Lakers

Les Lakers recrutent une directrice de la justice raciale : il y a des combats plus importants à mener qu’une série de Playoffs

Maillot Lakers

On ne prend pas le sujet à la légère à L.A.

Source image : YouTube/Los Angeles Lakers

Les Lakers viennent sans doute de signer leur plus belle recrue de la saison. Karida Brown arrive chez les Purple and Gold en tant que première directrice de la justice raciale d’une franchise NBA. Une nécessité pour l’organisation, et un processus à entamer pour Karida Brown.

Depuis plusieurs semaines, les États-Unis sont agités par de violentes tensions sociales qui font suite au décès de George Floyd. Alors que la communauté Afro-Américaine est en émoi depuis ce tragique épisode, le monde de la NBA a besoin d’extérioriser ses peines. À Minneapolis, les Wolves se sont réunis pour évacuer leur tristesse et certains joueurs ont pris part à des manifestations du mouvement Black Lives Matter. Point culminant de la lutte, certains joueurs comme Kyrie Irving et Avery Bradley pourraient ne pas reprendre la saison par conviction personnelle et désir d’obtenir une meilleure justice sociale partout dans le pays. Dans ce contexte extrêmement sensible, Karida Brown sera donc la première directrice de la justice raciale dans l’histoire des Lakers, responsable notamment des actions qui seront menées par la franchise sur le plan social. Plus précisément, cette enseignante au département d’études afro-américaines ainsi qu’au département de sociologie de UCLA doit aider la franchise aux 16 titres à identifier les formes de racisme et à lutter contre elles. Pour Associated Press, la professeure réagit à sa nouvelle tâche.

« [À la question ‘est-ce que les Lakers sont une organisation anti-raciste ou non-raciste’, ndlr] J’étais super contente quand Tim [Harris, directeur de l’exploitation des Lakers] a répondu : ‘Vous savez quoi, nous n’y avons pas nécessairement pensé en ces termes, mais je peux dire que nous sommes fondamentalement anti-racistes’, parce que dans cette déclaration, il y avait tellement de choses qui confirment cette aspiration, mais c’est un long chemin pour y arriver. »

Dans ses nouvelles fonctions, Karida Brown travaillera dans un premier temps avec les employés de la franchise, plus qu’avec les joueurs et le staff. Une étape nécessaire dans une organisation qui était dans la tourmente il y a un an avec les affaires de harcèlement. Chez les joueurs, le roster possède déjà des hommes très engagés dans la lutte contre le racisme. On pense notamment à LeBron James, porte-parole universel dans le monde du basket, ainsi que ses coéquipiers Avery Bradley et Dwight Howard, militants de la non-reprise de la saison. Particulièrement honorée d’avoir été contactée par la franchise californienne, Karida Brown voit dans le basket et le sport en général, une plateforme extraordinaire pour vaincre le racisme.

« Le sport était un influenceur social avant que nous ayons des influenceurs sociaux. Les organisations sportives sont une source de divertissement, d’inspiration, d’aspiration, d’identité, tous ces types d’éphémères intangibles qui font de nous qui nous sommes. Le sport est une façon d’exprimer cela. Alors le fait qu’une telle plateforme prenne position, agisse et souhaite montrer l’exemple, cela peut potentiellement avoir un grand impact sur les autres, même si cela ne fait que faire réfléchir les gens : ‘Suis-je non-raciste ? Ou suis-je un antiraciste ?’ C’est très important. »

À travers ce nouveau poste créé, les Lakers se posent en pionniers d’une Ligue marquée depuis le début de son existence par les combats sociaux. Un peu comme un pays qui ajoute à son gouvernement un ministère, L.A. ouvre la voie d’une meilleure appréhension et compréhension des enjeux actuels liés au racisme. Prenant le flambeau laissé par Bill Russell et Kareem Abdul-Jabbar, les jeunes joueurs comme Malcolm Brogdon, Jaylen Brown ou Damian Lillard portent également ce combat. Au sein des franchises, on peut légitimement penser que d’autres voix comme celle de Karida Brown seront davantage mises en avant.

Source texte : AP via NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top