Rookie Rankings

Rookie de l’Année 2020-21 : seul Tyrese Haliburton arrive à suivre le rythme de malade imposé par LaMelo Ball

On ne connaît qu’un homme capable de prendre le titre de ROY à LaMelo.

Source image : NBA League Pass

Le All-Star Weekend est passé, on est au moment de la petite trêve de mi-saison et c’est donc l’occasion idéale pour faire un nouveau bilan dans la course au Rookie de l’Année. Il y a un mois, on avait mis LaMelo Ball en tête, et le gamin a confirmé qu’il était fait pour la Grande Ligue. Mais il n’est pas le seul à avoir brillé ces dernières semaines…

Statistiques et analyses fines arrêtées au 8 mars

Quelques mentions honorables

Sans ordre particulier : 

– Théo Maledon (Thunder) : 7,8 points à 39,5% au tir dont 35,4% du parking, 3,0 rebonds, 3,3 assists, 1,0 interception en 25,7 minutes

– Xavier Tillman (Grizzlies) : 7,0 points à 51,3% au tir, 4,6 rebonds, 1,7 assist en 20,4 minutes

– Precious Achiuwa (Heat) : 6,1 points à 57,9% au tir, 4,0 rebonds en 14,0 minutes

– Deni Avdija (Wizards) : 5,9 points à 43,3% au tir dont 35,6% du parking, 4,7 rebonds, 1,3 assist en 21,5 minutes

– Devin Vassell (Spurs) : 5,5 points à 39,7% au tir dont 39,7% du parking, 3,2 rebonds, 1,1 assist, 1,1 interception en 17,3 minutes

– Isaac Okoro (Cavaliers) : 8,1 points à 41,3% au tir, 2,7 rebonds, 1,9 assist, 1,2 interception en 33,2 minutes

– Tyrese Maxey (Sixers) : 8,0 points à 45,0% au tir, 1,9 rebond, 1,8 assist en 16,2 minutes

– Payton Pritchard (Celtics) : 7,7 points à 45,7% au tir dont 40,2% du parking, 2,3 rebonds, 2,3 assists en 21,4 minutes

– Dylan Windler (Cavaliers) : 6,3 points à 45,6% au tir dont 36,5% du parking, 4,1 rebonds, 1,3 assist en 19,0 minutes

– Isaiah Stewart (Pistons) : 5,4 points à 55,5% au tir, 5,8 rebonds, 1,0 contre en 18,4 minutes

– Facundo Campazzo (Nuggets) : 5,5 points à 40,5% au tir dont 37,9% du parking, 1,0 rebond, 2,1 assists, 1,0 interception en 16,3 minutes

– Saben Lee (Pistons) : 7,1 points à 54,3% au tir, 1,5 rebond, 2,3 assists en 15,9 minutes

– Jaden McDaniels (Wolves) : 5,1 points à 38,3% au tir, 3,4 rebonds, 1,0 assist, 1,0 contre en 19,1 minutes

#10 – Cole Anthony (Magic)

Statistiques 2020-21 : 11,0 points à 37,5% au tir et 83,6% aux lancers-francs, 4,4 rebonds, 3,8 assists en 26,7 minutes

Huitième dans notre premier Rookie Ranking de la saison début février, Cole Anthony perd logiquement deux places étant donné qu’il est à l’infirmerie depuis quasiment un mois. Comme beaucoup de ses copains d’Orlando, l’ancien de North Carolina a été frappé par un bobo assez handicapant, à savoir une fracture non-déplacée au niveau de la première côte droite. Dommage pour le fils de Greg Anthony, qui avait reçu les commandes à la mène suite à la terrible blessure de Markelle Fultz. Cependant, on a tout de même voulu le laisser dans le Top 10 histoire qu’il ne tombe pas aux oubliettes après sa production correcte du début de saison. Et puis bonne nouvelle, il devrait bientôt faire son retour sur les parquets pour reprendre là où il s’est arrêté.

