News NBA

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers-forts à aller chercher cette année sur le marché ?

Free Agency NBA 2022 AF

P.J. Tucker, Otto Porter Jr., Marvin Bagley III : du beau monde pour pas cher !

Source image : YouTube/Complex

Ça y est, la grande semaine de la Free Agency est lancée. Et pour bien se préparer, rien de mieux qu’une série de papiers qui vous présente les meilleurs agents libres disponibles cette année, poste par poste. Comme le veut la logique, on enchaîne par les ailiers-forts, où il y a quelques beaux poissons à aller pêcher. 

Info importante : cette liste ne prend pas en compte les joueurs concernés par une player option (ex : Kyrie Irving) ou une team option, étant donné qu’ils ne sont pas (encore) officiellement agents libres. 

Dans la même collection :

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs meneurs à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs arrières à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs pivots à aller chercher cette année sur le marché ?

P.J. Tucker (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 7,6 points, 5,5 rebonds et 2,1 passes à 48,4% au tir dont 41,5% du parking et 73,8% aux lancers-francs 

Après une saison 2020-21 plus que réussie et marquée par un petit titre de champion NBA, P.J. Tucker s’envole pour la Floride avec l’ambition de réitérer l’exploit. La quête vers la bague numéro deux échoue face à des Celtics morts de faim, alors que l’effectif du Heat était pourtant très alléchant. Le globe-trotter natif de Caroline du Nord passé par Phoenix, Toronto, Houston et… l’Ukraine, l’Italie, l’Allemagne et Israël va très probablement reprendre son envol cette saison pour rejoindre une nouvelle franchise. En effet, le poste 4 vient de décliner sa player option de 7,4 millions de dollars afin de devenir agent libre non-restreint pour tester le marché. Sa décision de potentiellement quitter Miami est beaucoup moins surprenante que celle de partir de Milwaukee, vu le contexte d’abord et aussi par sa volonté actuelle mais c’est en tout cas décidé, P.J. veut gagner plus de sept millions par saison. Le Heat va bien sûr se battre pour le prolonger lors de cette Free Agency mais attention à l’offre des Sixers par exemple, prêts à faire péter le contrat à 30 mimi sur trois saisons selon Marc Stein.

Otto Porter Jr. (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 8,2 points, 5,7 rebonds et 1,5 passe à 46,4% au tir dont 37% du parking et 80,3% aux lancers-francs 

Pour signer Otto Porter Jr. cet été, il va falloir compter le prix de la bague de champion NBA sur le contrat. Une vraie plus value pour le poste 4 signé à seulement 2,3 millions de dollars par les Warriors en 2021-22 suite à son buyout du côté des Bulls de Chicago. Après avoir accumulé les millions depuis le début de sa carrière, avec un beau contrat max de 107 millions sur quatre ans chez les Wizards signé en 2017 notamment, l’ailier-fort va vouloir chercher à ressentir à nouveau ce sentiment extraordinaire que procure un titre de champion. Otto Porter Jr. est agent libre non-restreint, et pas mal de franchises aux belles candidatures pour le titre 2023 et en manque de poste 4 ne vont logiquement pas se gêner de proposer une offre à l’ancien de Georgetown. Son prix va bien sûr augmenter, et les Warriors ne seront peut-être pas prêts à lui accorder cette augmentation. Les franchises intelligentes se sont rendues compte sur ces Finales de ce que pourrait leur apporter Otto et seraient probablement capables de lui proposer un deal alléchant en “un-plus-un” avec une player option pour la saison 2023-24.

