News NBA

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs meneurs à aller chercher cette année sur le marché ?

Free Agency NBA 2022 Meneurs

Votre équipe a besoin d’un meneur ? Y’a quelques clients sérieux.

Source image : Montage TrashTalk

Ça y est, la grande semaine de la Free Agency est lancée. Et pour bien se préparer, rien de mieux qu’une série de papiers qui vous présente les meilleurs agents libres disponibles cette année, poste par poste. Comme le veut la tradition, on commence par les meneurs de jeu, où il y a quelques poissons intéressants à aller pêcher. 

Info importante : cette liste ne prend pas en compte les joueurs concernés par une player option (ex : Kyrie Irving) ou une team option, étant donné qu’ils ne sont pas (encore) officiellement agents libres. 

Dans la même collection :

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs arrières à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers-forts à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs pivots à aller chercher cette année sur le marché ?

Jalen Brunson (agent libre non restreint)

  • Stats 2021-22 : 16,3 points, 3,9 rebonds, 4,8 passes à 50,2% au tir dont 37,3% du parking et 84% aux lancers-francs 

Il fait partie des « grands noms » du marché de l’été 2022. Il est le joueur que les Knicks visent tout particulièrement, à tel point qu’ils ont utilisé la Draft pour mieux s’armer en vue de la Free Agency. Ce gars-là, c’est donc Jalen Brunson, initialement sixième homme aux Mavericks mais devenu ensuite une pièce essentielle du succès de Dallas, finaliste de conférence cette année. Ses Playoffs ? 18 matchs, plus de 21 points de moyenne (46,6% au tir, presque 35% à 3-points, 80% aux lancers-francs), 4,6 rebonds et 3,7 passes par match. Du très sérieux donc, et on a vu notamment ce qu’il était capable de faire sans Luka Doncic lors du premier tour, même si c’était la défense d’Utah en face. Le boss des Mavericks Mark Cuban l’a dit, les Mavericks veulent conserver Brunson et ont l’avantage de lui proposer un contrat plus lourd que n’importe quelle franchise grâce à une cinquième année de contrat (les autres franchises sont limitées à quatre). Mais selon les dernières rumeurs, les Knicks – désespérément à la recherche d’un meneur – seraient vraiment chauds sur le dossier. Non seulement papa Brunson est dans le staff de Tom Thibodeau, mais en plus la franchise new-yorkaise a libéré du cap space en envoyant Kemba Walker à Detroit il y a quelques jours. Les Knicks pourraient offrir un deal de 100 millions de dollars sur quatre ans pour s’acquérir les services du guard de Dallas.

Tyus Jones (agent libre non-restreint)

Stats 2021-22 : 8,7 points, 2,4 rebonds, 4,4 passes à 45,1% au tir dont 39,0% du parking et 81,8% aux lancers-francs 

Il n’a pas les stats ni la hype d’un Jalen Brunson mais si votre équipe a besoin d’un meneur solide, Tyus Jones pourrait représenter une très bonne option. Évoluant le plus souvent dans un rôle de back-up de Ja Morant à Memphis, Jones débarque sur le marché de la Free Agency avec l’intention de décrocher un contrat bien sympathique et potentiellement un rôle élargi en tant que titulaire à la mène. On peut le comprendre vu ce qu’il a apporté à Memphis cette année et les belles perfs qu’il a pu sortir lorsque Morant était blessé. Propre au tir, perdant très peu de ballons et stabilisateur en attaque, Jones coche pas mal de cases et les Grizzlies vont logiquement tenter de le prolonger, le boss Zach Kleiman ayant déclaré il n’y a pas si longtemps qu’il n’hésiterait pas à sortir le chéquier pour conserver le noyau qui fait le succès actuel de Memphis. Mais clairement, il y aura des franchises intéressées, qui mettront en avant l’argument d’une titularisation et/ou l’argument financier. Parmi elles ? Les Wizards par exemple, eux qui ont clairement besoin d’un chef d’orchestre aux côtés de l’arrière Bradley Beal. Un dossier hyper intéressant à suivre.