#9 – Desmond Bane (Grizzlies)

Statistiques 2020-21 : 9,6 points à 47,8% au tir dont 44,3% du parking, 2,9 rebonds, 1,4 assist en 22,8 minutes

Y’avait déjà un gros noyau de jeunes joueurs prometteurs à Memphis, et il faut désormais ajouter Desmond Bane à la liste. Formé du côté de l’université de TCU et auteur d’un cursus complet à l’université (quatre ans avec les Grenouilles texanes), l’extérieur de 22 ans montre qu’il peut déjà contribuer sérieusement au plus haut niveau. On parlait de lui comme étant un 3&D solide au moment de la Draft, on ne prend pas trop de risques si on dit que les Grizzlies sont aujourd’hui contents de leur choix : pas loin des 10 points de moyenne à quasiment 45% du parking, c’est propre. Depuis la fin janvier et le retour des Oursons sur les parquets après plusieurs matchs reportés, Bane a vraiment passé la vitesse supérieure (plus de 13 points de moyenne entre le 30 janvier et le 10 février avant d’être coupé dans son élan pour raisons personnelles avec quatre matchs ratés) et reste sur trois matchs dans le cinq des Grizzlies juste avant le All-Star Break, lui qui a notamment profité de l’absence de Grayson Allen.

#8 – Saddiq Bey (Detroit Pistons)

Statistiques 2020-21 : 9,9 points à 40,9% au tir dont 39,3% du parking, 3,9 rebonds, 1,1 assist en 22,9 minutes

En parlant de prospect 3&D, voici Saddiq Bey, qui intègre pour la première fois notre Top 10. Et pour cause, vous en connaissez beaucoup vous des rookies qui récoltent un trophée de meilleur joueur de la semaine ? Bon, on l’avoue, la NBA a un peu craqué sur ce coup-là mais Saddiq possède bien son nom sur le palmarès pour la semaine du 8 au 14 février dans la Conférence Est : 17,8 points, 5,5 rebonds, 71,4% au tir dont 69,6% du parking, autant dire qu’il était vraiment très très chaud, avec notamment cette pointe à 30 pions à 10/12 dont un parfait 7/7 de loin (une première pour un rookie dans l’histoire de la Ligue) sur le parquet de Boston. Cette petite enflammade n’est cependant pas un acte isolé dans le sens où Saddiq Bey continue à produire avec régularité pour ses Pistons, lui qui tourne à 12 points et 5 rebonds depuis dans un rôle de titulaire. Il est certes redescendu de son nuage au niveau de l’adresse mais il mérite sa huitième place. Les Pistons, plus que jamais en mode reconstruction après avoir lâché Blake Griffin, tiennent un bon.

#7 – Jae’Sean Tate (Rockets)

Statistiques 2020-21 : 9,9 points à 53,6% au tir, 5,3 rebonds, 1,7 assist en 27,4 minutes

Ce n’est un secret pour personne, cela ne va pas très fort chez les Rockets actuellement avec cette terrible série de treize défaites consécutives. Mais au milieu de ce marasme, Jae’Sean Tate continue de s’illustrer et représente le petit rayon de soleil dans le ciel sombre de Houston. Avec une trentaine de minutes par match depuis le début du mois de février et les titularisations qui s’enchaînent (même s’il a été remplaçant lors de deux des trois derniers matchs), la production du rookie – non drafté on le rappelle – s’est élargie : dix matchs à plus de 10 points dont deux perfs à 19 unités, une vraie présence au rebond ainsi qu’en défense, franchement c’est du sérieux. Forcément, perdre soir après soir, ça pèse, mais Tate se retrouve aujourd’hui dans une franchise en transition où les vétérans ont tendance à rater des matchs, ce qui devrait lui offrir d’autres opportunités à l’avenir. Voilà qui promet.

