Salaires joueurs Cleveland Cavaliers

Découvrez les salaires des joueurs des Cleveland Cavaliers pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de Cleveland se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Kevin Love $24,119,025 $28,942,830 $31,258,256 $31,258,256 $28,942,830
Tristan Thompson $17,469,565 $18,539,130
J.R. Smith $14,720,000 $15,680,000
Brandon Knight $14,631,250 $15,643,750
Jordan Clarkson $12,500,000 $13,437,500
John Henson $11,327,466 $10,482,396
Matthew Dellavedova $9,607,500 $9,607,500
Collin Sexton $4,068,600 $4,764,960 $4,991,880 $6,349,671 $8,559,357
Marquese Chriss $3,206,160
Cedi Osman $2,775,000 $2,907,143 $3,633,929
Larry Nance Jr. $2,272,391 $12,727,273 $11,709,091 $10,690,909 $9,672,727
Ante Zizic $1,952,760 $2,281,800 $3,872,215 $5,634,073
Channing Frye $1,512,601
David Nwaba $1,512,601 $1,890,751
Isaiah Taylor (waived) $950,000
Nik Stauskas $504,200
Patrick McCaw (waived) $375,000
Total: $123,751,271 $136,905,033 $55,465,371 $53,932,909 $47,174,914

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Kevin Love. L’ailier-fort, qui a signé un contrat de 120,4 millions de dollars sur 4 ans cet été, touche plus de 24 millions de dollars cette saison via son ancien régime, l’extension prendra effet l’année prochaine. Il devance Tristan Thompson, le pivot sur qui le management a décidé de dépenser près de 17,5 millions de dollars cette année.

LeBron is gone, à Cleveland le King n’est plus, mais le tanking est lui bien présent. King –> tanking, vous l’avez ? Galvauder une saison, certes, mais a priori c’est pour reconstruire. Et si une ébauche de cette dernière avait commencé cet été avec les extensions de Kéké Love et Larry Nance Jr., c’est désormais au point mort. Les Cavs se sont débarrassés du gros contrat de George Hill, mais pour choper deux salaires contraignants, celui de John Henson et de l’ancien de la maison, Matthew Dellavedova. Un coup dans l’eau. Trop de gros deals jonchent le payroll de la franchise de l’Ohio : Thompson, Clarkson, Knight… Et dire qu’ils seront encore là l’an prochain. Seul le dieu vivant, un certain Mr Smith, devrait partir cet été. Le management local va se tourner les pouces toute l’intersaison, sur le marché des agents libres tout du moins. Finances mal gérées, contrats toxiques, la situation ne devrait pas s’améliorer de sitôt chez les champions 2016.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 123,751,271 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Cavaliers dépassent allègrement le Salary Cap et vont payer légèrement la Luxury Tax. Le tout dans une saison tanking, qui devrait fortement ressembler à la prochaine, puisqu’il n’y aucune marge pour attaquer une reconstruction digne de ce nom. Kamoulox. Le GM Koby Altman va faire ce qu’il peut, il y a du boulot. Il va surtout serrer les fesses, en espérant ne pas être remplacé sous peu.


To Top