Pistons

Disabled Player Exception demandée pour Blake Griffin : triste saison pour les Pistons mais Sekounamatata comme dirait l’autre

Hakuna Matata Sekounamatata Sekou Doumbouya

Non Pumbaa, pas devant Derrick Rose. Trop de mauvais souvenirs.

Source image : YouTube

Blake Griffin est allé faire opérer son genou et potentiellement mettre fin à sa saison et à celle de sa franchise. Les Pistons ont donc fait une demande à la NBA pour une Disabled Player Exception qui compenserait son absence prolongée à hauteur de 9,2 millions de dollars, selon Shams Charania de The Athletic. 2020 démarre comme prévu. 

Et si on faisait un mini topo de mi-saison pour les Pistons : 14 victoires en 40 matchs, la 11è place à l’Est derrière les Bulls, une superstar aux cheveux de feu qui déjouait avant de rejoindre une infirmerie trop remplie, un aspirateur sur le départ… c’est la déprime dans le Michigan cette année. Les dirigeants semblent avoir fait une croix définitive sur 2019-20 et cette demande pour une Disabled Player Exception sonne comme un symbole. Cependant, l’opération subi par Blakou (arthroscopic debridement pour les fans de Grey’s Anatomy) ne signifie pas systématiquement « fin de saison ». C’est donc un médecin désigné par la Ligue qui déterminera si une telle convalescence est effectivement nécessaire et si cette exception doit être accordée ou non. Mais bon à priori on ne reverra pas le rouquin en tenue cette saison. La campagne part à la poubelle et c’est comme ça. Vu le prix qu’il coûte et le niveau de jeu qu’il affichait, mieux vaut mettre Blake au repos complet et éviter toute complication.

Mais en attendant, il y aura une saison à terminer et 9,2 millions de dollars à dépenser si l’exception est accordée. La franchise n’a pas l’obligation de faire usage de sa DPE mais elle donnerait une opportunité pour renforcer l’effectif sur le court terme, avec un agent libre par exemple pendant l’absence du rouquin. De toute façon, que les Pistons utilisent ou non cette exception, le plan d’action est presque tout trouvé : Andre Drummond change de club, comme beaucoup de rumeurs l’indiquent (qu’il préfère les Knicks, les Hawks ou les Cavs), Detroit récupère des atouts pour la suite de ses aventures, Blake soigne tranquillement son genou et les clés de l’usine sont confiées à notre Sekou Doumbouya national en attendant des jours meilleurs. Une reconstruction express comme on les aime.

C’est la seule philosophie digne de ce nom que les Pistons devraient appliquer à leur fin de saison, certains ont déjà entendu parler de celle-ci à la fin du plus beau NBA top 10 de l’année : Sekounamatata. On oublie ses soucis, on oublie Blake Griffin et on écoute Timon et Pumbaa. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top