Los Angeles Clippers

Joakim Noah sera bien présent à la reprise avec les Clippers : RIP la distanciation sociale, Jooks fait chauffer la boîte à gifles

Joakim Noah 21 juin 2020

Les claquements de main vont TELLEMENT résonner dans la bulle.

Source image : YouTube

Cocorico, voici la nouvelle franco-camerouno-suédoise qui fait du bien par où elle passe. Quelques heures avant l’apparition du premier pangolin dans un tube digestif américain, Joakim Noah était alors de retour dans le game en signant un contrat de dix jours avec les Clippers. La pandémie est depuis passée par là et la situation de Jooks restait liée à l’envie ou non de sa nouvelle franchise de continuer débuter l’histoire avec son cheval fougueux. Bonne nouvelle, le DPOY 2013 en sera cet été.

La règle était claire, tout joueur avec le statut de 10-day contract au moment de l’interruption de la saison devenait de ce fait free agent, laissant ainsi le choix aux franchises de proposer ou non un taf à ses intérimaires. Gageons que Joakim Noah plait toujours autant à Doc Rivers car malgré ces trois mois – déjà… – de pause obligatoire, les Clippers viennent donc d’embaucher Jooks jusqu’à la fin de saison. You-pi !

On passe donc d’un contrat intérim à un petit CDD des familles, avec comme rôle très probable d’agitateur au bout du banc. A Los Angeles Ivica Zubac commence les matchs, Montrezl Harrell est le taulier, Paul George joue parfois 4 et Patrick Patterson n’a jamais été aussi lent, ce qui laisse au guerrier Noah une mini-fenêtre pour se montrer, probablement lancé qu’il sera sur de très courtes missions. Pécho une dizaine de rebonds en trois minutes, rentrer dans la tête d’un adversaire, chauffer un public d’hologrammes ou claquer quatre fautes en trente secondes, il y aura du boulot et une belle gâche à prendre dans un groupe dont l’objectif ne sera nul autre que la bague en juin octobre. La dernière apparition de Joakim en NBA nous avait mis l’eau à la bouche du côté de Memphis, le revoici donc dans le game et dans l’une des meilleures équipes de la Ligue, fin prêt à mettre des gnons et à faire résonner ses grands claquements de main jusqu’aux frontières de la Floride.

Evan Fournier, Rudy Gobert, Timothe Luwawu, Ian Mahinmi, Elie Okobo, Vincent Poirier et donc Joakim Noah, voici les Français qui devraient prendre part à cette drôle de fin de saison. Spoiler, si un seul d’entre eux a des chances de disputer des Finales NBA cette saison, c’est peut-être bien l’ancienne idole du United Center. Joakim Noah ? En Finale NBA ? Dans une bulle à Orlando ? En octobre ? Sympa ce film de science-fiction.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top