du Heat. What time is it ? Playoffs time baby.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top