#6 – Patrick Williams (Bulls)

Statistiques 2020-21 : 10,2 points à 47,4% au tir dont 39,0% à 3-points, 4,8 rebonds, 1,2 assist en 28,5 minutes

Après Jae’Sean Tate, on a un autre rookie qui a vu son temps de jeu bien augmenter ces dernières semaines. Passé de 25 à 32 minutes par match avec notamment les absences prolongées de Lauri Markkanen et Otto Porter Jr., Patrick Williams devient un élément qui compte de plus en plus chez les Bulls. Offensivement, c’est toujours un peu irrégulier pour ce jeunot au potentiel de two-way player, mais le produit de Florida State a montré quelques belles choses avec onze performances au-dessus de la barre des dix points depuis début février, avec un record en carrière établi du côté d’Orlando (20 unités le 5 février dernier) et un premier double-double en NBA (16 points et 10 rebonds le lendemain) également contre le Magic (avant d’en lâcher un deuxième le 20 février). Une production intéressante donc, en espérant que ça continue lors de la deuxième partie de saison.

#5 – James Wiseman (Warriors)

Statistiques 2020-21 : 11,8 points à 51,0% au tir dont 37,0% à 3-points, 5,9 rebonds, 1,1 contre en 20,8 minutes

Sur le podium lors de notre premier Rookie Ranking de la saison, James Wiseman chute de deux places pour notre bilan de mi-saison. C’est ce qui arrive quand on passe du temps à l’infirmerie pendant que d’autres gambadent sur les parquets. Victime d’une entorse du poignet, le numéro 2 de la Draft 2020 n’a pas joué le moindre match au cours des trois premières semaines du mois de février. Il est revenu pour participer aux six dernières rencontres des Warriors avant le break du All-Star Weekend, où il a tourné à 10,5 points et 5,3 rebonds de moyenne en une vingtaine de minutes, la grande partie du temps en sortie de banc. Malgré tout, Wiseman pourrait bientôt remonter au classement car le coach Steve Kerr prévoit de lui donner plus de responsabilités, et compte sur lui pour peser plus souvent dans les raquettes. Juste avant la trêve, le jeune pivot a joué 35 minutes face aux Suns, un record en carrière, avec son deuxième double-double (11 points, 11 rebonds) de la saison à la clé. Certes, les Dubs étaient privés de nombreux éléments, mais c’est peut-être un signe des choses à venir.

#4 – Immanuel Quickley (Knicks)

Statistiques 2020-21 : 12,2 points à 38,9% au tir dont 38,1% à 3-points et 94,2% aux lancers-francs, 2,3 rebonds, 2,4 assists en 18,8 minutes

Les Knicks représentent la grosse surprise de la saison, et Immanuel Quickley en est peut-être le meilleur symbole. Sélectionné en fin de premier tour, le gamin originaire de… Havre de Grace a poursuivi sur la dynamique de son début de saison pour aider New York à obtenir un bilan positif au moment du All-Star Break. Quelques coups de chaud comme face aux Rockets (22 points), aux Kings (25 points) ou aux Spurs (26 points), des matchs où il se montre bien plus discret et où il est aussi moins utilisé par Tom Thibodeau, tout ça en ayant toujours ce rôle de contributeur en sortie de banc au milieu d’un backcourt bien rempli. Thibs l’aime bien dans ce costume de booster au sein de la second unit, à tel point qu’il a préféré mettre Frank Ntilikina dans le starting five récemment quand Elfrid Payton et Derrick Rose – arrivé début février – étaient tous les deux absents.

#3 – Anthony Edwards (Wolves)

Statistiques 2020-21 : 14,9 points à 37,1% au tir et 80,5% aux lancers-francs, 4,0 rebonds, 2,5 assists en 29,1 minutes

Les Wolves sont à chier, les Wolves n’ont quasiment plus rien à jouer, alors autant laisser Anthony Edwards – titu depuis fin janvier – faire son show, car c’est probablement l’une des seules raisons pouvant pousser un fan de basket à regarder Minnesota sur le League Pass cette saison. Et c’est dans ce contexte-là que le premier choix de la Draft a lâché le dunk de l’année il y a environ trois semaines, un poster d’une violence inouïe sur le pauvre Yuta Watanabe, qui n’a pas compris ce qui venait de se passer. Plus généralement, Edwards est le deuxième plus gros scoreur parmi sa cuvée, lui qui reste sur trois perfs à plus de 20 points lors des quatre derniers matchs, mais aussi quatre matchs à au moins 20 shoots tentés (notons que Malik Beasley était absent et que D’Angelo Russell est aussi à l’infirmerie). On vous la dit, il a une grosse liberté offensive. Pour l’efficacité faudra clairement repasser, et le nouveau coach des Loups Chris Finch souhaite d’ailleurs le voir attaquer plus souvent la raquette au lieu de tirer du parking. Néanmoins, ça suffit pour intégrer le podium de notre Rookie Ranking.

