News NBA

Devin Booker et Saddiq Bey élus joueurs de la semaine : indifférence en Arizona, scènes de liesse dans les rues de Detroit

Saddiq Bey

On en reste bouche Bey.

Source image : NBA League Pass

Lundi soir oblige, la NBA a dévoilé ses deux meilleurs joueurs de la semaine passée. Les heureux élus ? Devin Booker à l’Ouest et une petite (énorme) surprise à l’Est puisque Saddiq Bey – le rookie des Pistons – repart avec la récompense. Allez, tu m’étonnes que Griffin ne veuille plus jouer. 

Le petit rituel du lundi continue et du côté de la Conférence Ouest, c’est Devin Booker qui repart avec la récompense hebdomadaire : sa première de la saison et sa première en carrière, tout simplement. Il est par ailleurs le premier Sun à recevoir la distinction depuis un certain Goran Dragić, le 3 Février 2014. Cependant, il ne peut y avoir débat sur la nomination de D-Book, lui qui a enfin joué à un niveau où on l’attendait depuis le début de la saison, avec des moyennes de 32,3 points, 5,3 assist et 5 rebonds à 56,3% au shoot dont 47,6% de loin. Ainsi, les Suns ont remporté leurs quatre rencontres de la semaine, étendant leur série de victoires à six. Des succès d’une importance capitale dans la course à l’avantage du terrain, mais surtout des victoires de prestige puisque Phoenix s’est imposé face aux deux meilleures rotations de l’Est : Philadelphie et Milwaukee. Des rendez-vous que Booker a marqué de son empreinte avec notamment 30 points face aux Bucks, puis 36 points – son season-high – trois jours plus tard devant les Sixers. Deux prestations contre les deux meilleures défenses de la Ligue, qui n’ont pas réussi à stopper un arrière de 24 ans, bien décidé à se rendre au All-Star Game. Est-ce que ce sera assez pour décrocher sa deuxième étoile ? Quoi qu’il en soit, c’est surtout la forme actuelle des Suns qui compte et le moins que l’on puisse dire, c’est que si Booker joue à ce niveau de jeu chaque semaine, Phoenix va très rapidement faire pression sur le peloton de tête.

Villanova, encore et encore. L’Université – championne NCAA en 2016 et 2018 – continue d’envoyer des pépites en NBA et le petit dernier n’est autre que Saddiq Bey : le rookie des Pistons vient de décrocher à seulement 21 ans, sa première récompense hebdomadaire. Petite surprise quand on sait qu’il était en concurrence avec un Terry Rozier de gala. Mais voilà, Saddiq Bey est bel et bien le vainqueur, et il faut dire qu’il sort d’une semaine de fou furieux : 17,8 points, 5,5 rebonds et 2 assists de moyenne, à 71% au tir (25/35) dont un insolent 70% de loin (16/23). Bref, une semaine sous le signe de la chaleur puisque le rookie n’a pas arrêté de planter du parking, comme le prouve son incroyable match face aux Celtics garni de 30 points et 12 rebonds à 10/12 au tir dont un 7/7 de loin ! Il est devenu le premier rookie de l’histoire de la NBA à terminer la rencontre avec sept tirs primés sans aucun raté, et le quatrième rookie à scorer 30 pions dont sept 3-points dans un double-double, rejoignant Jason Kidd, Stephen Curry et Lauri Markkanen. Le plus important reste qu’il a mené son équipe lors d’une semaine sur le thème de la Win, puisque Detroit a remporté trois de ses quatre rencontres, dont deux de prestige face aux Nets et Celtics. Désormais, les Pistons ne sont plus la pire équipe de la Ligue et sont désormais à l’Est avec un bilan de 8 victoires pour 19 défaites. Allez, le Top 8 n’est plus qu’à quatre victoires et si Bey continue son chantier, rien n’est impossible. Une conclusion sur le thème de l’espoir même si à titre personnel, on n’y croit pas du tout. 

Devin Booker remporte son premier joueur de la semaine tout comme le rookie Saddiq Bey, auteur d’une semaine de pyromane. Le départ prochain de Blake Griffin risque par ailleurs d’ouvrir encore plus de portes et de minutes pour Bey qui mine de rien, se place en outsider dans la course au Rookie of the Year.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top