News NBA

Russell Westbrook et Bojan Bogdanovic élus Joueurs de la semaine en NBA : l’un a validé son 182ème triple-double et l’autre possède une belle calvitie

Russell Westbrook Bojan Bogdanovic 11 mai 2021

Si le swag les oppose, les performances les réunissent.

Source image : Twitter @NBAPR

Pour l’avant-dernier trophée de Players of the Week, ce sont Russell Westbrook et Bojan Bogdanovic qui ont été récompensés par la NBA. Pendant que le Brodie avait rendez-vous avec sa legacy, devenant codétenteur du record de triple-doubles en carrière avec Oscar Robertson (qu’il a magnifiquement dépassé hier), le Croate s’est lui occupé de mener l’attaque du Jazz, toujours premier de la Conférence Ouest, en l’absence de Donovan Mitchell. 

Pas le même génie et pas le même flow : voilà la punchline de rap français qui illustrait le mieux la remise des POTW ce lundi. A l’Est, Russell Westbrook est redevenu l’attraction principale de la Grande Ligue. Sa ligne de statistiques sur la semaine est tout simplement monstrueuse, avec 22,3 points, 17,3 rebonds et 18,3 passe décisives de moyenne. Merci, bonsoir. Niveau historique, personne ne peut rivaliser avec le marsupilami qui a entamé sa semaine en devenant le troisième joueur à entrer dans le club des 10/20/20 avec 14 points, 21 rebonds (career-high) et 24 assists (career-high égalé) contre les Pacers. Bien accompagné par un Bradley Beal flamboyant, Russ a continué sa ruée vers l’or face aux Bucks en nous livrant un match à 29 points, 12 rebonds et 17 passes décisives. Mais, il ne suffit pas d’empiler les statistiques pour avoir les palmes de la semaine. Westbrook a en l’occurrence aussi empilé les briques, mais surtout les wins et cette victoire décisive contre les Raptors ne reflète pas son excellente semaine au tir (13 points à 5/19, 17 rebonds et 17 passes). Enfin, le Triple-Double Monster a clôturé cette semaine d’une main de maitre en réalisant le jackpot avec une W cruciale face aux Pacers venus pour chasser la sorcière (133-132). Bradley Beal et RussWest en ont profité pour devenir le premier duo de l’histoire à compiler 50 points pour l’un et au moins 30/10/10 pour l’autre (33 points, 19 rebonds et 15 passes pour la légende d’OKC). Une semaine ALL-TIME pour le MVP 2017.

Si au jeu de poser ses parties dans le sprint final le Brodie rivalise largement avec Clinton Njié (s/o Snapchat), un autre joueur a montré qu’il en avait aussi dans le caleçon, permettant à son équipe de rester au sommet du classement NBA. Bojan Bogdanovic a impressionné en l’absence de son leader d’attaque grâce à sa régularité au tir. Les Spurs ont été servis deux fois, les Nuggets et les Rockets n’en n’ont pas redemandé, mais le résultat était à chaque fois le même : une victoire bien vénère des Mormons qui comptent bien terminer cette saison régulière tout en haut de la pyramide. Du côté des boxscores, le Croate se la joue Mr Propre avec 29,3 points, 4,5 rebonds et 1,5 passes  à plus de 62% au tir, sans jamais descendre en-dessous de la barre des 50% dans un match ! Si les victoires face aux texans de San Antonio et Houston ont été des formalités, le heatcheck de la semaine a lieu dans une confrontation serrée face à leur bourreau des Playoffs 2020 : les Nuggets. Désolé Nikola Jokic, mais il n’était pas le joueur de l’Est le plus étincelant dans ce match. Le double B a posé son carrer-high, compilant 48 points dont 8 tirs du parking, le tout dans une grosse win. Le Jazz ne peut plus sortir du Top 2 après cette semaine sans-faute et le numéro 44 d’Utah y est pour quelque chose en terminant 3 fois sur 4 le meilleur marqueur de son équipe.

Les Joueurs de la semaine ont été brillants, dans deux styles différents. L’un a placé définitivement son nom au Panthéon de la NBA, l’autre prouve dans l’ombre que le Jazz a bien fait de sortir le chéquier pour s’attacher ses services.

Source texte : NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top