#2 – Tyrese Haliburton (Kings)

Statistiques 2020-21 : 13,2 points à 49,4% au tir dont 43,3% à 3-points, 3,6 rebonds, 5,4 assists, 1,1 interception en 30,1 minutes

D’une quinzaine à l’autre, les Kings sont capables de passer d’une équipe kiffante qui enchaîne les wins à une équipe claquée qui n’arrête pas de perdre. Certains diront que c’est la TrashTalk Curse, nous on dit simplement que c’est les Kings. Mais au milieu de tout ça, Tyrese Haliburton continue de briller régulièrement. Deuxième de notre classement début février, Hali avait rapidement montré qu’il n’était pas vraiment un rookie comme un autre et depuis, il a enchaîné avec brio : 16,2 points de moyenne, 3,8 rebonds, 5,3 assists, 1,8 interception, à 51,3% au tir dont 45% du parking, tout ça toujours dans un rôle de sixième homme. Oui, on parle bien d’un gamin de 21 ans qui découvre la Grande Ligue. Et sans la moindre surprise, cette production a permis à Tyrese de décrocher son deuxième titre de rookie du mois à l’Ouest malgré les résultats claqués des Kings. Seul bémol, la pépite de Sacramento a fini la première partie de saison à l’infirmerie à cause d’un mollet douloureux.

#1 – LaMelo Ball (Hornets)

Statistiques 2020-21 : 15,8 points à 44,9% au tir dont 37,8% du parking et 80,2% aux lancers-francs, 6,0 rebonds, 6,3 assists, 1,6 interception en 28,9 minutes

Michael Jordan himself l’a dit, LaMelo Ball dépasse les attentes des Hornets. La franchise de Charlotte savait évidemment qu’il possédait du talent plein les mains, mais elle ne pensait pas qu’il allait réussir à s’adapter si vite au jeu NBA. À même pas 20 piges, LaMelo a non seulement amené un peu de hype et de show chez les Frelons, mais il parvient surtout à impacter positivement les résultats de son équipe et ça, c’est rare pour un rookie. Au moment du All-Star Break, les Hornets sont septièmes de l’Est avec un bilan quasiment à l’équilibre (17-18). Clairement, Ball a sa part de responsabilité là-dedans, lui qui vient de décrocher un nouveau titre de rookie du mois. Depuis le 1er février, le frangin de Lonzo joue vraiment un super basket, encore mieux que ce qu’il a proposé lors des premières semaines. Désormais titulaire indiscutable, LaMelo reste sur 15 matchs à quasiment 21 points de moyenne, 6,2 rebonds, 6,7 caviars, 1,9 interception à 46,4% au tir, presque 45% du parking et 84,6% aux lancers-francs. Impressionnant le gamin. Faut voir s’il peut tenir cette superbe cadence en deuxième partie de saison, mais va vraiment falloir se lever de bonne heure pour lui arracher le titre de Rookie de l’Année.

En gros, on assiste à une course à deux entre LaMelo Ball et Tyrese Haliburton, et c’est le premier qui mène la danse. Avant le All-Star Break, on aurait dû avoir une opposition bien sympathique entre les deux, malheureusement Tyrese était out. Mais ce n’est peut-être que partie remise, car les Kings vont se déplacer à Charlotte lundi prochain. Ça promet !

1 Comment

1 Comment

  1. DelaneyRudd

    9 mars 2021 à 13 h 23 min at 13 h 23 min

    Attention petite coquille : « les Hornets sont septièmes de l’Ouest » => à moins que ma franchise favorite ait changé de conf, et j’espère pas, faut modifier 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top