News NBA

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs arrières à aller chercher cette année sur le marché ?

Free Agency NBA 2022 Arrières

Qui va prolonger ? Qui va faire ses valises ? On fait le point sur les plus gros poissons de cette Free Agency

Ça y est, la grande semaine de la Free Agency est lancée. Et pour bien se préparer, rien de mieux qu’une série de papiers qui vous présente les meilleurs agents libres disponibles cette année, poste par poste. Après les meneurs, on enchaine avec les arrières. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le casting est relevé. 

Info importante : cette liste ne prend pas en compte les joueurs concernés par une player option (ex : James Harden) ou une team option, étant donné qu’ils ne sont pas (encore) officiellement agents libres. 

Dans la même collection :

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs meneurs à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs ailiers-forts à aller chercher cette année sur le marché ?

NBA Free Agency 2022 : quels sont les meilleurs pivots à aller chercher cette année sur le marché ?

Bradley Beal (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 23,2 points, 4,7 rebonds et 6,6 passes à 45,1% au tir dont 30% du parking et 83,3% aux lancers-francs 

On commence avec du très lourd, sûrement l’un des free agents les plus prestigieux de cet été. En réalité, ça fait plusieurs intersaisons que le cas de Bradley Beal revient dans l’actu. Déjà parce que le gars est un joueur majeur de la Ligue à son poste et qu’il enchaine les saisons de grande qualité, mais aussi parce qu’il cartonne dans une équipe qui peine à décoller depuis plusieurs années maintenant et qu’il pourrait être tenté de rejoindre une franchise plus ambitieuse à court terme. Pas mal de managements se sont renseignées sur son cas, mais rien n’a jamais abouti. Disposant d’une player option (36 millions de dollars) qu’il devrait refuser, Bealou aurait pu enfin profiter de sa fin de contrat pour quitter Washington. Mais d’après les dernières infos d’ESPN, l’arrière devrait bien prolonger dans la capitale américaine, en allant au passage chercher un bon paquet de billets : on parle ici d’une Designated Veteran Player Extension, un énorme contrat de pas moins de 248 millions de dollars sur les 5 prochaines saisons. Même si tout est envisageable jusqu’au dernier moment, on se dirige donc pour l’instant vers un nouveau long contrat chez les Wizards pour le joueur qui va fêter ses 29 ans demain.

Zach LaVine (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 24,4 points, 4,6 rebonds et 4,5 passes à 47,6% au tir dont 38,9% du parking et 85,3% aux lancers-francs

On reste dans la catégorie des All Stars, mais cette fois du côté de Chicago. Alors qu’il enchaine les cartons et les saisons à plus de 20 points de moyenne, Zach LaVine a enfin connu un peu de succès collectif cette saison avec une première qualif’ en Playoffs depuis son arrivée en NBA en 2014, bien méritée pour l’arrière. Enfin bien entouré avec les arrivées de Lonzo Ball et DeMar DeRozan notamment, Zach pourrait être tenté de prolonger l’aventure avec les Bulls. En plus d’un challenge sportif sympatoche, Chicago va également pouvoir faire une belle proposition à son joueur : un contrat max de 212 millions de dollars sur 5 ans. Du côté de la franchise de l’Illinois, LaVine est visiblement la priorité et l’intérêt semble réciproque. Tous les éléments sont donc présents pour que le All-Star dispute une sixième saison à Chi-Town, déjà,, même si plusieurs franchises (Blazers, Mavs) suivraient sa situation de près depuis plusieurs semaines.

