Magic

Cole Anthony out jusqu’au All-Star Break : Michael Carter-Williams va pouvoir prouver qu’il sait toujours jouer au ballon

Cole Anthony 20 décembre 2020 Magic Orlando

Allezzzzzzzzz, on continue avec les bobos…

Source image : NBA League Pass

Absent lors des trois derniers matchs d’Orlando, Cole Anthony ne retrouvera pas les parquets avant plusieurs semaines. Le meneur rookie doit en effet rester à l’infirmerie encore un peu, une infirmerie qui continue d’être bien blindée. 

Il va falloir patienter au moins jusqu’au All-Star Break (5-10 mars) pour espérer revoir Cole Anthony sur les parquets. Victime d’une fracture non-déplacée au niveau de la première côte droite, le meneur rookie va ainsi rater un gros mois de compétition si l’on prend en compte le fait qu’il s’est blessé le 9 février dernier lors de la défaite du Magic à Portland. La nouvelle a été annoncée par Josh Robbins de The Athletic, et cette absence prolongée représente donc un vrai coup d’arrêt pour le produit de North Carolina pour sa première campagne chez les grands. Après la grosse blessure de Markelle Fultz, Anthony fut propulsé dans le cinq de départ par le coach Steve Clifford et a su profiter de l’opportunité pour se montrer malgré l’enchaînement de défaites. 16 matchs, 16 titularisations, 30 minutes de jeu par soir, tout ça pour des statistiques honorables de 12,6 points, 4,3 rebonds, 4,2 passes décisives (pour 2,5 turnovers) avec quasiment 41% de réussite au tir et un joli 38,3% du parking. Au milieu de l’avalanche de bobos qui frappe Orlando cette saison, Anthony faisait donc partie des rares points positifs avant qu’il ne soit victime à son tour de la malédiction des blessures. On croise les doigts pour qu’il revienne frais et dispo à la mi-mars afin de reprendre là où il s’est arrêté.

En attendant, on devrait assister au « show » Michael Carter-Williams, qui vient lui tout juste de quitter l’infirmerie. Après une absence d’une bonne vingtaine de matchs à cause d’une blessure au pied, MCW a effectivement joué les deux dernières rencontres et honnêtement, pour un mec qui a raté plus d’un mois de compétition, il s’est bien débrouillé : 21 points, 7 rebonds, 7 caviars dans une victoire sur le parquet des Kings tout d’abord, puis 14 points et 4 passes décisives à Phoenix ensuite. À lui d’enchaîner maintenant qu’il possède la place de titulaire (pour info, en plus de Cole Anthony, l’autre meneur Frank Mason s’est également blessé, il a ainsi été coupé et remplacé par Chasson Randle) aux côtés de véritables foudres de guerre (ou pas) comme Gary Clark, Dwayne Bacon ou encore James Ennis III. Avec toutes ces blessures, les starting lineups du Magic ressemblent de plus en plus à ceux d’une équipe de G League et il y a des soirs où on peut voir Bacon prendre… 18 shoots – oui oui c’est bien arrivé – tandis qu’un mec comme Terrence Ross en profite pour se la jouer Kobe et lâcher 25 tirs au calme. Voilà où on en est dans ce coin-là de la Floride, où Nikola Vucevic doit se sentir de plus en plus seul.

Bien évidemment, ce n’est pas la joie à Orlando. La saison ne possédait déjà plus beaucoup d’intérêt pour les fans du Magic et maintenant, leur rookie choisi au premier tour de la Draft 2020 doit réaliser un séjour prolongé à l’infirmerie. C’est quoi la suite, Nikola Vucevic qui laisse sa place à Khem Birch ?

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top