Salaires joueurs Boston Celtics

Découvrez les salaires des joueurs des Boston Celtics pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de Boston se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Gordon Hayward $31,214,295 $32,700,690 $34,187,085
Al Horford $28,928,710 $30,123,015
Kyrie Irving $20,099,189 $21,329,752
Marcus Smart $11,660,716 $12,553,571 $13,446,428 $14,339,285
Jayson Tatum $6,700,800 $7,830,000 $9,897,120 $12,985,021
Marcus Morris $5,375,000
Aron Baynes $5,193,600 $5,453,280
Jaylen Brown $5,169,960 $6,534,829 $8,573,696
Terry Rozier $3,050,390 $4,285,798
Guerschon Yabusele $2,667,600 $3,117,240 $4,781,846 $6,718,494
Robert Williams $1,654,440 $1,937,520 $2,029,920 $3,661,976 $5,430,710
Daniel Theis $1,378,242 $1,818,486
Semi Ojeleye $1,378,242 $1,618,520 $1,752,950
Brad Wanamaker $838,464 $1,643,842
Demetrius Jackson (stretched) $92,857 $92,857 $92,857 $92,857 $92,857
Total: $125,402,505 $131,039,400 $74,761,902 $37,797,633 $5,523,567

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Gordon Hayward. L’ailier, qui a signé un contrat de 128 millions de dollars sur 4 ans en 2017, touche près de 31,2 millions de dollars cette saison. Il devance Al Horford, l’ailier-fort reconverti en pivot sur qui le management a décidé de dépenser 28,9 millions de dollars cette année.

Une fois n’est pas coutume, la flexibilité n’est pas à la mode dans le Massachusetts. Si les Celtics n’ont pas bougé à la trade deadline en février (excepté le blockbuster trade envoyant Jabari Bird à Atlanta), ils font toujours partie des favoris pour aller très loin en post-saison. L’exercice 2018-19 terminé, il ne faudra pas chômer du côté de Danny Ainge et du front office des celtes. Uncle Drew ne sait plus où donner de la tête tant les prétendants sont nombreux, il faudra aligner pour garder ses services. Al Hoford devrait prendre une juteuse player option à 30 millions de dollars, de quoi faire pâlir le GM local. Des mouvements sont probablement à venir cet été, puisque Terry Rozier va tester le marché, lui qui pourrait bien quintupler son salaire annuel. Attention également aux possibles pertes de joueurs précieux à l’effectif de Brad Stevens : Marcus Morris, Daniel Theis et Aron Baynes pourraient continuer leurs carrières sous d’autres cieux. Et puis, il ne faudrait pas oublier l’objectif de l’été, qui pourrait mettre en PLS le roster et la balance des verts, un certain volatile qui pourrait venir nicher quelques temps à Boston. Si un AD peut tomber du ciel, ce n’est pas le cas de l’argent, et il faudra bien en trouver pour garder des éléments importants au sein du groupe.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 125,402,505$ dépensés contractuellement cette saison, les Celtics ont une masse salariale trop conséquente, ils vont ainsi devoir payer la Luxury Tax, puis viendra un été qui s’annonce aussi agité qu’un spring break à Cancun.

Les visiteurs ont tapé :


To Top