Anfernee Simons (agent libre restreint)

  • Stats 2021-22 : 17,3 points, 2,6 rebonds et 3,9 passes à 44,3% au tir dont 40,5% du parking et 88,8% aux lancers-francs

Auteur de trois premières saisons plutôt discrètes en NBA, Anfernee Simons a explosé en 2022. En un an, il est passé de 8 à plus de 17 points de moyenne avec quelques cartons notables, et quand on ajoute à cela des capacités de playmaking sérieuses et une bonne adresse de loin, on obtient un joueur qui peut attirer l’intérêt de pas mal de monde en tant que free agent. D’autant que le joueur des Blazers a accéléré après la blessure de Damian Lillard et le trade de C.J. McCollum aux Pelicans, en devenant carrément le leader offensif de son équipe (22 points de moyenne, 5,5 passes, 60% d’adresse). Avec un statut de free agent restreint, les Blazers peuvent garder la main sur son dossier. Même s’il sera sûrement courtisé, l’option la plus probable est que l’arrière signe un nouveau contrat dans l’Oregon d’après ESPN. Alors qu’il touchait moins de 4 millions de dollars cette saison, Simons va sûrement réclamer un contrat à la hauteur de ce qu’il a montré ces derniers mois. Reste à savoir le montant du deal qui lui sera proposé, dont le maximum peut atteindre 30,5 millions de dollars.

Malik Monk (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 13,8 points, 3,4 rebonds et 2,9 passes à 47,3% au tir dont 39,1% du parking et 79,5% aux lancers-francs

Il a été l’un des seuls rayons de soleil dans la saison 2021-22 noire qu’ont traversé les Lakers. Débarqué à Los Angeles sur la pointe des pieds pour apporter quelques points en sortie de banc, Malik Monk a dépassé les attentes jusqu’à gratter une place de starter. Une belle saison à 13 points, quasiment 3 passes de moyennes et 39% de loin qui pourrait le mettre en position de force cet été. Mais même si ils veulent conserver l’ancien de Charlotte, les Angelinos ne pourront sûrement pas lui proposer plus qu’une mid level exception à 6,3 millions de dollars alors qu’il pourrait aller chercher le double dans d’autres franchises. Mais comme le joueur l’a confié à The Athletic, les gros billets ne sont pas le seul facteur qui rentre en compte dans sa décision. Monk veut avant tout évoluer dans une équipe qui lui fait confiance, qui lui permet de s’exprimer, quitte à toucher moins d’argent. La possibilité de le voir rester dans la Cité des Anges avec un salaire au rabais existe donc, même si on checkera bien les propositions des autres franchises pour Malik.

Gary Harris (agent libre non-restreint)

  • Stats 2021-22 : 11,1 points, 2 rebonds et 1,8 passe à 43,4% au tir dont 38,4% du parking et 87,4% aux lancers-francs

Après des derniers mois sur la pente descendante à Denver, Gary Harris s’est bien relancé au Magic. Auteur d’une saison bonne sans être exceptionnelle, l’arrière pourrait en profiter pour prendre un nouveau départ. Dans une équipe du Magic qui continue de développer ses jeunes, GH risque d’avoir de plus en plus de mal à trouver sa place. À 27 ans, le guard est en pleine force de l’âge et pourrait intéresser plusieurs équipes. Depuis le milieu de la saison qui vient de se terminer, on parle d’un intérêt des Sixers qui voudraient compléter leur ligne arrière, le genre d’option qui pourrait permettre à Gary Harris de retrouver le rôle de défenseur du périmètre en sortie de banc qu’il aurait dû avoir à Denver. Avec en plus une belle adresse longue distance, Harris a ce qu’il faut pour devenir un role player qui compte, à Philadelphie ou ailleurs. Mais alors qu’il touchait encore 20 millions de dollars cette année, l’arrière ne recevra probablement pas plus de la moitié de cette somme pour son prochain contrat.

Mais aussi : Victor Oladipo, Gary Payton II, Lonnie Walker IV, Donte DiVincenzo, Jeremy Lamb, Austin Rivers, Bryn Forbes, Lou Williams…

Pour accéder au tableau récap complet de la Free Agency , cliquez juste ici

Il y a donc du beau monde chez les arrières pour cette Free Agency. Des noms sympas, mais peut être moins de mouvements qu’attendu, puisque plusieurs franchises sont prêtes à sortir le chéquier pour conserver leurs pépites. Mais comme nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise, on va surveiller ça de très près dès jeudi pour voir si les bruits de couloir se confirment.

Source : ESPN, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top