Grizzlies

La Draft des Grizzlies au révélateur : De’Anthony Melton transféré, un signe de la prolongation à venir de Tyus Jones ?

Tyus Jones Grizzlies 9 novembre 2021

Tyus Jones encore à Memphis à la rentrée ?

Source image : Youtube

Lendemain de Draft oblige, on fait des petits focus sur des choix qui ont pu interpeller la nuit dernière. Direction Memphis et le thème du jour est… le futur back-up de Ja Morant. Quel est donc le plan des Grizzlies ? 

Pour viser haut dans la NBA d’aujourd’hui, il faut pouvoir compter sur un poste 1 de qualité et un bon back-up pour tenir la distance quand le titu’ se repose ou est blessé. De ce côté-là, les Grizzlies n’étaient pas si mal cette saison avec l’extraordinaire Ja Morant pour assurer la mène et le toujours très propre Tyus Jones en remplaçant attitré. Si le duo a fait le bonheur des fans, la situation contractuelle de l’ancien des Wolves avait de quoi alarmer le front office. Libre cet été et avec plusieurs courtisans à ses trousses, Jones a de quoi faire plaisir à son banquier. La question est donc la suivante : les Grizzlies sont-ils disposés à payer le prix fort pour conserver le brillant back-up de Morant ? Entre la prolongation XXL de la star, celle de Jaren Jackson Jr l’an passé et la probable de Desmond Bane dans un an, Zach Kleiman pourrait être tenté de préserver ses finances. Comment faire ? En trouvant un remplaçant en interne par exemple. Il y a quelques semaines, De’Anthony Melton avait dit à Damichael Cole de Commercial Appeal qu’il se tenait prêt à assumer les responsabilités de meneur remplaçant si on lui demandait. Pas dégueu comme solution puisque le joueur a déjà évolué à ce poste à Memphis et il est lié pour encore deux ans à la franchise moyennant 8 millions de dollars par saison.

La solution idéale alors ? Il faut croire que non puisque Memphis a envoyé Melton à Philadelphie hier soir contre Danny Green et un pick de Draft. Dédé parti, Jones free agent, ça commence à sonner creux derrière Ja Morant non ? La direction aurait-elle eu un coup de coeur pour un meneur à la Draft ? Ça ne semblait pas criant en tout cas. Malgré quatre picks dont deux au premier tour, Memphis n’a drafté que Kennedy Chandler avec le 38ème choix. Pour le reste, il ne s’agissait que d’ailiers. On n’a rien contre le prospect de Tennessee (tiens, tiens) mais même si le staff fait des merveilles avec les jeunes, ils n’en feront pas un back-up de finaliste de conférence en une année. Il ne faut pas rêver non plus. Que reste-t-il comme solution alors ? La Free Agency bien sûr mais encore faut-il trouver la perle rare. Collin Sexton et Jalen Brunson sont sans doute trop chers pour les finances locales (et probablement en quête d’un autre rôle que celui de remplaçant), ce qui nous laisse quoi ? Dennis Schröder ? Ricky Rubio qui se remet tout juste d’une longue blessure ? Goran Dragic ? Un retour de Delon Wright peut-être ? Dur de trouver le bon équilibre entre le fit, le salaire et la réalité du marché.

Tout ça nous donne quand même l’impression que les Grizzlies sont dos au mur sauf si… Tyus Jones prolonge son deal. En y pensant bien, est-ce que les moves de Zach Kleiman ne trahissent pas une certaine confiance de la direction à l’idée que le meneur puisse continuer l’aventure ? Est-ce que tu laisses partir une option fiable et de confiance comme Melton si tu n’as pas déjà un plan B pour assurer les arrières de Ja ? Le GM a montré qu’il était quand même un dirigeant réfléchi sur les dernières intersaisons donc on serait tenté de lui laisser le bénéfice du doute. Soit il a trouvé un meneur sur le marché qui fera selon lui le boulot soit il estime que Jones peut prendre du rab dans le Tennessee. Vaut mieux qu’il ait raison sur l’un des deux points sinon ça risque de poser problème à la reprise.

Tyus Jones prêt à tester le marché, De’Anthony Melton transféré à la Draft, Ja Morant se retrouve sans meneur back-up confirmé pour le moment dans le Tennessee. Zach Kleiman est-il convaincu de pouvoir prolonger Jones ou le dirigeant a-t-il un autre plan en tête ? La réponse d’ici une grosse semaine. 

Source texte : Commercial Appeal / Damichael Cole 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top