Marvin Bagley III (agent libre restreint)

  • Stats 2021-22 : 11,3 points, 7 rebonds et 0,8 passe à 50,4% au tir dont 23,7% du parking et 66,3% aux lancers-francs (moyenne sur la saison entre stats à Sacramento et à Detroit)

Marvin est enfin parti du calvaire californien dans lequel il était enchaîné depuis sa Draft en 2018. Retenu deux saisons de suite par des team options l’empêchant de s’échapper de Sacramento, MBIII, suite à un début de saison très compliqué, a finalement été le protagoniste principal d’un trade vers le Michigan contre deux pauvres choix de Draft au second tour. Le prix est faible mais le pari a lui été « gagnant », puisqu’avec 14,6 points et 6,8 rebonds de moyenne sur la fin de saison, l’ancien de Duke a au moins tenté de rappeler pourquoi il avait été sélectionné au second choix devant Luka Doncic il y a quatre ans. Qui dit quatre ans dit en tout cas la fin de son contrat rookie, et Monsieur Bagley se retrouve donc agent libre restreint cet été, c’est-à-dire que les Pistons vont avoir la possibilité de matcher chaque offre qui sera faite à leur intérieur. Aux côtés du jeune Duren, il est vrai que le cinq de départ donne très envie aux fans de Detroit, et ils semblerait que les cadres de Motor City aient donc tout intérêt à rivaliser avec les offres des autres franchises également prêtes à offrir une nouvelle scène d’expression à un prospect qui peut enfin montrer – vraiment – ce dont il est capable.

Thaddeus Young (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 6,2 points, 4 rebonds, 2 passes à 51,8% au tir dont 35,4% du parking et 73,8% aux lancers-francs (moyenne sur la saison entre stats à San Antonia et à Toronto)

Le profil de Thaddeus Young est l’un de ceux les plus intriguant et aussi l’un des plus intéressants pour les franchises qui cherchent essentiellement à renforcer leur raquette lors de cette Free Agency 2022. Avec ses 2m03 pour 106 kilos, l’intérieur peut aussi bien jouer comme un poste 4 moderne ou un poste 5 qui peut s’écarter pour shooter, et aussi en défense il peut défendre sur des ailiers-forts et des pivots. Après une saison effectuée initialement dans le Texas puis ensuite continuée chez les Raptors suite à un trade contre Goran Dragic en février dernier, l’intérieur a été constant en 2021-22 et va surement continuer sur sa lancée la saison prochaine. Chaque franchise qui recherche à jouer small-ball ou non, qui cherche à récupérer un poste 4 ou 5 sur le marché, peut lui proposer un petit deal alléchant à court ou moyen-terme. Mais attention, les Raptors ne vont pas lâcher le morceau durant cette Free Agency, et vont tout donner pour prolonger Thaddeus plus très Jeune.

Chris Boucher (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 9,4 points, 6,2 rebonds, 0,3 passe à 46,4% au tir dont 29,7% du parking et 46,9% aux lancers-francs 

Là aussi, Toronto va batailler pour le garder dans leurs rangs. Même s’il a jadis joué un match sous le maillot des… Warriors, on peut dire que Chris Boucher est un Raptor pure souche. Le Canadien joue pour son pays, dans la plus grande ligue de basket au monde, et a même remporté un titre avec sa franchise de cœur après y avoir saigné la G League avec les 905 (MVP et DPOY). Les fans des Raptors aiment le Boucher et il leur rend très bien, les cadres de la franchise de Toronto ont donc tout intérêt à garder leur remplaçant au poste 4 dans leurs rangs. Ils sont d’ailleurs bien partis pour, mais attention à la menace de l’Arizona qui serait très fortement sur le dossier. Les Suns cherchent en effet à renforcer leur raquette, et Boucher est un agent libre non restreint, ce qui va donc être la guerre lors de cette Free Agency pour récupérer ou garder Chris Charcutier.

Mais aussi : 

  • Carmelo Anthony, Kevin Love, Bobby Portis, Kevin Love, Blake Griffin, Markieff Morris, Robert Covington, Nemanja Bjelica, Jalen Smith

Le tableau récapitulatif des agents libres lors de cette Free Agency 2022

Si votre équipe a absolument besoin d’un poste 4, il y a donc quelques options qui pourraient convenir à des budgets plutôt rentables et accessibles par toutes les franchises. Où atterriront-ils tous ? Mystère et boule de gomme, pour environ 48h !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top