Collin Sexton (agent libre restreint)

  • Stats 2021-22 : 16 points, 3,3 rebonds, 2,1 passes à 45,0% au tir et 74,4% aux lancers-francs 

Que vont bien faire les Cavaliers avec Collin Sexton ? Premier élément à avoir en tête : on parle d’un agent libre restrictif, ce qui signifie que Cleveland garde la main sur le dossier en pouvant théoriquement s’aligner sur n’importe quelle offre faite par la concurrence. Ceci étant dit, on est sur un dossier assez intrigant. En effet, Sexton n’a joué que onze matchs cette saison à cause d’une déchirure du ménisque, et les Cavaliers ont réalisé une très belle saison sans lui avec notamment la première nomination All-Star du meneur de jeu Darius Garland, en compagnie de Jarrett Allen. Avec l’excellent rookie Evan Mobley, ce trio représente le présent et l’avenir de Cleveland. Est-ce que Collin fait toujours partie du projet ? Selon les dernières infos partagées par The Athletic, les Cavs seraient intéressés pour faire revenir le meneur vétéran Ricky Rubio (dont on parlera un peu plus tard), et n’oublions pas que Caris LeVert est également présent sur le backcourt. On a comme l’impression qu’il y a un petit embouteillage et difficile à dire aujourd’hui si Cleveland pourra garder tout le monde, la franchise de l’Ohio voulant éviter la luxury tax la saison prochaine. En tout cas, Sexton pourrait intéresser du monde, lui qui pourrait demander un contrat pour 20 millions de dollars à l’année.

Goran Dragic (agent libre non restreint)

  • Stats 2021-22 : 7,5 points, 3,1 rebonds et 4,1 passes à 37,7% au tir et 81,8% aux lancers

À 36 balais, le Dragon n’est plus aussi redoutable qu’avant et reste sur sa plus faible saison statistique depuis 2011. Mais le principal intéressé a été clair, il veut jouer encore deux ou trois saisons et évolue actuellement avec l’équipe nationale de Slovénie dans le cadre des qualifs pour la Coupe du Monde 2023, la preuve qu’il possède toujours le goût de la balle orange. Du coup, peut-être qu’une équipe en recherche d’un meneur d’expérience en sortie de banc peut faire une bonne affaire. Cette saison, entre Toronto et Brooklyn, Dragic a connu une campagne compliquée qui ne reflète peut-être pas le niveau réel du bonhomme. Petit rappel : en 2020-21, lors de sa dernière saison à Miami, il tournait encore en 13 points – 4 passes à 37% à 3-points. De quoi espérer une meilleure production l’an prochain s’il se retrouve dans un environnement adapté. Si l’on en croit les dernières rumeurs, les Mavs du génie slovène Luka Doncic (tiens tiens) pourrait retenter le coup pour s’attacher ses services, et les Cavaliers garderaient son dossier dans leurs petits papiers pour prendre le rôle de meneur back-up derrière Darius Garland.

Ricky Rubio (agent libre non restreint)

  • Stats 2021-22 : 13,1 points, 4,1 rebonds et 6,6 passes à 36,3% au tir et 85,4% aux lancers

Dans la catégorie meneur vétéran/remplaçant, Ricky Rubio fait partie des références. Bien évidemment, sa grave blessure subie il y a quelques mois (rupture d’un ligament du genou, ligament déjà déchiré en 2012 qui plus est) laisse planer le doute sur le niveau auquel il pourra évoluer à son retour, lui qui va quand même sur ses 32 ans. Mais dans le même temps, on se souvient qu’avant son gros bobo, il a aidé les Cavaliers à franchir un vrai cap à travers son expérience et sa connaissance du jeu. Avant son retour un peu raté aux Wolves en 2020-21, il avait fait pareil aux Suns mais dans un rôle de meneur titulaire. Tout ça pour dire que Ricky a le basket dans le sang et que votre équipe est souvent meilleure quand elle possède en son sein un joueur comme Rubio. Pas un hasard si les Cavaliers sont intéressés pour le recruter à nouveau après l’avoir envoyé dans l’Indiana en février dernier pour recruter Caris LeVert. D’autres franchises à la recherche d’un meneur back-up pourraient aussi décider de tenter le coup, même si Rubio ratera les premières semaines de la saison 2022-23 à cause de sa rééducation.

Mais aussi : Delon Wright, Eric Bledsoe, Dennis Schroder, Raul Neto, Aaron Holiday, Facundo Campazzo, Rajon Rondo, Jevon Carter, D.J. Augustin, Isaiah Thomas…

Le tableau complet de la Free Agency 2022

Si votre équipe a absolument besoin d’un meneur de jeu, il y a quelques options qui pourraient convenir. D’autres pourraient également venir s’ajouter, notamment si Kyrie Irving décide de décliner sa player option pour arriver sur le marché, ou si un certain John Wall s’accorde avec les Rockets sur un buyout. À surveiller !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top