Warriors

Klay Thompson n’en peut plus d’entendre dire que la dynastie des Warriors est finie : le bestiau va arriver très énervé la saison prochaine

Klay Thompson conseil de classe

« Attendez que je revienne. »

Source image : NBA League Pass

Trois titres et cinq Finales NBA en cinq saisons, oui les Warriors sont l’une des dynasties de l’histoire de la Grande Ligue. Cette année – avec toutes ces blessures – fait considérablement tâche vis-à-vis de la dynamique récente de l’équipe. Alors, fin de dynastie ou juste illustration de l’expression « reculer pour mieux sauter » ? Klay Thompson a sa petite idée.

15 victoires pour 50 défaites, dernière équipe de NBA, constat effroyable pour cette année des Warriors. Même si au vu du départ de Kevin Durant et de la grosse blessure de Klay Thompson, personne ne s’attendait à une saison extraordinaire des Guerriers pour leur première au Chase Center de San Francisco, on ne pouvait pas non plus s’attendre à ça pour une équipe comptant dans ses rangs Stephen Curry, Draymond Green et D’Angelo Russell. Mais une terrible avalanche de blessures plus tard, dont celle de Steph, c’est bien dans cette situation que s’est retrouvé le groupe de Steve Kerr. Au vu de ce contexte, des fans, des observateurs et même des acteurs de la Grande Ligue crient à la fin de dynastie, un avis qui dégoûte Klay Thompson, qui n’arrive pas à le comprendre en voyant à quel point l’infirmerie de son équipe était remplie cette saison. Il s’est exprimé dans une vidéo concernant sa rééducation, publiée sur la chaîne YouTube de Kaiser Permanente.

« Ça me tue à l’intérieur d’entendre d’autres équipes, tant de têtes pensantes et certains de mes pairs dire que la dynastie est finie, que nous avons eu un beau parcours. J’ai encore tellement de choses à donner au jeu, mais la patience forge définitivement le caractère. »

L’arrière ronge son frein et a hâte de pouvoir revenir sur les parquets avec son équipe au complet. Car le contexte, malgré cette mauvaise saison, est excellent pour les Warriors, qui ont les capacités de dominer à nouveau dès la saison prochaine ou au moins de faire partie des contenders. En effet, même si lui, Stephen Curry et Draymond Green commencent à prendre de l’âge, prenez un Big Three qui était à un match de réaliser un back-to-back en battant le record de victoires sur une régulière, et ajoutez-y un ailier comme Andrew Wiggins et un futur top choix de Draft, ça vous donne une équipe extrêmement sérieuse. Le management a le choix de repartir la saison prochaine avec ces cinq gars-là, ou alors avec son Big Three accompagné d’un très gros joueur ramené dans le cadre d’un potentiel trade du pick de Draft et de Wiggins. De plus, les Dubs pourront compter sur des jeunes qui se sont montrés en cette terrible saison comme Eric Paschall ou Marquese Chriss, sur le retour d’un Kevon Looney et encore d’autres petites pièces. Un effectif qui à coup sûr peut faire du bruit pour éventuellement rajouter encore des lignes à l’histoire de cette dynastie.

Même si la prochaine Draft ne semble pas posséder de phénomène à première vue, aller chercher un Top 3 l’année où tes stars sont blessées, c’est presque un coup de maître pour les saisons qui suivent. Et ça, Klay Thompson est impatient de le prouver à l’ensemble de la sphère NBA.

Source texte : Kaiser Permanente

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top