One-on-One

Salut Klay Thompson, comment ça va ? En confinement depuis le 13 juin 2019, ça commence à faire long

Klay Thompson

C’est sympa au début, mais AK37 a des fourmis dans les jambes après avoir passé une saison entière sur le banc.

Source image : YouTube

Etrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Focus aujourd’hui sur Klay Thompson qui a commencé à se confiner le 13 juin 2019. Effectivement, ça commence à faire long.

Si vous vivez mal ce reconfinement en rêvant des grands espaces et en vous rappelant, ému, de l’ambiance qui régnait au bureau avant que ce foutu virus ne vienne nous pourrir la vie, pensez à Klay Thompson. Véritable soldat dans l’âme et dévoué pour ses coéquipiers, il vient d’assister impuissant à l’une des pires saisons de l’histoire de sa franchise de toujours. Alors la prochaine fois que vous sentirez la déprime arriver, pensez-y et elle repartira aussi sec.

On l’avait quitté dans le troisième quart-temps du Game 6 des Finales NBA 2019 où il avait été absolument exemplaire. Victime d’une rupture des ligaments croisés alors qu’il essayait de monter au dunk, le sniper regagne tout de suite les vestiaires. Mais conscient qu’il doit revenir tirer ses lancers-francs s’il veut pouvoir rejouer dans le match le plus important de la saison de Golden State, il serre les dents et sort du tunnel en trottinant quelques minutes plus tard. Un vrai Warrior, au sens propre. Mais après avoir fait filoche sur ses deux tentatives et embrasé l’Oracle Arena pour le dernier match de la franchise avant de déménager à San Francisco, le All-Star ne peut pas continuer, paralysé par la douleur. C’est ainsi que commence une longue période de soin et de rééducation pour le Splash Bro qui a vite tiré un trait sur la saison 2019-20 pour se concentrer sur son objectif de revenir pour les Jeux Olympiques 2020. Finalement repoussés d’un an dans le contexte que l’on connait, KT n’a pas raté grand-chose avec une saison rapidement mise à la poubelle par Steve Kerr et son staff à cause de toutes les blessures et qui s’est finalement arrêtée en mars, les Dubs n’ayant pas été invités à jouer dans la bulle durant l’été.

Finalement, on peut dire que Klay Thompson a bien choisi son timing pour se blesser. Avec le départ de Kevin Durant et les absences de Stephen Curry et de Draymond Green, cette campagne 2019-20 aurait de toute façon été laborieuse pour les Warriors qui en ont même profité pour obtenir un second choix de Draft dans l’histoire. Et même si l’arrière né à Los Angeles n’a pas trop d’avis sur le sujet, ce pick pourrait se transformer en bel argument de négociation pour permettre à Golden State de monter un trade et faire venir une autre star dans la baie avant la saison prochaine. A 30 ans, l’acolyte de Chef Curry entrera seulement dans la deuxième année d’un contrat de cinq saisons à 190 millions de dollars. L’objectif est donc clair pour le triple champion NBA : ramener sa franchise sur le toit de la Ligue après une saison où il a pu recharger les batteries et soigner son genou.

Les images de ses premiers entraînements collectifs sont rassurants. Ça monte au cercle comme si de rien n’était et l’appréhension vis-à-vis de sa blessure semble déjà complètement dissipée. Il faudra bien sûr vérifier cela en match à partir de la reprise mais la concurrence doit déjà se préparer au pire. En sortie d’une absence aussi longue, les joueurs ont tendance à revenir plus adroits. Sauf que quand on parle déjà d’un pyromane maladif déjà diagnostiqué, il y a de quoi réellement flipper pour les défenses. Peut-être que les 37 points dans un quart-temps ou les 14 3-points dans un match n’étaient que des mises en bouche pour ce qu’il nous réserve cette saison. Son père nous a déjà teasé un petit peu, on peu même commencer à sentir un peu le cramé si on se concentre sur notre sens olfactif. A moins que ça ne soit notre imagination qui nous joue des tours, on ne sait plus bien si l’on doit croire tout ce que l’on voit quand Klay Thompson commence à chauffer un peu de loin.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 50%
  • Jauge de hype actuelle : 75%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 50%
  • Celui qu’il aimerait devenir : Ray Allen
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Matt Bonner

C’est comme une deuxième carrière qui commence pour Klay Thompson qui a toujours autant la dalle qu’à ses débuts. Sur le plan collectif, il souhaite reprendre la dynastie des Warriors là où ils s’étaient arrêtés, sans oublier ses « petits » objectifs individuels qui pourront tomber sur la route avec toujours le Hall of Famer et un titre honorifique de meilleur sniper de l’histoire en ligne de mire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top