Grizzlies

Anthony Tolliver accompagnera bien les Grizzlies à Orlando : papy ne voulait pas rater le séjour chez Mickey

Y’a de quoi être content pour Anthony…

Source image : YouTube

Anthony Tolliver vient d’arracher un énième CDD pour être de la fête à Disney World cet été. Le vétéran devrait finir la saison chez les Grizzlies, où il était arrivé dans le cadre d’un contrat de 10 jours juste avant la suspension de la saison. Pas de nouveau déménagement en vue, de toute façon tout se passera du côté d’Orlando cette année.

C’est à partir de demain que débute la mini Free Agency pour les franchises invitées à Orlando, l’occasion de profiter de belles promotions à tous les rayons (coucou J.R.). Et chez certains, on commence déjà à remplir les effectifs à l’image des Clippers qui ont signé Joakim Noah jusqu’à la fin de la saison après un premier 10-day contract qui n’avait pas pu être honoré en mars.  De son côté, Anthony Tolliver cherchait à tout prix un moyen de terminer la saison dans une franchise pour ne pas couper trop longtemps la compétition. Il a tenté de réactiver ses anciens contacts à San Antonio, Portland, Sacramento ou encore Phoenix pour obtenir le droit de faire partie de la bulle à Orlando mais ce sera finalement avec Memphis où il avait disputé cinq matchs juste avant la pause que le vétéran devrait passer ses journées off à jouer au ping-pong (en simple) dans un luxurieux hôtel floridien à partir du mois prochain. La franchise des Grizzlies et Tolliver se seraient mis d’accord pour prolonger l’aventure jusqu’à la fin de la saison, d’après Marc Stein du New York Times.

Une belle opération pour Memphis car c’était devenu un peu compliqué niveau doublure au poste 4. Si Jaren Jackson est sur le retour, son back-up se serait appelée Kyle Anderson… en attendant le retour en forme de Brandon Clarke. Peut-être un peu juste dans la lutte pour les Playoffs. Classés huitièmes à l’Ouest, les Oursons vont tenter de garder leur place jusqu’au bout pour découvrir la joie d’une série au meilleur des sept manches. Et si Tolliver n’arrive pas pour jouer 35 minutes par match et être la star de l’attaque, un peu d’expérience devrait faire du bien à cet effectif assez jeune. Sur les cinq rencontres qu’il a disputé aux Grizzlies, le temps de jeu du trentenaire approche les 20 minutes pour 5,4 points et 2,4 rebonds de moyenne . Un petit shoot depuis le parking, pécho quelques boards, et la mission de Toto devrait être accomplie en Floride.

Vous aurez sûrement oublié cette signature dans trois jours mais le move est intéressant de la part du front office des Grizzlies. Expérience et tirs depuis la buvette, c’est ce qu’on demandera à Tolliver entre deux parties d’échecs à Orlando.

Source texte : Marc Stein/New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top